Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ethnologie douce... un ouvrage de Raphaële GARRETA: "Des simples à l'essentiel"

    Un ouvrage à découvrir:

    "Depuis le terroir où la plante puise, dit-on, une part de ses vertus, à l'alambic où elle exhale, avec son essence, son pouvoir de guérir, cet ouvrage nous conduit au plus secret du monde des simples. Il nous ouvre la porte des officines des derniers herboristes diplômés de France, personnages hauts en couleurs dont les modernes aromathérapeutes sont les héritiers. Autant que des plantes elles-mêmes, il est donc question ici des hommes et des femmes et de leurs pratiques : leurs façons de les cueillir et de les sécher, de les mêler en de savants dosages ou de les distiller. Hommes et femmes dont les parcours personnels sont restitués avec précision et sensibilité, et dont la vision des simples estaussi une vision du monde".

    b75b451f7b137b6087d2d57dfec3930b.gif
    Précision : cet ouvrage est paru dans la collection Les Anthropologiques
    aux Presses Universitaires du Mirail : 5, allées Antonio Machado ; 31058 Toulouse cedex 9
    Tél. 05 61 50 38 10 Fax 05 61 50 38 00 ; - mél : pum@univ-tlse2.fr
    http://www.univ-tlse2.fr/pum/
    Raphaële Garreta est Chargée de mission à l ’ethnologie au Conservatoire botanique national de Midi-Pyrénées. Docteur en Anthropologie sociale et ethnologie de l ’E.H.E.S.S.,elle est membre associée du LISST - Centre d ’Anthropologie Sociale, où elle participe aux recherches sur les rapports entre l'Homme et la Nature.

  • Le culte des corps sur la plage a ses limites...

    Notre collègue Frédéric Chauvaud nous a adressé ce matin ces pages rafraîchissantes... à lire pendant l'été, loin des plages tumultueuses.

    ed631c55c02d80ea6017ca4e3821e7e8.jpg
    78728f77ccbf0183f593239765b4bde6.jpg

  • Dans le jardin, le bonheur des uns ne fait pas celui des autres

    Le Pilote étant devenu à court de mouchoirs en a été réduit à utiliser des ficelles... Ficelles, ficelles, mais oui ! ficelles, c'est le petit jeu qui se noue et se dénoue entre nos "links" d'Animula et du "subtil objet contondant"; à chacun sa ficelle.
    Alors tirons nos ficelles et jouons-en... Tenez mes bons amis, en voici une que j'ai eu juste la peine de "cueillir" dans le Jardin...Et elle est bien utile...

    c9427aafd69e33b0198e24f70a0a381c.jpg

    (Collection particulière. Tirée de l'ouvrage de Brehm, Alfred Edmund et Kunckel d'Herculais, Jules Philippe Alexandre, "Merveilles de la nature...", Paris, Baillère, ca 1882).

  • Une visite au Château-Naillac, au BLANC (Indre)

    Prenez contact avec La Brenne, ses étangs, ses paysages en passant d'abord par l'écomusée et son exposition qui s'inaugure le 29 juin 2007.

    c51f8f2c164afc4b0ea61d97a21f63d2.jpg

  • Politique culturelle et patrimoines

    Vient de paraître :"Culture & Musées" (janvier-juin 2007, n° 9) : Politique culturelle et patrimoines
    « Vieille Europe » et « Nouveaux mondes », sous la direction de Philippe Poirrier (Université de Bourgogne).

    La notion de "patrimoines" est aujourd’hui largement répandue dans l’espace public. Les auteurs combinent une approche socio-historique et une présentation des configurations actuelles afin de bien faire comprendre le poids de l'héritage historique dans la manière dont les nations étudiées mettent en œuvre leurs politiques publiques dans les domaines patrimoniaux. Le choix de conserver une acception souple de "patrimoines" permet de mieux apprécier les différentes acceptions nationales.

