Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'était au temps de la victoire du Chabichou en AOC

La Presse d'entre Loire et Gironde publiait en juin 1991 ce portrait de la Dame du Poitou et des Charentes qui, pour manifester sa joie dans la reconnaissance du célèbre Chabichou en AOC, avait revêtu une fort élégante tenue "traditionnelle" de la Mothe-saint-Héray (79) qui lui sied parfaitement...

medium_Segolene_en_habit_Mothais.jpg

Magnifique !
Ah, j'oubliais: l'article titrait: "Petit Chabichou deviendra grand ". Le rédacteur, qui aimait sans doute le chabi, aurait-il eu le nez creux ?
En attendant, dégustez le "chabi" sans modération... http://www.supertoinette.com/fiches_recettes/fiche_chabichou.htm
accompagné d'un bon vin du Languedoc, de la Clape, du Minervois, des Terrasses de Béziers et autres côteaux d'Ensérune, ou de Saint-Chinian http://www.vins-languedoc-roussillon.fr/fr/cadre-livre-gclr.html (avec modération, cela va de soi !)

Commentaires

  • A propos de Ségolène Royal, j'ai regardé sur Wikipédia récemment pour trouver la date de son "parachutage" dans les Deux-Sèvres, et c'est bien en 1988 semble-t-il qu'elle y a été élue à St-Maixent-je ne sais plus quoi. Ce qui fait qu'à l'époque où j'ai photographié et filmé en super 8 le jardin de Gabriel Albert, cette même année 1988, elle venait pile d'arriver non loin de Nantillé. Dans cette région qui était traditionnellement à droite depuis pas mal d'années, ça a pu faire un peu jaser. Est-il totalement impossible dès lors d'imaginer qu'Albert ait pu vouloir la statufier? Car je trouve toujours à la femme aux longs cheveux qui se trouve à l'entrée du jardin (voir la photo que vous avez publiée naguère sur votre blog), non loin du personnage à la sébile, une troublante ressemblance avec Mme Royal. C'est très improbable, je sais bien, mais bon, puisque les chiffres concordent, pour quoi ne pas essayer la supputation? Si c'était vrai, ce pourrait être un argument supplémentaire pour la patrimonialisation du lieu auprès des responsables, Ségolène même combat que Giscard, Mitterrand, Bismarck, Georges Brassens, etc? Puisque l'inventaire du lieu a été fait du vivant de Gabriel Albert, pourriez-vous nous dire si l'hypothèse que je propose est aventurée, en demandant à qui de droit confirmation ou infirmation?
    Merci, M. de Belvert.

  • Il est tout à fait IMPROBABLE qu'Albert à cette date-là ait pu statufier la jeune élue. En effet, la presse des Deux-Sèvres qui a donné pas mal dans l'image n'affleurait guère du côté de Nantillé, pas davantage de Berclou !
    Certes, l'aurait-il entre-aperçue à la télévision ? dans un hebdomadaire ? Elle n'était vraiment pas très connue en dehors des premeirs cercles à cette époque... mais, pourquoi pas?
    Je vous propose un deal: envoyez deux ou trois photos extraites de votre film (en .jpg) et je la proposerai aux Belvertiens professionnels et avertis comme aux visiteurs du soir, et de la nuit (lesAcadiens zé Québécois !)
    Je me réjouis Mr BM que Ségo vous ait éveillé les sens pour re-fréquenter le jardin (devenu printanier). Peut-être est-ce le "chèvre" qu'évoque non sans humour le commentateur précédent, qui a émoustillé vos papilles ?
    Blague à part, ne vous privez surtout pas de Chabi... ni de vin du Languedoc.

  • Vous ne me répondez pas sur la question de l'inventaire. Si il a été bien réalisé, bien exhaustivement, cela dissiperait l'hypothèse absolument improbable mais pas totalement rejetable, pour le moment, d'une statue "Royale". Ce prénom et ce nom, son sexe, avaient tout pour intriguer un faiseur de statues naïvo-brutes.

    Je ne sais en fait pas ce qu'est le chabichou, au nom que je trouve un peu ridicule et pour tout dire un peu débile, pardonnez-moi... Par contre, le vin du Languedoc, fameux...
    Je ne me priverai pas, soyez-en sûr.

    Réponse du Pilote:
    Chabichou : n.m. Fromage de chèvre fabriqué dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
    "Un pâté de Ruffec largement entamé exhalait son exquis fumet de perdreaux truffés, en face du fromage local, le chabichou à odeur de chèvre" (A. Theuriet).
    Mot d'origine dialectale, influencé par les parlers d'oc, à rattacher à la famille issue du latin "capra"/ "chèvre" ; attesté en 1864.
    Rem. : Chabichou est parfois le sobriquet du Poitevin !
    J'en suis exempt, certes, mais tout de même amateur. Là votre béance en ce domaine devra être comblée, un homme comme vous ne peut en rester là !

  • lors de ma visite du site en août, M. le Maire de Nantillé m'avait parlé de cet inventaire réalisé du vivant de Gabriel Albert : il faudrait peut-être l'interroger pour répondre à Bruno Montpied. Sinon la ressemblance est amusante en tout cas...

  • Mr. Le Maire n'était pas là à l'époque de cette statue... Mais en tout cas, votre idée est judicieuse, et je suis persuadé qu'il va avoir de la demande, et surtout si... En tout cas, il n'y a pas de buste de Sarko, ni de François du Béarn, ni de José du Larzac...
    Merci Madame Pasacale Herman de votre visite attentive.

  • certes, et puis je ne sais pas si vous êtes comme moi mais les bustes des hommes politiques ne sont pas ce que je préfère dans le jardin de Gabriel : ils véhiculent moins de poésie...

    NDLR
    C'est vrai; mais leur présence, leur rapprochement montrent le souci de Gabriel d'inscrire dans le monde et dans la labilité du temps ses œuvres.
    C'était un personnage ce Gabriel !

Les commentaires sont fermés.