Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Urgent – avant le 15 décembre 2007 : Appel à communications

Appel à communications : Urgent – avant le 15 décembre 2007 pour le Colloque "Approche comparée des situations multiculturelles (Québec et France)", lors du Congrès national des sociétés historiques et scientifiques (133e congrès à Québec, du 2 au 8 juin 2008.
La section «ethnologie, anthropologie et langues régionales» du Comité français des travaux historiques et scientifiques propose de mener une réflexion comparée, tant du point de vue de l’anthropologie que des autres sciences sociales, sur les situations multiculturelles qui caractérisent de plus en plus le Québec et la France. Les deux pays, conséquence de la distance culturelle d’une grande partie des nouveaux migrants par rapport à la société d’accueil et d’une plus grande « visibilité » des minorités, ont été confrontés à la question du racisme et de différentes formes de discrimination, la question sociale des inégalités semblant passer au second plan derrière la montée de clivages liés à l’origine ou à la religion. Mais il se trouve que ces situations, à certains égards comparables, donnent lieu à des modes de gestion politique fondamentalement différents, ce qui installe, l’une par rapport à l’autre, un effet miroir hautement heuristique.
D’un côté le Québec est inséré dans le système canadien, qui, depuis les années 1970, a été largement influencé par une philosophie «multiculturaliste» soucieuse d’accorder toute leur place aux «minorités», reconnaissant des droits spécifiques à ces corps intermédiaires entre l’individu et l’État. De l’autre côté la France, fidèle en cela à des principes républicains qui émanent d’une tout autre philosophie politique, avant tout soucieuse du droit des individus, apparaît réticente devant la reconnaissance des groupes intermédiaires et supporte mal la montée des «communautarismes». Ce thème pourrait être décliné en toute une série de sous thèmes, dont est dressée ci-dessous une liste purement indicative: outils théoriques; racisme, discriminations et ségrégations spatiales; relations interculturelles et « mélanges » culturels; pluralisme (médical, musical, «ethniques»…); politiques de la langue; irruption de la religion sur la scène publique, formes de sécularisme et laïcité; quêtes mémorielles et rapport au passé; «minorités visibles»; peuples autochtones…
Les propositions de communication doivent être transmises avant le 15 décembre 2007 à Isabelle Tarier (Isabelle.Tarier@recherche.gouv.fr) avec copie à Jean-Luc Bonniol (jeanluc.bonniol@free.fr) et Laurier Turgeon (laurier.turgeon@hst.ulaval.ca). Il vous fait accomplir simultanément les modalités d’inscription à la manifestation sur le site du CTHS http://www.cths.fr

Les commentaires sont fermés.