    Les cinq études de cas retenues offrent la possibilité de comparer la "Vieille Europe" (Espagne, Italie et Allemagne) et les "Nouveaux mondes" (Etats-Unis d’Amérique et Canada). Elles permettent aussi d’apprécier les modalités de politiques du patrimoine au sein de systèmes politico-administratifs variés. La prise en compte de l’évolution dans le temps de ces différentes situations nationales signale l’importance incontestable des formes prises par les différents régimes politiques. Le détour par la situation française, évoquée dans l’introduction, permet de mieux dégager les singularités nationales.

    La structuration des politiques du patrimoine est indissociablement liée à la construction de l’Etat Nation. La nature des régimes pèse dans la construction historique des politiques du patrimoine. Les relations centre/périphérie, Etat central/collectivités locales sont en partie gouvernées par une longue sédimentation historique. Les politiques du patrimoine sont aujourd’hui confrontées à des enjeux communs : la " marchandisation " des biens culturels et à la généralisation de la thématique de l’" Etat modeste ".
    Au Sommaire:
    Introduction par Philippe Poirrier (Université de Bourgogne)
    Emmanuel Négrier (Cepel-Montpellier-Université de Barcelone)
    La politique du patrimoine en Espagne
    David Alcaud (Centre Interdisciplinaire de Recherche Comparative en Sciences Sociales)
    Patrimoine, construction nationale et inventions d’une politique culturelle en Italie
    Véronique Charletty (Pôle International Centre des études européennes de Strasbourg - ENA)
    Politique du patrimoine en Allemagne : un fédéralisme de coopération
    Jean-Michel Tobelem (Option culture)
    L’introuvable politique patrimoniale des Etats-Unis d’Amérique
    Diane de Saint-Pierre (INRS- Québec)
    Politiques culturelles et patrimoines au Québec et au Canada

    "Culture & Musées"
    www.univ-avignon.fr/fr/documentation/culture-et-musees.html
    www.univ-avignon.fr/fileadmin/documents/Admin/Documentation/C_M_BdC.pdf
    Rédacteur en chef : Hana Gottesdiener
    hana.gottesdiener@wanadoo.fr
    Arles : Actes Sud, 2007. 19 Euros
    "Culture & Musées", n° 9 juin 2007 / 14,5 x 24 / 192 pages ISBN 978-2-7427-6836-3 / AS4914
    www.actes-sud.fr/ficheud.php?codeud=AS4914

  • Sur le corps...

    d1359d2f0e3d25015249cc00ee8c3fe4.jpg

    Les articles au sommaire:
    328f20d4c0ce338a4703ca8440ec7171.jpg

  • Jardins collectifs: une rencontre régionale à Lezay (Deux-Sèvres)

    Rencontre participative régionale « Jardins collectifs, environnement et lien social au quotidien » le 29 juin 2007 à Lezay (Deux-Sèvres) :

    17561028888809d0e84f4aac345e9b9c.jpg
    Avec cette rencontre, la Région engage une nouvelle démarche participative. les objectifs affichés ?
    Généraliser l'excellence environnementale dans l'aménagement et la gestion des territoires de nature ; mettre en réseau les acteurs des jardins collectifs pour multiplier et dynamiser les relations ; valoriser les bonnes pratiques au niveau technique, éducatif et d'insertion sociale, créer du lien social.
    546d43fc4c4950a55068f8fd9c7bbefb.jpg

  • En Poitou-Charentes, on descend dans la rue, c'est le moment

    Monsieur Chat invite les visiteurs de l'ethnoblogue "Cultures et territoires" à venir battre le pavé avec cœur :

    107b3ef8fc8ef0bcb9f3627156d4c581.gif
    (créé par Thomas Vuille)
    Les arts de la rue, gratuits, fédérateurs, festifs, concrétisent la volonté d'une culture accessible à tous, permettant de mieux vivre ensemble dans la Région. Nouvel épisode : jeudi 21 juin 2007, les spectacles gratuits montés en partenariat avec l'Avant-Scène de Cognac et les partenaires locaux commenceront à partir de 13 heures dans la ville charentaise capitale du fameux spiritueux éponyme.

