Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Repérage des lieux ressources du patrimoine filmique documentaire relatif à la Basse-Normandie

    Dans le cadre de ses missions de recherche, de documentation, de valorisation culturelle, de conseil et de coopération dans le domaine du patrimoine ethnologique et technique, le Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie (CRéCET), dirigé par l'ethnologue Pierre Schmit, a réalisé un programme inédit de repérage des lieux ressources du patrimoine filmique documentaire relatif à la Basse-Normandie...

    Les résultats de cette mission de repérage, laquelle fait apparaître quinze lieux ressources, au niveau national et international et vingt-quatre au niveau régional, sont désormais consultables et téléchargeables depuis le site du CRéCET. Nous vous invitons à en prendre connaissance en cliquant sur sur le lien ci-dessous : http://www.crecet.fr/fiche_169.html

    515941158.gif
    CRéCET : Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie
    Manoir des gens d'armes 161, rue Basse - 14000 CAEN
    Tél. : +33 (0)2 31 53 15 45 - fax. : +33 (0)2 31 53 15 54

  • Rendez-vous...au jardin de Gabriel les 31 et 1 juin 2008"

    114013177.jpg
    Renseignements auprès de l'Office de tourisme, Bureau de St-Hilaire de Villefranche (tél. :0546958007 et mel : http://ot.angely.net ).

  • Un nouveau (GRAND) pas en faveur des "langues de France": L'Assemblée inscrit (enfin) la reconnaissance des langues régionales dans la Constitution.

    Selon l'agence France Presse à Paris, L'Assemblée nationale a voté jeudi (à la quasi-unanimité) un amendement au projet de loi sur la réforme des institutions visant à inscrire la reconnaissance des langues régionales dans la Constitution.
    "Les langues régionales appartiennent au patrimoine" de la Nation, prévoit cet amendement présenté par le président de la commission des Lois, et qui complètera l'article 1 de la Constitution. Cette disposition était demandée depuis très longtemps par de nombreux parlementaires de toutes tendances politiques.
    L'ensemble des groupes avaient déposé des amendements similaires. Ils avaient tous été rejetés par la commission des Lois la semaine dernière.
    La garde des Sceaux s'est dite "favorable" à cette inscription des langues régionales dans la Constitution. M. Bayrou a exprimé "la satisfaction" de celui qui "mène le combat pour les langues régionales depuis longtemps": "C'est un pas en avant important", a-t-il déclaré.
    Jean-Jacques Urvoas a estimé que "cela va dans le bons sens pour l'épanouissement des langues régionales". "Enfin les langues régionales vont être reconnues !", s'est exclamé le député Philipe Folliot tandis que Marc Le Fur, l'un des députés les plus en pointe dans la défense des langues régionales, s'est réjoui de "quelque chose de positif".
    Pour Patrick Braouezec, "l'unité n'est pas l'uniformité".
    Mettant en exergue la convergence de vues des députés de tous bords dans cette discussion, Arnaud Montebourg a plaidé pour que la discussion sur l'ensemble du texte se déroule dans le même esprit : "C'est ici que cela doit se décider, entre nous. Nous souhaitons travailler ainsi jusqu'au bout, dans cette optique".

    Une si belle "quasi-unanimité" ne peut que réchauffer le cœur de tous les militants, anonymes ou de premier rang, qui depuis longtemps œuvrent à cette reconnaissance de langues et cultures "autres", et je soulignerai parmi elles l'Occitan dont on sait que la riche littérature a nourri le patrimoine littéraire de l'Europe avec les premiers troubadors et le premier Prix Nobel attribué à un écrivain français (en 1904) pour son œuvre en langue provençale (= occitane): Frédéric Mistral.
    J'imagine aussi la joie des gens du Poitou-Charentes, du Limousin, de Bretagne romane et celtique, ou des Catalans du Nord... et celle de tous les représentants de ces 75 langues régionales, ou de l'immigration.
    Mais ceci n'est qu'une étape...

  • "Le prochain rendez-vous ciné-débat Survival aura lieu le lundi 2 juin à 20h à la Filmothèque du Quartier Latin avec la projection du film de Kumaré Ikpeng et Mari Corrêa"


    En présence de Patrick Menget, ethnologue, président de Survival International (France) et de Mari Corrêa, coréalisatrice.

    "Quatre siècles et demi après l'arrivée des Portugais, certaines tribus indiennes du Brésil n'avaient jamais eu de contact avec les Blancs. À partir des années 1940, les frères Villas Boas décident de créer le contact avec ces Indiens pour les sauver de la menace que la politique expansionniste d'alors fait peser sur elles. En 1961 ils créent la réserve du Xingu et y installent des tribus en péril. Du premier contact avec les Villas Boas en 1965 aux démarches entreprises depuis quelques années en vue de retourner sur leurs terres d'origine, ce film se propose de faire raconter leur histoire aux Ikpeng, une des tribus "déménagées" dans le Xingu. Les Indiens ont fait l'objet de nombreux films dont le point de vue est toujours celui de réalisateurs blancs et l'angle ethnographique ou journalistique. La spécificité de ce film est que le point de vue est tout autre. Narrateurs-acteurs du récit, les Ikpeng seront filmés par Kumaré, un cinéaste Ikpeng."

    Filmothèque du Quartier Latin
    9 rue Champollion
    75005 PARIS (M° Odéon)
    Tél. 01 43 26 84 65

    La Filmothèque du Quartier Latin et Survival se sont associées pour présenter tous les premiers lundis du mois des films de fiction ou documentaires, historiques ou contemporains, sur les peuples indigènes, en présence des réalisateurs ou de spécialistes.

