Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Des assiettes qui ont des histoires à raconter dans le Châtelleraudais...

    2058d513bd304764b1e520ff6d2916c6.jpeg
    Des Histoires que racontent des assiettes seront exposées dans la Vienne:
    - du 2 au 6 octobre, à Monthoiron, Mairie;
    - du 10 au 16 octobre, salle de la Redoute à Châtellerault;
    - du 19 au 25 octobre à Thuré, Mairie;
    - du 30 octobre au 10 novembre, à la Médiathèque d'Availles-en-Châtellerault.
    56fa3a0445763223f16ea8be3740e32f.jpeg

    Pour tous renseignements, s'adresser au Musée "auto moto vélo" à Châtellerault; Tél 05 49 21 03 46.

  • Maria Cavaillès, Arnaud Clairand, Jean Hiernard, proposent 6 conférences sur les trésors du musée...

    Des conférences, des visites commentées, des animations pour les enfants. Contact, Musée municipal de Parthenay, 1 rue de la Vau Saint Jacques, 79200 Parthenay. Tél: 05 49 64 53 73.0a092f30fd72f4819e52b21c354599af.jpeg

  • Colloque « Quel avenir pour les chrétiens d’Orient ? »

    Notre collègue Guy Janssen dont nous avons déjà relaté son intérêt pour les minorités chrétiennes d'ici et d'ailleurs... nous informe que le Colloque « Quel avenir pour les chrétiens d’Orient ? » se tiendra les Vendredi 16 et samedi 17 novembre 2007. Ce Colloque international organisé par l’Institut européen en sciences des religions (IESR) et l’École pratique des hautes études (EPHE), sous le parrainage du ministère des Affaires étrangères, en partenariat avec l’Alliance française et l’Institut du monde arabe et avec le soutien du Monde des religions.
    Comité d’organisation : Régis Debray, président d’honneur de l’IESR ; Bernard Heyberger, EPHE-IUF, conseiller scientifique.
    Dates et Lieux : - Vendredi 16 novembre : Alliance française, 101 boulevard Raspail 75006
    Paris ; et - Samedi 17 novembre : Institut du monde arabe, Place Mohammed V, 75005. Paris
    Pour le programme et l'inscription en ligne(de préférence), consulter le site: http://www.iesr.ephe.sorbonne.fr/index.html? id=4075.
    Institut Européen en Sciences des Religions - EPHE
    14 rue Ernest Cresson
    75014 Paris
    Tél: 01 40 52 10 00
    Fax: 01 40 52 10 01
    Mél: iesr@ephe.sorbonne.fr
    Internet: http://www.iesr.fr
    ¤-------------------------------------------------¤
    Lettre d'actualités de l'IESR :
    http://listes.cru.fr/sympa/info/iesr_infos
    (lien "abonnement", à gauche)

  • Boby Lapointe au menu culturel de...

