Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les troés petites poulétes qui s'en vont à la fac... de Poitiers, le Mercredi 23 Avril 2008, à 18 heures

    Du conte au film d'animation: Lés Troés Petites Poulétes

    Vous en avez soupé des Trois petits cochons? Voici la relève à la sauce gallinacée : 3 petites poulettes en pâte à modeler, et un loup qui pète
    à la place de celui qui ne vous soufflait peut-être plus rien...

    Mercredi 23 avril 2008 à 18h.
    Salle des Actes de la Faculté des Lettres et des Langues de Poitiers, avenue du Recteur Pineau.

    "Venez seul/e, entre amis ou en famille, voir Lés Troés Petites Poulétes et rencontrer Lucie Mousset, qui a adapté ce conte de tradition orale. Ce film d’animation en poitevin-saintongeais, sous-titré en français par Audrey Nicolas, sera l’occasion d’autres échanges multiculturels (contes et chansons d’ailleurs). "

    804bb268836c2157fece471eb7241eca.jpg
    Rencontre organisée par le Club de Langues régionales et la section de Philologie romane et linguistique française du département de Lettres, avec la complicité de l'association Parlanjhe Vivant.

    Ol en fét tot çieu dos aféres !

    Pour tout savoir ou presque sur les 3 poulétes, voyez dans notre catégorie "CONTES", la note du 3 janvier 2008. Ces trois "bestiau" n'auront plus de secrets pour vous, et vous aimerez venir rencontrer et encourager Lucie Mousset et ses collaborateurs.

  • Les nouveaux résidents anglais-des-Charentes exposent à Tusson (Charente)

    2141714590.jpg

    Une bonne idée de rencontres... au pays des cagouilles (en bas à gauche et en bleu ! sur l'invitation ci-dessus).
    NDLR : cette note est un excellent exercice pour distinguer, dear friends, la distinction : résidant /résident... qui est une de ces subtilités lexicales dont les froggies raffolent. Mammmm...

  • Tourtisseaux, merveilles et autres bottarias, beignez du Mardi-gras, réunissez-vous ici !

    Les pilotes vous invitent à aider l'un de nos fidèles visiteurs de Charente-Maritime qui ne doit pas être le dernier des gourmands... Ah les tourtisseaux et merveilles de ma belle-mère... et les craquantes oreillettes de ma mère...

    " Amis de partout, vous qui le jour du Mardi-Gras, avez fait rissoler cette pâte blonde saupoudrée de sucre, appelée de diverses manière TOURTISSEAUX, MERVEILLES, ou BOTTEREAUX ou encore d'un autre nom vernaculaire, votre avis m'intéresse si vous provenez du RUFFECOIS, du CONFOLENTAIS, DU MONTMORILLONNAIS, DU CHATELLERAUDAIS, DE LA REGION DU BLANC, DE LA HAUTE-VIENNE, DU LOCHOIS, DU NORD DES DEUX SEVRES...
    et aussi d'ailleurs: Velay, Auvergne, 18° arrondissement, Kabylie, Ontario ou Gaspésie..., Quartiers Nord de la Cité phocéenne...
    Comment vos parents et grands parents appelaient-ils ces pâtisseries? Et précisez, s'il vous plaît où ils habitaient exactement. Recettes bienvenues (avec les proportions de préférence) "

    Adressez vos répnses en commentaire, ou directement si vous le préférez à Pascal, dont voici le mel. : rocopaso@orange.fr

    merci pour lui... et pour nous tous les gourmands.

  • Le Prix du livre Poitou-Charentes attribué à un écrivain américain de Charente: Eddy.L. Harris, pour son ouvrage "HARLEM" (2007, Liana Levi )

    Une soirée amicale et conviviale, à La Canopée de Ruffec (Charentes), présidée par le Préfet du département, a été l'occasion de la remise du Prix du livre en Poitou-Charentes, à Eddy L. Harris, né à Indianapolis et diplômé de Stanford University. Aujourd'hui, il a quitté Harlem, ses rumeurs, ses bruits, ses couleurs, et élu domicile en Charente occitane. "Partant de cette quête de lui-même, l'écrivain arrive aux autres, à la vie" (Solenn de Royer).

1382522479.jpg
1746062975.jpg © Tous droits réservés.

