Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean Duvignaud vient de nous quitter...

Écrivain, sociologue et anthropologue, d‚abord critique dramatique de La NRF (1953-1955) et directeur de la collection « Les Grands Dramaturges» aux Éditions de l‚Arche, Jean Duvignaud a soutenu le travail de Roger Blin, Arthur Adamov, Samuel Beckett ou encore Eugène Ionesco. Chercheur au CNRS (1956-1960), maître de conférences à l‚université de Tunis puis assistant à la Sorbonne, il fut professeur à l‚université de Tours (de 1965 à 1980) avant d‚enseigner à Paris-VII. Grand animateur de revues, il fonda Scarabée international en 1982, après avoir participé à la création de Théâtre Populaire avec Roland Barthes en 1953, d‚Arguments avec Edgar Morin et Kostas Axelos en 1956, de Cause commune avec Paul Virilio et Georges Perec en 1972. Dramaturge (Marée basse, Gallimard, 1956) et romancier (L‚Empire du milieu, Gallimard, 1971 ; Le Favori du désir, Albin Michel, 1982), Jean Duvignaud est également l‚auteur d‚une ˛uvre théorique importante qui traverse le théâtre (L‚Acteur, sociologie du comédien, Gallimard, 1965), la sociologie (Sociologie de l‚art, PUF, 1967), l‚ethnologie (Chebika, Gallimard, 1968) ou encore la critique littéraire (Perec ou la Cicatrice, Actes Sud, 1993). Depuis 1990, Jean Duvignaud était président d‚honneur de la Maison des cultures du monde.
Nous nous étions croisés à trois ou quatre reprises, là dernière à l'amphithéâtre Descartes, à Poitiers. Retiré à La Rochelle, tu étais venu nous faire partager ton expérience, il y a déjà quelques années.
Respect Jean Duvignaud ! Et Merci pour ton œuvre intelligente et féconde.

Les commentaires sont fermés.