    ÉDITION - Sortie de spectacle en DVD

    ca1f30c22d895c2758721cc8b8dfc5e0.gif

    Robert Leclou (alias Édouard Audouin) et Elvis Cruciforme (Vincent Dacquet) sortent un DVD de leur spectacle, "Le Papa des poissons", enregistré en public, à la Blaiserie à Poitiers, le 3 novembre dernier2006.
    Ces amoureux de Boby Lapointe ont mobilisé une dizaine de personnes pour réaliser une captation de qualité. Au menu : le spectacle d’une heure et demi, la sélection des chansons uniquement, ainsi qu’un clip résumant le show.
    0fc31afcb6ff41c1095c032747fda10e.jpg
    ©Marion Valière Loudiyi ; Centre-Presse.
    On y retrouve, histoire de rire un bon coup, le duo de comédien-musicien dans la version concert-conférence sur le chanteur de Pézenas (Hérault), qui avait d’autres cordes à son arc (mathématicien, inventeur…). « Une mine pour la créativité », selon les artistes, tout aussi blagueurs et talentueux que l’original, qui poursuit l'évolution de ce spectacle, notamment en ajoutant des vidéos de personnages extérieurs (scientifique, sportif…) : « Tant que Boby ne sera pas respecté au niveau de Molière à Pézenas, on continuera ! » Très bien accueilli dans la famille du chanteur, le duo militant regrette qu’en effet, la bourgade du sud de la France ne jure que par l’homme de théâtre qui y a vécu un an, et non par le chanteur, qui en est pourtant originaire. « De toute manière, même de son vivant, la salle qu'il remplissait le moins était celle de son village. » Nul n’est prophète en son pays, on le sait bien. Enfin, Robert et Elvis le sont à Poitiers comme ailleurs. Prochaines dates autour de Nantes, Caen, Grenoble et Toulouse. (D'après Marion Valière Loudiyi, dans Centre-Presse, éd. Vienne, le 24 sept. 2007, p.22).
    Le Papa des poissons : DVD public, 20 €. Vendu à la Fnac, Leclerc, Gibert musique, Monde des disques, Cluricaume Café et sur http://www.lepapadespoissons.com
    0037b23090a5debdcc4d5b47add67cb7.jpeg
    ©Marion Valière Loudiyi ; Centre-Presse.
    Envoi du Pilote:
    "Alors les Piscénois (ça ce sont les résidents de Pézenas) vous n'aimez pas plus que nous Poquelin-Molière, pas plus, soyez en assurés, mais vous aimez bien moins que nous Boby, à ce que la rumeur a porté jusqu'à nous ! Allez ça ne peut pas durer. Aqu'os pot pas demorar aital; cal faire quicom per Boby Lapointe (lo Bobi Lapuncha !). Faites quelque chose de grand, pour la mémoire de B.L... de grand, de beau pour ce génial poète, déconstructeur du langage convenu, et qui, en conséquence, nous apprend tant sur la langue de Molière...
    Ainsi, Pézenas aura encore une raison supplémentaire de fierté pour sa richesse culturelle, avec son poulain, son jeu de balle au tambourin, Molière Poquelin et enfin de quoi faire bonne mesure et juste l'appoint avec Boby... Lapointe. (M.V.)
    Allez Pézenas, allez Pézenas, allez...
    NDLR: Les Amis du Jardin de Belvert auront à cœur, je l'espère, chacun à leur manière de booster Pézenas à prendre en charge la mémoire de Boby Lapointe.
    5ab8e91443a5eda6ecf8b79c84d364ab.jpg

  • L'Arbre au Livre, à Thènezay (Deux-Sèvres), 2008

    Ecrivains, à vos plumes, éditeurs ouvrez vos cartons, imprimeurs, sur vos marbres...

    2262044ee85bd7caf4ca5545939c7b0f.jpg

    Et à tous, rendez-vous à l'Arbre au Livre, à Thènezay (Deux-Sèvres), à deux pas de Cherves (Vienne) et de son moulin à vent.

  • Visitez ESSE (Charente), son Musée des Ostensions et de la Religion populaire, mais aussi le joli petit bistrot inoubliable de Jeannette

    Le Musée d'ESSE, en Charente a décroché l'exposition sur les rites funéraires. Réservez une visite d'été à ce lieu charmant et inoubliable. Vous pouvez également apporter votre pierre à cette action. Nous contacter, ou contater directement les responsables de ce Musée à la mairie d'ESSe, et notamment le dynamique premier magistrat, Guy Traumat.

    Et surtout réservez une visite au bistrot de Jeannette, près dui chevet de l'église St-Étienne on y trouve de tout, mais ce que nous préférons, c'est le café, ou MIEUX ENCORE, LE CHOCOLAT, PRÉPARÉ ET SERVI à la casserole. Excellent ! Regardez d'ailleurs la façade d'accueil de l'établissement (Merci Joseph de votre photo !). Allez donc à Esse, au moins une fois (attention de ne pas vouloir y rester, on devient vite accro de ce bout de Charente limousine)... et Saint-Junien, Chassenon, Confolens ne sont pas loin, ni Belvert, bien sûr

  • Vous ne trouvez pas qu'il ressemble à...

    51919056ea78996c113ca9f02d60214b.jpg
    "Le compagnon du soir d'"ethnoveilleur"...

  • « Deux rendez-vous avec Pablo Neruda » à Poitiers, début octobre.

    La Maison de la Poésie de Poitiers et le Centre de Recherches Latino-américaines de l’Université de Poitiers présentent « Deux rendez-vous avec Pablo Neruda »

    Mercredi 3 octobre 2007 à 18 heures, Amphithéâtre de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, 99 avenue du Recteur Pineau à Poitiers :
    Neruda volando , montage poétique à deux voix autour de l’œuvre du poète, suivi d’un film inédit.