  • La Couronne (Charente), dans le cadre de l'Abbaye dont la première pierre fut posée le 12 mai 1118

    Si vous croisez au large d'Angoulême, de Saint-Junien, de Gençay, Civray ou Ruffec, faites le détour par l'Abbaye médiévale de La Couronne et découvrez aussi la Cimenterie Lafarge (sur ce site depuis 1928), partenaire actif, pour participer aux SECRETS de FABRIQUE grande réunion d'artistes, d'artisans et d'ouvriers, dans les salles voutées de l'abbaye, mais aussi dans un parc on ne peut plus agréable. Des expositions, dont celle de la fédération compagnonnique de Limoges, des ateliers: ganterie, papier, vitraux, lutherie, ne peuvent que retenir votre attention et celle des jeuness en particulier. ici, dans cette ville ouvrière dynamique, aux portes d'Angoulême, on entend ainsi promouvoir le travail de la main comme le travail intellectuel, sans clivage artificiel aucun...

    b422fbcbbff0700939ab60d5b12a7ea1.jpg

    Infos: tél: 05 45 67 17 00
    Ouvert de 10h.. à 23h pendant la semaine; et de 10h à 1h. du matin en W.-E.
    Buvette permanente (0 alcool)
    Restauration sur place dans le cadre assuré par "Au bec fin": du sandwich au repas,"en passant par trente ans de savoir-faire au service du goût".
    Bourse d'échange et de trocs aux outils...
    Et si, nostalgique, vous voulez découvrir l'environnement, autrement: Calèche 16 et 23 de 14h.à20h.
    Pour couronner La Couronne : Grand feu d'artifice, le samedi 23 juin à 23h... avec l'illumination des ruines abbatiales.
    Je ne vous dis ni ce que vous y trouverez (c'est passionnant), ni ce que vous avez déjà loupé le samedi 16 après-midi... Demandez le programme !
    Manifestation passionnante, soutenue par: la Mairie de La Couronne, le Conseil général de la Charente, l'entreprise Lafarge Ciments, la Région Poitou-Charentes, la COMAGA, la DDJS, la DRAC, la SACEM, la FCOL? l'ATT, sans oublier Via Patrimoine, la Mairie de Saint-Junien et les ganteries Morand et Agnelle,etc.)... Tous ont associé leurs efforts pour offrir une manifestation rare et de premier plan, dans cette région.

  • PIECES A CONFESSION : Ethnologie des objets d'affection dans l'espace domestique contemporain

    SOUTENANCE DE THESE DE L'EHESS
    Véronique DASSIE a soutenu brillamment sa thèse pour l'obtention du Doctorat de l'Ecole des Hautes études en sciences sociales, le Vendredi 15 juin 2007 à Paris, de 9h à 13 h., devant un jury composé de :
    Georges AUGUSTINS, Professeur de l’Université Paris X, Nanterre
    Isabelle BIANQUIS, Professeur de l’Université François Rabelais, Tours
    Giordana CHARUTY, Directrice d’Études à l’EPHE
    Daniel FABRE, Directeur d’Études à l’EHESS, directeur de la thèse
    Agnès FINE, Directrice d’Études à l’EHESS
    Martine SEGALEN, Professeur de l’Université Paris X, Nanterre.

    Futiles et ordinaires, les objets souvenir du quotidien semblent n’avoir guère d’intérêt. Aller à leur
    rencontre conduit pourtant l’ethnologue au coeur d’une intimité qui s’avère être la mise en forme d’une
    économie domestique invisible mais à la symbolique méticuleusement orchestrée.
    La méthode ethnographique utilisée dans cette thèse entraîne le chercheur dans une posture d’écoutant.
    Il reçoit les confidences de ses contemporains, des histoires d’affection et de « désaffection ». La mémoire et
    les sentiments projetés dans les objets se révèlent avec plus de force encore lorsqu’il s’agit de transmettre ce matrimoine. Les objets d’affection peuvent alors devenir anonymes, et basculer dans le domaine du patrimoine ou n’être plus que déchets.