888085240.jpg
Dans toute bonne librairie classique:Eddy L. Harris, "HARLEM", éd. Liana Levi 'piccolo' (1, place Paul Painlevé, Paris, 5°); ISBN : 978-286746-450-8 Prix: 10 €

  • La revue Terrain a 25 ans et publie son Numéro 50

    930642886.jpg
    (Diable en majesté, fresque, atelier Georges Drobot '1987-2001', église orthodoxe, Cargèse.)

    "De la grande panique sataniste qui a touché les USA et la Grande-Bretagne dans les années 1990 à l’omniprésence du Diable dans le discours des très dynamiques églises évangéliques, en passant par le regain des exorcismes effectués par les prêtres catholiques, la figure du Diable est toujours bien présente aujourd’hui en Europe. Même si la publicité use et abuse d’une image d’un Diable plus comique que dangereux, dans d’autres contextes ses représentations jouent toujours un rôle maléfique."
    Dans toutes les bonnes librairies classiques.
    Site de la revue Terrain : http://terrain.revues.org:80/index.html

  • Regards sur la Roche-Posay

    Une petite ville de cure (dermatologie) au début du 19° Siècle.

    L'usine électrique située en-dessous de l'église.

    1010071321.JPG
    Collection particulière.


    1153126016.JPG
    Collection particulière.

    Un cadre idéal pour relire "La Valse aux adieux" de Milan Kundera.

  • Le vin des troglos : la pressurée.

    Nous recevons du photographe François-Xavier Seren, que nous remercions, cette photo prise dans une cave troglodytique du Loudunais.

    1923949208.jpg
    © Cl. " Le Pressoir ", par François-Xavier Seren. Tous droits réservés.

  • Nouveaux contextes ethnographiques. L'anthropologie face à ses objets.

    "L'anthropologie face à ses objets : Nouveaux contextes ethnographiques", un ouvrage d'Olivier Leservoisier et Laurent Vidal, publié par Archives Contemporaines.

    "L'histoire de l'anthropologie est scandée par des débats de nature épistémologique et méthodologique sur les conditions de déploiement de son regard : sont alors interrogés les pratiques du terrain, les dispositifs d'analyse, les procédures de restitution et les rapports aux Instances politiques. Ce qui apparaît aux auteurs de cet ouvrage comme relevant d'un nécessaire souci réflexif dans la démarche de l'anthropologue doit de nos jours être réévalué à l'aune d'une série de transformations su' lesquelles !'anthropologie porte son attention : la multiplication de situations conflictuelles ; les expressions multiformes de la " transnationalisation des religions, des codes culturels et des économies ; les références revisitées au passé... Face à ces nouveaux contextes, l'objectif de ce livre est précisément de s'interroger sur les conditions actuelles de l'exercice ethnologique et, au-delà, de contribuer à dresser un état des lieux de la discipline. Il vise ainsi à prolonger et enrichir la réflexion engagée dans des ouvrages parus récemment sur le sujet, en faisant porter la réflexion sur les changements en cours que connaît le métier d'ethnologue et en posant la réflexivité comme condition de la production de connaissances nouvelles, loin de toute idée d'enfermement introspectif. Sur des objets variés, dans des aires géographiques d'une grande diversité mais aussi au regard de références théoriques multiples, qui interdisent tout enfermement des analyses produites, les textes présentés dans cet ouvrage mettent en scène et en débat, la triple figure du savant, de l'expert et du militant. Ainsi, en réfléchissant sur leur rapport aux données collectées, à l'enquête et à l'enquêté, à la demande qui leur est formulée (des usages sociaux des savoirs à l'interdisciplinarité) - et en replaçant ces réflexions dans le temps du terrain (continu ou répété) et dans son espace (fragmenté et " mufti-situé ") - les auteurs explorent de façon renouvelée ces figures archétypales de l'anthropologue."

    Editions : Archives Contemporaines; ISBN-10: 2914610580 ; ISBN-13: 978-2914610582

  • Anthropologie sociale d'une communauté rurale et littorale bretonne. Un ouvrage de Sophie Laligant

    "Un point de non-retour : Anthropologie sociale d'une communauté rurale et littorale bretonne" de Sophie Laligant, aux Presses Universitaires de Rennes.