    Jeudi 4 octobre à 20 heures 30, Médiathèque de Poitiers, salle Jean-Richard Bloch
    Pablo Neruda entre les peuples et l’océan, conférence par Alain Sicard.

  • Mémoires plurielles, mémoires en conflit ... sur France Culture, le 20 septembre de 15h.à 16h.

    France Culture numéro Mémoires EF 2007-3
    Bonjour,
    Nous avons le plaisir de vous informer que Michèle Baussant présentera avec Nicole Lapierre le numéro Mémoires plurielles, mémoires en conflit , à France Culture, dans l'émission de Jacques Munier “A plus d’un titre”, vendredi 21 septembre (demain donc!) de 15h à 16h.
    A écouter bien sûr!
    Bien cordialement
    Gisèle Borie

    Université Paris X –Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie (MAE)
    Revue Ethnologie française - CNRS - UMS 844
    21 Allée de l’Université
    92023 Nanterre cedex
    Tel : 01 46 69 26 63
    ethnologie.francaise@mae.u-paris10.fr
    gisele.borie@mae.u-paris10.fr
    http://www.mae.u-paris10.fr/ethnofrance/

  • L'ONU A ADOPTE LA DECLARATION DES DROITS DES PEUPLES AUTOCHTONES

    L'ONU A ADOPTE LA DECLARATION DES DROITS DES PEUPLES AUTOCHTONES.
    http://www.iwgia.org:80/sw248.asp
    Ce texte sera certainement voué aux gémonies par de grandes puissances occidentales... qui risquent de voir certaines de leurs "minorités culturelles" tenter de s'immiscer parmi les "peuples autochtones"...
    LE TEXTE INTEGRAL :
    07-09-13ResolutiontextDeclarati.pdf

  • Une invitation québécoise bien "civilisée"...

    La Société des arts indisciplinés (SAI) a le plaisir de vous convier au lancement de la publication
    Vestiges_invitation.pdf

    VESTIGES DE L’INDISCIPLINE : Environnements d’art et anarchitectures, par Valérie Rousseau, Collection Mercure, Éditions du Musée canadien des civilisations, 2007. 208 p., 106 ill.
    (Un dessin original de Charles Lacombe accompagne les vingt premières publications acquises le soir du lancement.) Vin et bouchées seront servis.
    Le vendredi, 21 septembre 2007, à 17h15
    Cinémathèque québécoise
    335, boul. de Maisonneuve est, Montréal (Québec) Canada. Métro Berri-UQÀM.
    Dans le cadre du colloque L’objet à l’œuvre. Repenser l’objet dans l’histoire et les théories de l’art.
    Pour information ou confirmer votre présence: Julie Gagnon, 514-713-4381, gagnon_j@yahoo.ca
    La Société des arts indisciplinés (www.sai.qc.ca) remercie le Service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie
    et de la diversité ethnoculturelle de la Ville de Montréal, le Musée canadien des civilisations et le Conseil des arts du Canada.
    Vestiges de l’indiscipline est le résultat d’une recherche réalisée entre 1996 et 2004 sur les environnements d’art québécois, généralement associés à l’art brut, à l’art populaire et à l’art «outsider». Sept productions d’envergure ayant imprégné le paysage visuel et culturel québécois ont retenu l’attention: celle d’Arthur Villeneuve, qui avait recouvert de scènes figuratives les surfaces intérieures et les murs extérieurs de sa maison aujourd’hui conservée à la Pulperie de Chicoutimi, et les sites englobants de Léonce Durette, Richard Greaves, Charles Lacombe, Roger Ouellette, Palmerino Sorgente, Émilie Samson et Adrienne Samson-Fortier.
    Divisée en trois parties, la publication propose une incursion originale dans ces véritables laboratoires de création: la première section, qui s’appuie sur des entrevues réalisées avec les artistes, explore les particularités et les fondements de chaque site - témoignage vibrant d’une façon de concevoir le monde et de marquer son espace. S’ensuit un dossier photographique substantiel, riche de 106 illustrations. Dans une perspective plus globale qui vise à cerner cette pratique artistique autodidacte, la troisième partie se penche sur les caractéristiques et les enjeux que partagent ces architectures fantastiques, installations visionnaires et jardins foisonnants. Atypiques, ces œuvres complexes s’inscrivent dans le sillage du Palais idéal de Ferdinand Cheval et des Watts Towers de Simon Rodia.
    Publication disponible dans toutes les librairies et chez l’éditeur au Musée canadien des civilisations (1-800-555-5621 ou publications@civilisations.ca ou cyberboutique.civilisations.ca au montant de 34,95$.