    7f23c5b13ebcf21949a3cb082a70f791.jpg

    Ces « pièces à confession » se déclinent selon des tonalités sentimentales diverses mais, de la passion à
    l’indifférence, elles nous permettent d’accéder au répertoire culturel à partir duquel chacun donne
    consistance à son autoportrait en accord avec la modernité qui lui sert de cadre.

    [Véronique Dassié a fait son diplôme et son DEA à Toulouse; elle a participé en qualité d'ethnologue à une exposition sur le même thème au Musée de la Chemiserie à Argenton-Sur-Creuse (Indre).]

  • Parole et pratiques langagières : une approche anthropologique

    Un ouvrage pour l'été... Vous aimez la région de Montpellier, nous aussi, naturellement. Aussi plongez-vous, dans le nouvel ouvrage de Cécile Canut : "Une langue sans qualité"; Ouvrage publié avec le concours de l’université Paul-Valéry - Montpellier III, ISBN : 978-2-915806-48-9, 150 pages, 18 €

    L’idée que la langue qu’elle parle constitue l’identité d’une personne ou le fondement d’une nation est ici remise en question. Scientifiquement désuète, cette conception essentialiste du langage se retrouve pourtant dans beaucoup de discours institutionnels actuels : cela va du dépistage précoce des délinquants au thème de la mort des langues, alors que les recherches de terrain mettent au jour une tout autre réalité : loin de pratiquer des langues réifiées et figées, les sujets parlants nouent à chaque instant avec autrui toutes sortes de relations langagières plurielles, dynamiques et libres. L’ouvrage incite les linguistes à sortir d’une approche techniciste et culturaliste du langage. Loin de nous inscrire dans une origine, loin de définir notre culture, la parole est d’abord ce qui nous traverse. Elle-même sujet toujours en devenir, elle ne peut se réduire au statut d’objet homogène coupé de celui ou celle qui parle.

    L'auteur est maître de conférences à l’université Paul-Valéry - Montpellier III et responsable du séminaire
    d’anthropologie des pratiques langagières à l'EHESS. Son travail de terrain, au Mali et en Bulgarie, consacré aux discours tenus sur les langues, la conduit à proposer de nouvelles perspectives d’analyse associant l’anthropologie politique, l’analyse de discours et la sociolinguistique.
    Elle a déjà publié "Dynamiques linguistiques au Mali" et dirigé plusieurs ouvrages et revues dont Imaginaires
    linguistiques en Afrique, langues déliées et, avec Etienne Smith, "Parentés, plaisanteries et politique" (Cahiers
    d’études africaines).

  • Bientôt à Feuilla... Jornada de l'anciana frontièra

    Le 16 juin 2007,Grande fête à la "frontière occitano-catalane", avec les Bombes 2 Bal de Toulouse:
    www.bombes2bal.com/

    d27af513dd625bdc88547920626d2739.jpg

    et les musiques de Claude Sicre...
    204ec2317449802bf7674792c6179158.jpg

    organisée par :
    Marion THIBA
    Chargée de mission culturelle
    Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée
    Domaine de Montplaisir
    11100 Narbonne
    standard 04.68.42.23.70.
    direct 04.68.42.70.45
    fax 04.68.42.66,55
    m.thiba@parc-naturel-narbonnaise.fr
    http://www.parc-naturel-narbonnaise.fr
    16 juin - Jornada de l'anciana frontièra - Feuilla
    De 8h à 1h du matin, c'est de nouveau la fête à Feuilla pour la journée ...
    ce940ea808a1b55076cbd9da67519da2.gif


    Et pour joindre les Bombes 2 bal:

    CONTACT GROUPE
    Association Escambiar
    35 Place des Tiercerettes
    31000 Toulouse
    tél: 05 61 21 33 05
    fax: 05 61 23 49 69
    escambiar@free.fr

    CONTACT TOURNEE
    Escambiar
    tél: 05 61 21 33 05
    annebrunel.escambiar@free.fr