    "Aucune société ne peut se soustraire à la modernité et à ses conséquences.
    Cet ouvrage d' anthropologie propose ainsi de nous faire découvrir combien la société paysanne et littorale bretonne de Damgan (Morbihan) s'est heurtée aux transformations occasionnées par le remembrement."
    Sophie Laligant montre comment cette société, auparavant enracinée dans son territoire selon un ordre cohérent, a été détruite par "l'individualisme agraire " (expression empruntée a Marc Bloch), introduit dans les années cinquante par la mécanisation et le remembrement. Les relations sociales locales ont été profondément transformées, ainsi que les particularismes locaux de cette société, dans leurs rapports avec le national et l'universel.
    L'auteur dresse un étonnant portrait de la communauté actuelle et passée de Damgan fondée sur des valeurs à l'opposé de nos conceptions actuelles - bien qu'engagée depuis longtemps dans la modernité - qui valorisent l'individu moral et rationnel. Sophie Laligant dégage ainsi des notions (entraide, biens échangés, relations aux morts...) que l'on croyait presque disparues de notre société individualiste.
    Le livre analyse les pratiques et les représentations liées aux activités agricoles, aux cycles (baptêmes, mariages, funérailles et aux espaces de vie. En éclairant les relations entretenues par les hommes avec les différentes formes du vivant (plantes, animaux), les éléments naturels (lune, marée...), le territoire et les écosystèmes, l'auteur explique comment l'acteur économique moderne limite dorénavant son espace d'action à la seule durée de sa propre vie.

    Sophie Laligant est maître de conférence d'anthropologie à l'université François Rabelais de Tours et directrice du département de sociologie. Elle est associée à l'équipe CITERES du CNRS et travaille actuellement sur les techniques agraires et les relations à la terre, à la propriété et à la biodiversité dans l'axe de recherche globalisation-communalisation. Ce travail est issu de matériaux collectés lors d'enquêtes successives depuis 1991 en Bretagne.

  • Conférence à Poitiers : Territoire et espace en Acadie

    CONFERENCE : Territoire et espace en Acadie dans le contexte de la mondialisation.

    par Monsieur Joseph-Yvon THÉRIAULT, Directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire sur la Citoyenneté et les Minorités, titulaire de la chaire de recherche sur la francophonie canadienne, université d’Ottawa

    Le mercredi 19 mars 15H-17H
    Maison des Sciences de l'Homme et de la Société,
    99 av. du Recteur Pineau, Poitiers (Campus, route de Chauvigny).
    Salle Mélusine
    Elle est organisée par L’Institut d’Etudes Acadiennes et Québécoises, les laboratoires MIMMOC et GERHICO

    Contact pour plus de renseignements : andre.magord@univ-poitiers.fr

  • "Contes , terre et pots", à Roumazières (Charente), le 14 Mars 2008, conférence de Michel Valière.

    815200025.jpg

  • Une nouvelle association : ORCI, pour vos projets de recherches, d'études et de développement culturel

    Une nouvelle association : ORCI...
    Rien de nouveau sous le soleil, direz-vous ; des associations, il s’en crée chaque jour... et de très nombreuses. Mais celle-ci, ORCI, se destine à la recherche en sciences sociales, plus particulièrement à la recherche ethnographique et ethnologique. Cet acronyme a été choisi pour désigner l’Organisme d’études et de recherches sur les cultures, les identités et les pratiques sociales des territoires. Ses actions sont conduites selon des méthodologies sociologiques et anthropologiques, et entendent concourir également à la promotion de l’ethnologie de la France et à la valorisation du patrimoine ethnologique et culturel.

    Déclarée en préfecture le 26 novembre 2007, et titulaire d’un numéro SIRET, elle en est à la prise en charge de premières études dès le printemps 2008, d’autres projets étant actuellement en cours d’élaboration. Les créateurs d’ORCI sont donc heureux d’annoncer ce début prometteur.

    Si la présidente de l’équipe d’ORCI est engagée dans le travail social, les autres membres sont, eux, dans l’ingénierie de la production théâtrale et le spectacle vivant et, naturellement, dans les études et la recherche ethnographiques.

    Née d’une coopération avec l’ARPE, Association de promotion de l’ethnologie, l’association ORCI est fière d’en prendre désormais le relais. En effet l’ARPE s’intéresse à de nouveaux projets, et notamment envisage des travaux d’édition choisis. Il est d’ailleurs permis d’imaginer de futures collaborations entre ces deux associations...

    Pour plus d’infos et contact avec ORCI, utilisez l'électrogramme : orci2@free.fr

  • L'ENSAD vous connaissez ?

