Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un art un peu délaissé... le décor religieux

Avec un parfum de lys, de cire et d'encens, mais aussi d'enfance, nous avons sorti de leurs boîtes ces "images" d'un autre siècle... La première qui date des années 20. Au verso, une correspondance de Lucienne à sa Chère Mimie, datée du 21 août 1929 et postée à Sammarçoles, dans le Loudunais, précise qu'il s'agit d'une "carte de la belle fête qu'il y a eu à Loudun". On peut supposer qu'elle est récente, puisque la mémoire en est vive. Elle figure le chœur de l'église Saint-Pierre, décoré lors des "fêtes de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus".

c0273801053845dc8ad889af526c0afc.jpg
© Tous droits réservés.
La seconde, plus ancienne, figure un reposoir en hommage (ceci n'est qu'une hypothèse !) à Sainte Jeanne d'Arc, bâti devant la façade d'un "Asile Saint-Jacques"... Les visiteurs nantais pourront s'essayer à dire s'il y a un lien avec l'Asile, maison de santé nantaise, ou non. D'autres pourront alors rechercher dans leur patrimoine local, la salle d'asile (maison pour les tout petits, comme il en existait une à Charroux, Vienne) qui pourrait être ainsi décorée avec des oriflammes fleurdelisées. Et si des visiteurs du côté de Vivonne ou de Marnay (Vienne) examinaient avec attention ce document, je suis persuadé que nous pourrions mieux le localiser, voire le dater...
15307e7da9749140183414a0592a3944.jpg
© Tous droits réservés.
Le troisième enfin, est un reposoir de Fête-Dieu, dans un parc, des environs d'Angers, Maine-et-Loire. Tous les enfants sont costumés : les plus grandets en habits religieux, les plus petits portant une corbeille habillée destinée à recevoir des pétales de fleurs pour offrir lors de l'adoration du Saint-Sacrement, les fillettes le front ceint d'une couronne du rosaire.
Un charme tendre et désuet, celui des verts paradis de l'enfance en ce doux pays ligérien...
2dd695de64e6cc32ebd595f8a68de7c4.jpg
© Tous droits réservés.

Commentaires

  • Oui, oui, c'est ça les "verts paradis de l'enfance" ont parfois bon dos. Certes, la mythologie chrétienne, comme toute bonne fabulation et autres histoires à dormir debout, a ses charmes. Mais faut-il oublier l'aspect d'endoctrinement des têtes blondes qu'on invite ici à mener une vie étouffante sous le joug d'une fausse morale, d'hypocrites bontés, de la haine des moeurs libres, de la honte de la sexualité hors-procréation, et j'en passe?

  • Tiens, vous revoilà... à cloche pied, vous le mécréant et le libertin !!! comme on disait naguère dans la bien-pensante société.
    Attaquez-vous plutôt à la future réforme de la Loi de 1905 qui annonce du sport oral en perspective et des ambulations multiples et variées sur les pavés de nos cités.
    Défendez avec nous la laïcité, mais sur un autre ton !
    Vous voulez jouir sans entraves. Why not ? Mais ne mélangez pas tout.
    Merci de votre visite et de votre apport... et faites soigner votre "carie" qui vous rend si ...âtre !

  • Bonjour,
    concernant la photo n°2 "reposoir en hommage (ceci n'est qu'une hypothèse !) à Sainte Jeanne d'Arc, bâti devant la façade d'un "Asile Saint-Jacques"... ", il s'agit d'un reposoir préparé pour les ostensions de Charroux en 1911 (cf carte postale ancienne), et édifié devant l"ancien hospice saint-Jacques", situé place de la république (près de la mairie), reposoir dédié aux reliques christologiques et mariales de l'ancienne abbaye.

  • Merci de votre commentaire charlois.Cette photo provient d'une vente dans le canton de Vivonne, il ya déjà plusieurs décennies.

Les commentaires sont fermés.