    CONTACT DISQUES
    Tôt Ou tard
    tél: 01 55 28 85 85
    info@totoutard.net

  • Paysage entre nature et culture

    "Rencontre : le paysage entre nature et culture" - Paris, 10 et 11 juillet 2007
    Les Parcs Naurels Régionaux ont engagé depuis 3 ans d'intenses réflexions sur le thème de l'urbanisme et du paysage et réalisé un inventaire exhaustif sur les stratégies et actions des Parcs en la matière. À l'échelle du réseau, des axes ont commencé à être identifiés.
    Le développement durable est composé de 4 valeurs (économique, sociale, environnementale et éthique), et les réflexions engagées avec le réseau urbanisme des Parcs, mais aussi avec les partenaires aboutissent à 4 conclusions notamment exprimées en décembre 2006 :
    * il manque une cinquième valeur au développement durable : la maîtrise de l'espace, qui dépasse largement le cadre de l'aménagement du territoire dans laquelle elle est souvent restreinte.
    * Pour mieux travailler sur l'urbanisme et le paysage en milieu rural, le processus passe par une appropriation culturelle des élus à ce thème, avant d'élaborer de nouveaux textes législatifs ou de multiplier les documents d'urbanisme hors-sol.
    * Favoriser les démarches intercommunales qui garantissent l'émergence de moyens en ingénierie territoriale apte à soutenir les élus locaux dans leurs démarches paysagères et urbanistiques.
    * La coopération constitue une étape clé dans la prise de conscience des possibles et dans la mise en œuvre d'outils territoriaux adaptés.
    Les Parcs ont 40 ans cette année, et ils proposent dans ce cadre de débattre et de discuter sur les pistes de travail à venir pour encore mieux accomplir leurs missions avec leurs partenaires locaux nationaux et européens. Ce congrès est organisé dans un esprit d'ouverture et chaque participant pourra être force de proposition notamment lors des ateliers.
    Trois rencontres auront été préalablement organisées avant celle-ci (biodiversité, réchauffement climatique, mutations des territoires) ; cet échange sur le paysage entre nature et culture conclut cette quadrilogie. L'ensemble des pistes de travail sera valorisé lors des journées nationales d'octobre prochain sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine.
    Télécharger le programme - Site Internet des PNR :

  • Le Temps des migrations blanches

    Philippe Rygiel, "Le Temps des migrations blanches : Migrer en Occident (1850-1950)".
    L'auteur analyse les migrations internationales qui affectèrent l’Amérique du Nord et l’Europe du Nord-Ouest, du milieu du xixe siècle jusqu’à la veille de la seconde guerre mondiale. Tout en décrivant la cartographie des migrations et en faisant le point sur l’histoire des systèmes de contrôle, ce livre accorde une large place à l’expérience des migrants.
    Cette synthèse claire sur un sujet complexe permet de réfléchir à la fois à la genèse des systèmes migratoires contemporains et de leur régulation que de s’interroger sur ce que les migrations contemporaines ont de spécifique. Cet ouvrage contribue à la compréhension du monde contemporain en mettant à mal quelques évidences, telle celle qui veut que les migrants blancs et européens des siècles passés furent bien accueillis par les sociétés qu’ils rejoignirent et y trouvèrent facilement et rapidement leur place.

    3efd87915fc45a973a26f634f0a0bdbc.gif

    Philippe Rygiel est maître de conférences d’histoire contemporaine à l’université Paris I-Panthéon Sorbonne, membre du Centre d’histoire sociale du xxe siècle (Paris I/CNRS) et de l’équipe Réseaux Savoirs Territoires (ENS). Il a publié chez Aux lieux d’être Le Bon grain et l’ivraie. La sélection des migrants en Occident, 1880-1939.