    Un ouvrage, à paraître en avril 2008 sera le premier du genre entièrement consacré à l'une des grandes écoles d'art européennes: ENSAD, Ecole nationale supérieure des arts décoratifs qui s'adresse à toutes les personnes attachées à la création visuelle, à sa pédagogie et à ses métiers...à suivre donc chez votre libraire classique ou à défaut chez Archibooks+sautereau, éditeur.

    1889270945.jpg

  • Un livre de contes de... Noël, en souscription dans le Bocage.

    "Excusez cette incursion dans votre chez vous, mais il faut bien répandre la nouvelle d'un livre de conte au calme Bocage où coule la Sèvre Nantaise. Et croyez-le bien : On a mangé au Pays, de bonnes choses aux portes du Mardi Gras....
    En toute amitié, pour les connaissances, les parents et grands-parents, et ceux à qui vous pourriez ...lire ou raconter." Signé : Noël.

    197236742.jpg
    .
    Il vous est proposé de souscrire pour cet ouvrage de contes (18 €, franco de port), auprès de NOËL PETRI, 15 Chemin de la Barillière, 79320 Moncoutant; par courriel :
    noel-pietri@orange.fr

    Les contes, vous savez, on ne s'en lasse jamais...

  • Bien le bonjour à Toutes ; bonjour Michèle, et bon anniversaire !

           Eh oui ! C'est aujourd'hui, enfin, le 8 Mars, Journée internationale de la femme, mais aussi le 8 mars... veille du 9 mars, jour anniversaire de madame la co-pilote, Michèle Gardré-Valière :
    a33cfa87a88ca0c0a32acd8e26532e57.jpg
    © Brasserie de la Bourse, Chez Joël, à Saint-Junien (Haute-Vienne, en Limousin), 2007, cl. : M.V.
    e9c412cc18c3e1852339dcc1f8a3da19.jpg
    © 2007, cl. : Jean-Christophe Valière
    c4b80d67cb9ea1fa6eb1734de723f250.jpg
    © La chanteuse de complaintes. Cl. François Portet ; tous droits réservés, Paris, 2001.

    Cliquez sur le carré vert... sans oublier d'allumer vos enceintes. La voix de Michèle vous accueille avec une chanson recueillie à Blanzay (Vienne), en 1966, par Michel, une seconde en provenance de La Ferrière-Airoux, en Pays civraisien, et une troisième également recueillie à Blanzay. Toutes trois sont extraites du disque compact-cd, contenant 37 chansons populaires (interprétées a capella!) recueillies par nous en Poitou : "LE MIROIR AUX CHANSONS" de Michèle Gardré- Valière, D-ARPE01, 2004 (Disque aujourd'hui "collector": nous contacter ou commander auprès de l'ARPE: 10, rue Zamenoff, 87200 Saint-Junien - 20€ franco de port).


    .


  • Festival des Cultures de Montagne né à Saint-Flour : vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 juin 2008. Des dates à retenir !

    La prochaine édition des « HAUTES TERRES », le Festival des Cultures de Montagne né à Saint-Flour il y a déjà huit ans, aura lieu les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 juin 2008.
    Cette année, le Massif Central accueille le Nord-Ouest de la péninsule Ibérique (Galice, Asturies, Cantabrique et Pays Basque) !
    En tête d’affiche : SUSANA SEIVANE (notre photo), « la petite princesse de la cornemuse galicienne » en concert le samedi soir.

    1745198914.JPG
    ©Tous droits réservés.
    Susana Seivane... http://209.85.135.104/search?q=cache:AJ1CHTKUSL4J:filetsbleus.free.fr/program/susanaseivane.htm+Susana+Seivane&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr .
    Née à Barcelone en 1976, Susana est l’héritière d’une des plus prestigieuses familles dans le monde de la cornemuse de Galice, la famille Seivane. Elle a commencé son parcours musical à l’âge de trois ans. Sous l’aile de son père, Álvaro Seivane et influencée par les grands maîtres cornemuseurs, comme son grand-père Xosé Manuel Seivane, Ricardo Portela et Moxenas, elle s’est gagnée le respect et l’admiration du monde de la cornemuse et de la musique traditionnelle de Galice. Son style authentique transparaît aujourd’hui dans sa manière de jouer et synthétise le style "enxebre" (style traditionnel) des anciens cornemuseurs.(Crédit: http://www.guingamp.maville.com/Susana-Seivane/re/saintloup07_detail/actu_11889-430884-----_actu.html ).