    43c9881a758c3a0c864d27efe78b5fce.jpg

    Pour plus de renseignements, vous pouvez vous rendre, avec avantage sur la note du 16 septembre 2007 du "Poignard subtil" (suivre le lien recommandé, sur notre colonne de droite). Bon voyage...

  • La sociologie de l'art et de la culture se constitue, en France, au cours des années soixante...

    Les usages de la sociologie de l’art :Constructions théoriques, cas pratiques
    Sous la direction de Sylvia GIREL et Serge PROUST
    Collection « Logiques sociales »; Série « Sociologie des Arts »
    ISBN : 978-2-296-03911-7 • 12,50 € • 132 pages
    Editions L’Harmattan - 7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris
    Tél : 01 40 46 79 22 / Fax : 01 43 25 82 03 / coralie.malbet@harmattan.fr

    La sociologie de l'art et de la culture se constitue, en France, au cours des années soixante. Depuis les travaux fondateurs de Pierre Bourdieu, elle connaît une réelle diversité théorique et empirique. Si les premières recherches portaient essentiellement sur la littérature et les arts plastiques, dans la période
    qui a suivi, elles se sont intéressées à des domaines aussi divers que la télévision, le cinéma, le théâtre, la danse, etc.
    Cette croissance a conduit les sociologues à s'interroger sur la constitution du champ de la sociologie de l'art ainsi que sur les usages qui peuvent en être faits. Les textes présentés dans cet ouvrage considèrent, d'une part, les relations entre la sociologie de l'art et la sociologie générale : à quelles conditions la sociologie de l'art peut-elle être une sociologie à part entière et quels sont les apports de ce domaine à la construction de la discipline ? D'autre part, ils examinent les usages de la sociologie de l'art et de ses résultats, par les acteurs sociaux (principalement, dans les textes retenus, les professionnels de la décentralisation théâtrale et de l'action culturelle et les critiques d'art).
    Les articles de cet ouvrage visent à rendre compte de certains des débats qui se sont déroulés, au sein du réseau spécialisé dans la sociologie de l'art et la culture, dans le cadre du second congrès d l'Association française de sociologie (AFS) qui s'est tenu, en septembre 2006, à Bordeaux.
    LES AUTEURS
    Sylvia Girel est maître de conférences (sociologie) à l'université de Picardie-Jules Verne, faculté de philosophie, sciences humaines et sociales/Cefress (Amiens), chercheuse associée au Lames (CNRS,
    UMR 6127, Aix-en-Provence), membre du comité exécutif de l’Association française de sociologie.
    Serge Proust est maître de conférences (sociologie) à l'université Jean Monnet de Saint-Etienne,
    chercheur au MoDyS (CNRS, UMR 5264)
    TABLE DES MATIERES
    Avant-propos
    - Pour en finir avec le social – Nathalie Heinich
    - A la recherche de l’objet perdu… – Antoine Hennion
    - La cumulativité des connaissances en sociologie des arts et de la culture – Nicole Ramognin
    - Le discours d’« échec » de la démocratisation de la culture : constat sociologique ou assertion
    idéologique - Laurent Fleury
    - La sociologie aux mains des indigènes : le cas des critiques d’art contemporain – Pierre
    François, Valérie Chartrain, Stephen Wright

  • Gabriel Albert, autodidacte

    Portrait de Gabriel Albert par un de ses amis auquel il avait offert une statue...

    7989b96bc5230c607861c1360b4bc249.jpg

    ©Michel Valière, 16 septembre 2007

  • Marc Chagall: Monstres, chimères et figures hybrides... à NICE

    MUSEE NATIONAL MARC CHAGALL Avenue Docteur Ménard
    06000 Nice
    04 93 53 87 20

    Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux et le musée national Marc Chagall, à Nice,
    Jusqu'au 29 octobre 2007

    99a74841ca730ea6cd5453e6ab9df97b.jpg

    www.rmn.fr
    www.musee-chagall.fr
    Marc Chagall, Les mariés de la Tour Eiffel (détail), 1938-39
    Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Centre de création industrielle
    © ADAGP, Paris 2007 © Photo CNAC/MNAM Dist. Rmn - Philippe Migeat

    Chimères mystérieuses, mi-homme, mi-bête, objets composites à tête humaine et animaux fantastiques volants traversent tout l’œuvre de Marc Chagall. Pour la première fois une exposition leur est consacrée.