  • Regard contemporain sur les rapports entre culture, culture populaire et contre-culture

    Antigone Mouchtouris, Préface de Bernard Valade, "Sociologie de la culture populaire", (Paris, l’Harmattan, Coll. Logiques sociales, série Études culturelles, 2007, 200 p.
    Cet ouvrage explore les différentes contradictions de la culture populaire. Il se distingue des discours habituels qui ne retiennent qu’aliénation et manipulation. Où placer l’expression créatrice dite populaire ? Comment privilégier la vision artistique du monde ? Par l’analyse des expressions de la culture populaire tant au niveau des acteurs qu’au niveau des époques historiques, il nous offre une visibilité nouvelle des dynamiques de l’espace social.

  • Une effigie de la fée poitevine Mélusine

    ...réalisée en 2005 par Francis Rossonni, ancien employé communal à Lusignan (Vienne)

    cec2587e30cadcceab427645a7c5bc72.jpg
    ©Belvert, juin 2007

  • APPEL "Identité nationale et immigration : inversons la problématique !"

    Appel du réseau TERRA à ouvrir un chantier national de recherche,
    débat et réflexion sur les orgines des nationalismes, xénophobies et discriminations
    et les causes de leurs exacerbations périodiques dans l’histoire de l’humanité

    Identité nationale et immigration :
    inversons la problématique !

    Donnez lui force, signez cet appel et faites le signer !
    Publiez le à la Une de votre site, diffusez le sur vos listes de discussion...
    En ligne : http://terra.rezo.net/article602.html

    Les huit personnalités qui viennent de démissionner du projet de Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI), particulièrement compétentes sur l’histoire de l’immigration mais aussi de l’antisémitisme, du racisme et de la xénophobie, en France, ont rappelé avec raison que la création d’un Ministère associant dans son intitulé identité nationale et immigration « s’inscrit dans la trame d’un discours stigmatisant l’immigration et dans la tradition d’un nationalisme fondé sur la méfiance et l’hostilité aux étrangers, dans les moments de crise ». Nous approuvons également l’Association française des anthropologues lorsqu’elle rappelle que « lorsque l’État s’empare du thème de l’identité nationale, c’est partout une incitation directe au mieux à la xénophobie, au pire à des violences entre groupes d’origines différentes. »

    L’invention d’un nouveau Ministère n’est en effet pas un acte neutre mais un acte de gouvernement à forte portée idéologique. Il institutionnalise un système de pensée, légitime les discours et les actes qui s’y réfèrent, tant des fonctionnaires que des citoyens, et active l’action publique dans un sens déterminé. De quel système de pensée procède le positionnement, au plus haut niveau de la hiérarchie symbolique et administrative de l’Etat, de l’identité nationale face à l’immigration, mais aussi face à l’intégration qui concerne tous les étrangers et leurs différences et face au codéveloppement ainsi officiellement réduit à un dispositif antimigratoire ?

    Par ce cadrage idéologique et par les politiques qui en résulteront, la création de ce Ministère va enraciner plus encore dans notre culture politique l’opposition entre la question nationale et le fait migratoire. Il risque d’ouvrir une nouvelle page de notre histoire, celle d’un nationalisme d’Etat et d’une xénophobie de gouvernement tendant à stigmatiser l’étranger comme un problème, un risque, voire une menace pour l’intégrité ou l’identité nationale.

    Si, au contraire, la finalité politique de ce gouvernement et, plus largement, des élites dirigeantes de ce pays, est de réduire ce risque, il leur incombe alors d’examiner l’hypothèse d’une problématique inversée : s’il y a un problème entre l’immigration et l’identité nationale, il provient de la place qu’occupe aujourd’hui, au terme d’une évolution de plusieurs décennies déjà, l’enjeu national dans les débats politiques. De même que l’antisémitisme ne résultait pas d’un "problème juif", la xénophobie qui s’exprime aujourd’hui ne résulte pas d’un "problème migratoire" mais d’une montée en puissance des idéologies xénophobes dans nos cultures politiques.

    Nous appelons par la présente l’ensemble des institutions d’enseignement et de recherche, y compris les professeurs d’écoles, de collèges et de lycées, les revues de sciences humaines et sociales, les journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision, les organismes de réflexion affiliés à des partis politiques, syndicats et associations à assumer leurs responsabilités intellectuelles dans un tel contexte historique.