    Et aussi, Alba Gutiérrez et Marcos Barcena Trio (Cantabrique), Kepa Junkera (Pays Basque), Equidad Barres (Asturies), Paco Diez, Raparigos (Galice), …
    Côté Massif Central, le « Trio Paris », tRaucaterme, l’O.N.S, la Cie Léon Larchet, la Chavannée, les Brayauds, l’Armoire Bleue, Amaleïgo, Massalès Brouff’, le Duo Artense, le Bus Rouge, Cantalas, Renat Jurie et Jean-Pierre Lafitte, la Compagnie des champs, … et Tradicomix, Alcatrad, Terre N’airs, le Band de Seilhac, Ratapenadas, …
    Et ceux d’autres montagnes, Stefano Valla et Daniele Scurati (montagne de l’Apennin au Nord de l’Italie), les Montreurs d’ombres (Pyrénées) …
    Des rendez-vous incontournables pendant ces trois jours de fête où concerts, animations de rues, bals, théâtre, spectacles jeune public, expositions, marchés des saveurs et de l’artisanat, espace luthiers… déclineront les richesses qui font l’identité des montagnes du Nord Ouest de la Péninsule Ibérique, du Massif Central et d’ailleurs.
    Prenez donc date et n’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire :
    Coordination générale/Contact :
    Fabienne Testu
    Service Evénementiel de la Ville de Saint-Flour
    04. 71. 60 .68 .43.
    evenementiel@saint-flour.fr
    www.hautes-terres/
    Programmation / Contact :
    José Dubreuil
    Agence des Musiques Traditionnelles en Auvergne
    04.73.64.60.00.
    jose.dubreuil@amta.com.fr

  • "Un rugby aux règles étranges" : "tableau" de Bruno Montpied; et aussi un ouvrage de Richard BEARD, " Le Rugbyman nomade".

    Avec ma carrure de "deuxième ligne" catalano-languedocien, j'ai sélectionné (dans une note du 08-01-2007, que je réactualise ce jour, 06-03-08) cette "image" rugbystique parmi la production de Bruno Montpied pour illustrer la rubrique "Jeux" du JdB :

    2b147cf7dd181a9e24e0bc5d8ee12a40.jpg

    ©Bruno Montpied, (Collection particulière).
    Roooorrrrrrrouoo (ça c'est le sifflet à roulettes qui le dit!). On se calme, on se calme, si you plait!
    Si je l'avais intégré dans la catégorie "art brut info", j'aurais dû m'attendre à des "wouaissss, mais ça pas de l'art brut !" ou encore:"hou la la! c'est pas inspiiiiiré par le bord du caniveau d'une route vicinale); ou encore :" sur le plan du concept...heuuuuuj'voa pa bien... sur le plan de la couleur, j'aurais pensé à de la tauromachie landaise , arlésienne, ou bitterroise, mais pas nîmoise;.. hou lala, etc... "
    Fin de la partie: Vous avez la rubrique commentaire pour vous défouler, en tout bien, tout honneur.
    Moi je vais vous avouer quelque chose ; j'aime beaucoup ce tableau, certainement pas pour les mêmes raisons que vous. Vous ne le croiriez pas, mais j'ai vraiment craqué pour la gueule du mec au nez cassé qui s'est emparé du ballon orange (c'est aussi la couleur de la cabine de pilotage de Belvert; ça vous ne pouviez pas le savoir) : ballon orange, objet de tous les désirs des enfants au pays du rugby ! Le pélhot! (= le chiffon) comme on l'appelait parfois, vieux souvenir de la soule (choule) d'antan... une idée de ballon qui inscrit ce jeu dans un inconscient collectif depuis huit ou neuf siècles.
    Merci monsieur l'artiste et poète d'avoir sans doute compris cela en croquant ainsi une partie d'"un rugby aux règles étranges", par vous fixées. Merci monsieur Bruno.
    Et pour poursuivre cette approche du rugby déjà bien entamée, faites vous plaisir encore en vous jetant plus "en avant !" sur l'ouvrage de Richard BEARD, " Le Rugbyman nomade" , traduit de l'anglais, par Marie Rennard (Merci Marie de m'avoir fait connaître ce livre et merci à Alexis aussi !), paru en Janvier 2008 aux éditions Michel Champendal, "l'éditeur de tous les humanismes", à Paris.
    632871557.jpg
    731660151.jpg