    Ces êtres hybrides, Chagall les a connus sans doute en regardant les diables des icônes et les compositions issues de la sculpture médiévale de son pays natal qu’il admirait profondément. La série des Caprices de Goya où l’homme prend si souvent l’aspect d’un âne a aussi retenu toute son attention. Plus généralement, l’hybridation, perceptible dans toute l’histoire del’art a marqué l’imagination de Marc Chagall. En ce sens, il s’inscrit dans une tradition qui englobe des œuvres aussi célèbres que le retable d’Issenheim, les compositions de Jérôme Bosch ou de Johann Füssli. C’est dans la même tradition que trouvent à s’inscrire certains de ses contemporains. En effet, de Picasso à Brancusi, de Hans Arp à Victor Brauner, les quadrupèdes ailés, les femmes-oiseaux et autres monstres plus ou moins aimables, constellent la production du XXe siècle.

    Dans l’iconographie de Chagall, l’hybridation trouve ses figures de récurrence : la tête humaine est remplacée par une tête d’animal, les bêtes ont des membres humains, dont elles se servent pour jouer de la musique ou pour peindre, de même qu’il pousse des bras et une tête aux violoncelles qui se jouent eux-mêmes.

    Quel sens peut-on donner à ces êtres ? Au delà de la dimension symbolique ou métaphorique, il ne faut pas exclure la dimension religieuse, liée aux traditions hassidiques de la région de Vitebsk, ille natale de l’artiste. Enfin, l'omniprésence des bêtes domestiques, vache, chèvre, coq, met l’accent sur les souvenirs d’une enfance au contact des bêtes. L’oncle boucher sacrifiait les vaches en leur murmurant des paroles apaisantes. La chèvre jouant du violon évoque les fêtes enchantées au son de la musique du violoniste ambulant. Le poisson rappelle la figure du père, marchand de harengs. Et si les oiseaux jouent aussi du violon ou du schoffar, c’est que leur chant est comparable à la musique divine.

    Avec l'humour qui le caractérise, l'artiste n'hésite pas à se peindre lui-même en animal : sous les traits d'un coq (Le coq, 1947, musée national d'art moderne - Centre Pompidou, dépôt au musée des Beaux-Arts de Lyon) ou d’une chèvre, animal pour lequel il a maintes fois exprimé son affection et sa compassion. L’âne, animal modeste, mais aussi messianique, est ici donné comme une possible image de l’artiste (Autoportrait à la pendule, 1947, Paris). Ces figures composites sont donc toujours la maque d’un raccourci poétique, qui donne à voir en une seule image ces divers niveaux de représentations. André Breton en 1941, parlait de l’entrée de la métaphore dans la peinture du XXe siècle avec Chagall. Il soulignait sa capacité à «affranchir l’objet des lois de la pesanteur, abattre la barrière des éléments et des règnes» et à traduire en langage plastique les traces troubles du rêve comme l’essence des êtres et des choses.

    MUSEE NATIONAL MARC CHAGALL
    Avenue Docteur Ménard
    06000 Nice
    04 93 53 87 20
    Ouverture : tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h
    Prix d’entrée : plein tarif, 7,70 € tarif réduit, 5,70 €
    gratuit le premier dimanche de chaque mois. Pour les jeunes, gratuit jusqu'à 17 ans et tarif réduit de 18 à 25 ans. Le billet donne accès aux collections permanentes.
    Publication :
    Ouvrage collectif, 158 pages environ, 100 illustrations en couleurs, 35 € environ, Rmn éditions, diffusion Interorum

  • Pour la Fête du Patrimoine, "coup de chapeaux" aux Amis de La Commanderie de Lavausseau (Vienne)...

