Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Occitanistes montpelliérains et sétois nous font part...

Pierre François, "Nòstre aborigèn occitan" commeil l'est dit plaisamment, s'est éteint brutalement mercredi soir: Le cœur, semble-t-il. Un cœur qu'il avait gros comme ça: Humaniste avant tout, le peintre observait le monde avec des yeux d‚enfant. Il adorait les tintaines, les défilés de joutes et se jeter à l‚eau tout habillé.
Inconditionnel du grand prix de la Saint Louis, il décorait des pavois depuis une quarantaine d'années.

medium_Setiles_par_P_Francois.jpg

Conchyliculteur pendant dix ans, il était venu à la peinture sur le tard. Très occupé sur ses tables, il jouait des pinceaux et des couleurs pour se détendre. "J'étais un peintre du dimanche", souriait-il..
Mais la détente a payé. Des commandes de décors pour le théâtre sont arrivées et dans les années 70, Pierre François a pu cesser son activité sur l'étang de Thau. Véritable référence pour les adeptes de la figuration libre, il tempérait : "Je fais du narratif. Je raconte les histoires de mon temps. Je peins des HLM, des maisons de retraite, des buildings".
Des œuvres toujours colorées, qu‚il a déclinées sur du cuivre, du fer, du bois ou du papier. Maniant l‚humour avec talent, l‚homme aimait aussi écrire. des livres ou de la poésie. Son sujet de prédilection, c'était l‚humanité, dans ses douleurs, ses errances, ses espoirs et ses joies.
medium_pierre_francois_video.jpg

Une page se tourne mais les toiles, les pavois et surtout les couleurs vont rester. Plus d'info ? http://perso.orange.fr/ostal.sirventes/cppintres.htm#FRAN
Restent des œuvres que nous aimerions découvrir... si quelque visiteur peut nous orienter pour les consulter, éventuellement en présenter une sur notre blog... Peut-être le Musée de l'étang de Thau à Bouzigues (Hérault) en conserve-ti-il ?
Pour le pilote de Belvert, Sète c'est aussi son enfance, le lieu de naissance de son père, de son frère le lieu où se sont rencontrés ses parents, où reposent ses grands parents, justement près de l'étang de Thau... avec en tête les airs joués au graile qui annoncent le choc des jouteurs. Airs que la Cosconilha, avec Francis et ses potes, jouent à l'envi.
NDLR:
Bravo Catherine, Bravo J.-L., vous nous gâtez:
En premier lieu, vous nous proposez deux liens hypertextes pour naviguer du côté de l'étang, vers Mèze et Bouzigues, où soit dit en passant huîtres et moules sont magnifiques... et Frontignan est à deux pas !
http://freeart.midiblogs.com/archive/2007/02/16/3-dessins-de-pierre-francois.html

puis encorel'annonce:Jusqu'au 3 mars, expo à la médiathèque de St Jean de Védas :
http://www.bm-stjeandevedas.fr/

Enfin des "images", beaucoup, mais le pilote vole à vue dans ce domaine... Merci encore.programme_20culturel_20de_20mez
pierre_20francois.jpg_203

Les commentaires sont fermés.