  • Qu'est-ce qu'un "pays traditionnel" ? L'exemple du territoire du Vendômois

    C’est à cette question, et à quelques autres, que s’efforce de répondre Daniel SCHWEITZ dans un nouveau livre :

    "L’identité traditionnelle du Vendômois : des travaux d’érudition locale à la reconnaissance d’un pays de la Vieille France (fin XVIIIe-XXe siècle). Vendôme, Vallée du Loir, Vaux du Loir, Perche vendômois, Petite Beauce, Gâtine tourangelle, pays de Ronsard…"

    1032875107.jpg
    "Avec l’effacement de certains des repères de notre identité profonde, concernant notamment notre rapport à l’espace local et au temps long, il n’est pas inutile de chercher à saisir ce qu’ils peuvent avoir à nous dire. Ce livre se propose donc de répondre à certaines des interrogations concernant le Vendômois :

    - comment le territoire dominé par Vendôme, comté puis duché, élection d’Ancien Régime puis arrondissement républicain est-il peu à peu devenu un pays traditionnel ?

    - comment l’exploration du territoire vendômois depuis les années 1840, l’étude de son patrimoine historique par des érudits bientôt regroupés au sein d’une très active société archéologique (1862), ont-elles mené à l’émergence d’une nouvelle identité locale, d’un imaginaire, bientôt perçus comme un véritable patrimoine culturel ?

    - en quoi ce Vendômois traditionnel apparaît-il comme un exemple de ces pays historiques qui, de concert avec les petites régions naturelles, ont contribué à faire de la France : « un pays de pays [...] tirant son identité de sa diversité unique, et construisant son unité sur la richesse et la complémentarité de ses différences » ?"
    1032117579.JPG
    ©Tous droits réservés.

    L’auteur Daniel SCHWEITZ est docteur en anthropologie historique, bibliothécaire de la Société archéologique de Touraine, Vendômois de cœur depuis quarante ans, a notamment publié des études concernant la construction de l’identité traditionnelle de la Touraine, du Vendômois et du Val de Loire. Il participe, depuis 1993, aux travaux du séminaire : L’espace français. Construction et représentations (XVIe-XXe siècle), à l’École des hautes études en sciences sociales.

    Renseignements utiles et nécessaires : Il s’agit d’un ouvrage publié aux Édition du Cherche-Lune de Vendôme (www.co-libris.net) : 264 p. (format 17x23 cm), couverture en quadrichromie, nombreuses illustrations NB, bibliographie de plus de 300 titres, préface de Daniel Roche, professeur émérite au Collège de France.

    - Souscription jusqu’au 10 avril 2008 : 15 € (plus 3,5 € de frais de port);
    - A partir du 11 avril : 20€ (plus 3,5 € de frais de port).

    Règlement par chèque (avec vos noms et adresse) aux Édition du Cherche-Lune, 14 rue Honoré de Balzac, 41100 – Vendôme
    PS : pour toute information complémentaire, daniel.schweitz@free.fr ; tél. : 02 47 44 98 30 (le soir).



  • Après cinq ans d'absence... les collections du Musée d'Angoulême ouvertes au public dans un "écrin moderne"

    872993188.jpg
    © Tous droits réservés.
    Pourquoi aller visiter ce Musée ? De magnifiques collections: archéologique, anthropologique et Beaux-Arts viennent de trouver enfin un écrin à la mesure de l'intérêt des diverses collections dont le fonds anthropologique vraiment extraordinaire.
    331990121.jpg

    Un plaisir rare... à anticiper en s'empressant de cliquer sur ce lien et de parcourir, en avant-première le "nouveau musée" : http://www.angouleme.fr/musee/


  • Romans occitans en souscription... auprès de l'Institut d'études occitanes (IEO)

    962442187.jpg

    La Série des 4 ouvrages: 35€ à commander à l'adresse suivante : IEO-IDECO; BP 6; 81700 Puylaurens
    (Puylaurens, berceau de la Marianne de la République !)
    Pour d'autres achats, cf. la boutique en ligne: http://www.ideco-dif.com"
    et en particulier le toujours utile lexique bilingue :
    770848969.jpg

    ... et encore de mon ancien (1952-1959) camarade de classe au Lycée Henri IV à Béziers, l'excellent écrivain occitan, Florian Vernet :
    861722177.jpg
    .