    44dfd1ccdf0f7a95324dcc65d4fe06c4.jpg
    ©Michel Valière, 15 sept.2007
    0e0c879172107b291c75447249d197de.jpeg

    L'ethnologue de l'ARPE, Aurélie Melin, qui a été associée à la préparation de cette exposition, nous rappelle à cette occasion que la Maison Charles Melin était habituée à venir vendre avec son camion sur le champ de foire de Gençay (Vienne)
    0e1dbbe468a85c54c7b62914041808df.jpg
    ©M.V.
    ...et les pilotes de Belvert, de leur côté, se souviennent, effectivement, avoir passé commande à cette maison de chapeaux de feutre noir et de paille également pour compléter les costumes du groupe local Danses et Chants du Poitou (La Marchoise), à la fin des années 60.
    f3193b9a441dfa5085f9c46891493a9f.jpg
    Gisèle Melin, modiste,©M.V. 15 sept. 2007

    Ne pas manquer ! Seulement les 15-16-et lundi 17 septembre...
    e9239af923aa68addbbaa8928d1de0af.jpg
    ©M.V.
    Et puis, Lavausseau, c'est si beau, avec sa commanderie, ses maisons de caractère et sa tannerie visitable. Bon week-end du Patrimoine, au Pays des Six Vallées... En voici un avant-goût goûté dès ce matin 15, lors de l'ouverture de l'expo... arrosée comme il se doit de liqueurs, jus, eaux etc... et de quelques petits fours, et même d'un gâteau aux carottes...
    ...............................................................................................................................................................
    Quant à ce "Nid d'œillasse" que les Pictaviens désigneraient plutôt comme "nic d'ajhasse" (nid de pie), il a été entrevu estivalement et augustement du côté du Malzieu (Gévaudan) et ne doit rien aux mains expertes de Gisèle... simplement à l'objectif de l'un de nos aimables et iterratifs visiteurs qui l'a proposé pour compléter notre note. En effet il entend ainsi verser son méchant bob au titre du patrimoine... Je crains que cet objet dérisoire ne fasse pas encore l'objet d'un consensus pour accéder à la patrimonialisation des antiquités et objets d'art.
    56f20a387d01db95e215c49cff9e095e.jpg
    © Bruno Montpied, été 2007.

  • Visitez la Distillerie de Betteraves à Saint-Pierre de Maillé (Vienne)

    Sortez de votre quotidienneté et visitez la distillerie de Betteraves, à ?????????
    Elle va devenir si célèbre que même la carte d'invitation a omis et la commune et le département...

    242f06cce8f0367ff683645fd4580ca4.jpeg


    Oui, Mais... Centre-Presse était là ! et surtout Luc, son veilleur qui a rattrappé tout cela à sa façon :
    6b5d57650801dd6ee40b49ba380c60f3.jpeg
    © Luc TURLAN et Centre-Presse (édition Vienne: Centre-Presse Week-End Cahier n° 216 du 14 sept. 2007, p. 16).
    Merci cher Luc Turlan de votre heureux dessin que nous vous empruntons ; c'est pour une bonne cause... et pour mieux conaître son œuvre en cours,visitez son site:http://luc.turlan.chez-alice.fr/cariboost1/crbst_7.html>/a>

  • Nouveau "Terrain"

    3cea4453c96f3578e4b404c04480b0fc.jpg

  • Vous aimez les contes ? tous ? même ceux de W.D.? alors vous aimerez

    ... cette manifestation culturelle aussi étonnante qu'inattendue : http://www.blanche-neige.fr/

    A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine le samedi 15 et le dimanche 16 septembre, de 12h à 19h, le Musée d'art contemporain du Val-de-Marne est gratuit pour tous : http://www.macval.fr/

    Dimanche 16 septembre 2007, à partir de 14h
    Carte blanche à Blanche-Neige de Catherine Baÿ

    Les Blanche-Neiges de Catherine Baÿ s’emparent du musée. Jouant les agentes de sécurité, les télé-opératrices de bureau, un peu voyantes, d’un musée d’art contemporain, les conservatrices du patrimoine, apparaissant sur nos écrans vidéos ou surgissant dans le jardin, elles colonisent littéralement le lieu et ses 13000 m2. Catherine Baÿ, par sa mise en espace, déplace l’imaginaire collectif imposé pour redonner, à travers une petite armée de Blanche-Neiges toutes identiques, de nouvelles images à rêver. Miroir déformant de notre société contemporaine, les Blanche-Neiges s’emparent avec une apparente désinvolture des manies propres à nos organisations sociales en faisant pénétrer le quotidien dans l’espace même du musée.

    6145b8d708f16db5dc1448cc131bb0e5.jpg
    (Photo Marc Domage-Fondation Brownstone / Paris 2003 © Association du 41 / Marc Domage)
    Les performances de Catherine Baÿ décloisonnent les limites classiques scène-spectateur et proposent au public un autre rapport aux œuvre en le confrontant via la performance à une expérience où le vivant et le temporel agissent comme une empreinte de la mémoire populaire.