    Nous les appelons à ouvrir, organiser et animer systématiquement, selon des modalités propres à chacun, un vaste chantier national de recherche, de débat et de réflexion sur les orgines des nationalismes, xénophobies et discriminations ainsi que sur les causes de leurs réapparitions périodiques dans l’histoire de l’humanité. Dans les cinq ans qui viennent il conviendra d’analyser particulièrement le rôle que peuvent jouer les institutions publiques dans l’exacerbation de ces phénomènes sociaux.

    Le réseau scientifique TERRA
    (Travaux Etudes et Recherches sur les Réfugiés et l’Asile)

    Pour signer l'appel : http://terra.rezo.net/article602.html
    ...et faites le signer autour de vous : transmettez le, publiez le sur vos sites et dans vos revues, diffusez le dans vos listes de discussions, etc. Donnez de la force à cet appel !

  • Aux amateurs des jardins...

    ... On pourrait tenter de ne pas oublier le film de Jean Becker, "Dialogue avec mon jardinier"...
    Actuellement dans les salles.

  • Un Charentais par excellence

    Un nouvel ouvrage (744pages) sur le personnage charentais qui a promu son parler d'oïl par l'exemple ( à suivre sans modération, mais avec humour et sagesse) vient de paraître. Il devrait ravir tous les amateurs du "beau parler".

    0691588a22cd81373a63eb97277fe588.jpg

    Une annexe linguistique par Eric Nowak, fin connaisseur des parlers d'Entre Loire et Gironde, vient compléter l'essai de Charly Grenon et Pierre Perronneau (petit-fils de Goulebenèze) publié par Le Croît Vif..
    En librairie ; ou par correspondance 39€ + 7€ de port (ou 9€ pour 2 ouvrages !), en s'adressant à Eric Nowak, 6 Les Bertets, 33820 Saint-Ciers-sur-Gironde.

  • Dans la Blogosphère, un petit dernier nous est né...

    Chers amis de Belvert,
    à force de me titiller, j'ai dû me rendre à vos arguments.
    J'ai créé mon blog lundi. L'accouchement (qui n'en finit pas et se traîne en longueur indéfiniment -quand je vois ceux des autres...- on ne finit jamais d'apprendre de nouvelles ficelles je suppose) est difficile. Je me tue les yeux avec la police de caractère minuscule de l'éditeur de notes...
    Vous êtes le deuxième à être prévenu (c'est du reste dans l'ordre de mes "liens" sur le blog, ordre alphabétique, qui correspond aussi à l'ordre où j'ai connu les blogs).
    Voici mon URL (c'est comme ça qu'on dit je crois...?):
    http://lepoignardsubtil.hautetfort.com/
    Vous m'en direz des nouvelles...
    Amicalement.

    Note des Pilotes de Belvert

    Bon vent cher vous, bon vent...
    Nous passerons vous lire, nous sommes sûrs, que vous allez attirer quelques uns de nos familiers. il faudra apprendre à répondre donc sans trop d'acrimonie à tous les autres "pilotes", aux remarques acidulées de Mademoiselle Ani, du rare Stéphane Lemonnier, à Basile Aulard, aux Pythosporum, aux Infatigables et acariâtres, aux hommes au bob, comme à tous les internautes voilés sous leurs masques... nous vous l'écrivons aussi au féminin occitan, "a totas las mascas" (traduction dans le dictionnnaire Occitan-français, d'Alibert, IEO, éd.) ; apprendre à incruster des images, bien référencées et pas empruntées-sans-le-dire-à-ses-potes, connus ou inconnus... Vous reconnaissez là quelques uns des thèmes de nos longs et différents échanges.
    Et puis, nous constatons avec plaisir que vous avez créé de "doux liens" chronologiques qui, et c'est à souhaiter, ne deviendront pas anachroniques... ceux de vos parrains, en quelque sorte.
    Bon courage, et faites-nous profiter de votre science, de vos émotions, de vos recherches, de vos doutes...