  • Un ouvrage du CTHS: Travail et Paysages, édité par Denis Woronoff

    b57d60d7f58bb78164a1e6fadd4892d9.jpg


    On peut le commander directement au CTHS ( 1, rue Descartes, 75231 Paris, cedex 05): 25€+ 3€ de port (par ouvrage), ou mieux encore, chez votre libraire habituel, près de chez vous.

  • Un ethnoroman sur le Montmorillonnais, par Maguy Gallet-Villechange

    257ce8eb16d515c78461737d3ad30e2e.jpeg

    Prix: 15 € (franco de port jusqu'à la parution en septe. 2007): commande auprès de CHEMINEMENTS: 1, bis rue du Moulin à Vent, Bron; 49260 Le Coudray-Macouard.

  • Visite du Jardin de GABRIEL

    Le Jardin de Gabriel sera ouvert Dimanche 16 septembre de 14h.30 à 18h. pour une visite commentée par Michel Valière, alias le Pilote de Belvert.
    Vous pourrez aussi profiter de l'offre de l'Office de tourisme de Saint-Jean-d'Angély et de Villefranche St-Hilaire (17) en cliquant sur le lien :
    Journées Européennes du Patrimoine 07.doc

    226e35502df7015eff79e273442bb0ab.jpg
    ©M.V. été 2007

  • "Conserveries de la Mémoire", une revue québécoise sur l'histoire de la mémoire

    Mise sur pied par les étudiants de la Chaire de recherche en histoire comparée de la mémoire, la revue "Conserveries mémorielles" publie des articles scientifiques portant sur l'histoire de la mémoire. Elle ouvre ses pages à des étudiants et des jeunes chercheurs en histoire, en ethnologie, en sociologie, en anthropologie et dans des disciplines connexes de sciences humaines.
    Elle est dirigée par un Comité de rédaction composé de jeunes chercheurs, rattachés à la Chaire de recherche du Canada en histoire comparée de la mémoire de l'Université Laval. La revue ne publie que des textes originaux qui ont préalablement été l'objet d'une évaluation par un comité de lecture.
    Pour joindre l'équipe de la revue, suivre le lien : http://www.celat.ulaval.ca/histoire.memoire/revue.htm
    Les coordonnées :
    Conserveries Mémorielles,
    Université Laval,
    Chaire de Recherche du Canada en Histoire Comparée de la Mémoire,
    Québec, Canada, G1K 7P4.
    Courrier électronique: c.memorielles@celat.ulaval.ca

  • Découvrez le site de l'AFA

    L'Association française des anthropologues permet d'accéder à son site dont voici le lien. Bonne découverte :
    http://www.afa.msh-paris.fr

  • Les Cahiers d'Anthropologie catalane

    On peut directement consulter en ligne les cahiers d'Anthropologie catalane,en castillan ou en catalan, bien sûr, mais avec des résumés en anglais :
    http://www.icantropologia.org/quaderns-e/menu.htm

  • A La Rochelle, l'actualité politique met en lumière le Patrimoine maritime

    Madame l'ex-candidate, tient conférence sur un bateau du musée maritime, son excellence Son ex, lui, tourne une vidéo avec en fond le bateau-phare (ça, ça peut toujours inspirer... je suis le phare de... etc.), donc c'est le moment de rappeler /recycler cette note faite au printemps : Saison 2007 : réouverture du Musée Maritime de La Rochelle http://www.museemaritimelarochelle.fr/visite.php
    Le Musée Maritime de la Rochelle, soutenu entre autres par la Région Poitou-Charentes, a embarqué ses premiers visiteurs de la saison le samedi 31 mars. La pêche est particulièrement mise en avant avec la réinstallation à bord du France 1 d'une exposition sur les techniques de pêche contemporaines : drague, filet droit, chalut, casier et lignes, l'exposition sur l'histoire de la pêche rochelaise et bien sûr la visite du chalutier de pêche arrière l'"Angoumois". Comme l'an dernier, la visite en famille est privilégiée avec des forfaits très attractifs. Le bar du France 1 a quant à lui ouvert le jeudi 5 avril. Réservé aux visiteurs pendant les horaires du Musée, il ouvre le soir en accès libre à partir de 19h.
    Comment ? Vous n'y êtes donc pas encore allé à bord ?
    Une lacune... sur la lagune.