    ------------------------------------------------------------------------------------------
    Survival aide les peuples indigènes à défendre leur vie, protéger leurs terres et déterminer leur propre avenir.
    Survival n'accepte aucune subvention gouvernementale et dépend exclusivement de ses membres et donateurs pour financer ses campagnes.

    Pour en savoir plus ou apporter votre soutien :
    http://www.survivalfrance.org
    info@survivalfrance.org

    Merci de faire suivre ce message à toute personne intéressée.

  • Robert Lafont : Un écrivain dans le siècle : le DVD de Christian Passuello

    "Robert Lafont : Un écrivain dans le siècle", un film de Christian PASSUELLO (52mn) / (2001).

    "Robert LAFONT a donné à l’expression occitane des ouvrages allant de la poésie au théâtre, à l’essai, à la nouvelle et au roman.
    Comme historien des sociétés et militant du régionalisme, il a écrit des livres qui ont fait date : La Révolution régionaliste, La Nation, l’Etat, les Régions, Le Coq et l’Oc…

    221163769.jpg
    © Tous droits réservés - Christian Passuello

    Avec bonheur et modernité, Robert Lafont a ainsi créé une œuvre littéraire et repoussé les limites étroites d'une littérature occitane trop souvent reléguée au rang d'un simple témoignage linguistique.
    Les fresques romanesques et les recueils de poèmes établissent l'existence d'une écriture qui ne se limite pas aux seuls poncifs de la tradition."
    Conseillers littéraires : Danièle JULIEN, Joan-Yves CASANOVA, Jànluc SAUVAIGO

    Vous pouvez recevoir ce film en DVD en faisant parvenir la somme de 20 € (port inclus), directement à Christian PASSUELLO 6 Allée Marius Castel 06910 PIERREFEU. http://www.christianpassuello.com

  • De Bouche à Oreille, à Parthenay (79), module 2008

    1947519023.jpg

    1232396703.jpg
    Adhérez ! Vos vacances dans la Vallée du Thouet, à Parthenay... Répétez-le à vos amis : " De bouche à Oreille " !
    Et il y aussi des expos, des animations des lieux pour danser (plutôt folk, tout de même)... et boire et manger et un joli petit musée municipal et des remparts, et des églises. Tiens, la Chapelle des Cordeliers, ... pour l'oreille, surtout et les yeux.

  • Création musicale autour des poèmes occitans de Max Rouquette. Tous à l'Opéra Comédie de Montpellier le 19 JUIN 2008

    Rasims de luna, lo concèrt dau centenari de Max Roqueta ( http://www.max-rouquette.org/centenaire/evenements/musique )

    Rasims de luna es lo títol d'un poèma de Max Roqueta, publicat dins lo reculh "Lo Maucòr de l'Unicòrn" (Ed. Domens).
    Es tanben lo nom d'un dels eveniments màgers del centenari : una creacion musicala de Laurent Audemard et Jakes Aymonino, interpretada per una còla de 9 musicians e d'un recitaire.
    Cinc instrumentistas (tres vents, contrabassa e percussions) e un quatuòr vocal (Les Manufactures Verbales) tornaràn crear a son biais l'univèrs poëtic de Max Roqueta, a partir de poèmas en òc de sos tres reculhs màgers. Amb la participacion de Rotland Pecout, recitaire.
    Aquela creacion excepcionala serà mostrada per lo primièr còp lo 19 de junh a 21h a l'Operà Comedia de Montpellhièr, dins l'encastre de Total Festum.
    Reservacion conselhada.
    Per ne saupre mai sus l'obra de Max Roqueta : http://www.max-rouquette.org/oeuvre/bibliographie

    42502678.jpg

    (En francimand : Rasims de luna, lo concèrt dau centenari de Max Roqueta / le concert du centenaire de Max Rouquette

    Rasims de luna (Raisins de lune) est le titre d'un poème de Max Rouquette, publié dans le recueil "Lo maucòr de l'unicòrn" [Le tourment de la licorne].
    588936804.jpg

    C'est aussi le nom de l'un des principaux évènements du centenaire : une création musicale de Laurent Audemard et Jakes Aymonino, interprétée par un ensemble de neuf musiciens et d'un récitant.
    Cinq instrumentistes (trois vents, contrebasse et percussions) et un quatuor vocal (les Manufactures Verbales) restitueront à leur manière l'univers poétique de Max Rouquette, à partir des poèmes occitans de ses trois principaux recueils. Avec la participation de Roland Pécout, récitant.
    Cette création exceptionnelle sera donnée pour la première fois le 19 juin à 21h à l'Opéra Comédie de Montpellier, dans le cadre de Total Festum.)
    1648945672.jpg
    (http://www.opera-montpellier.com/francais/visite_image.html )
    Réservation conseillée. 15 € / 10 €
    Billeterie de l'Opéra : 04.67.60.19.99.
    Fnac, Carrefour, Géant : 0 892 68 36 22 (0,34€/min).
    Réservations en ligne

    Pour en savoir plus sur ce concert : http://www.max-rouquette.org/centenaire/evenements/musique

    RASIMS DE LUNA
    Poèmes occitans de Max Rouquette mis en musique par Laurent Audemard et Jakes Aymonino.

    Laurent Audemard : clarinettes, hautbois languedocien, direction musicale
    François Fava et Henri Donnadieu : saxophones, flûte
    Guillaume Séguron : contrebasse
    Denis Fournier : batterie, percussions
    Les Manufactures Verbales (quatuor vocal) : Jakes Aymonino,
    Jean-François Tisner, Nadine Gabard, Marie-Anne Mazeau
    Roland Pécout : récitant


    19 juin 2008, 21h, Opéra Comédie de Montpellier
    Prix des places : 15 € / 10 €
    Réservations
    Billeterie de l'Opéra : 04.67.60.19.99.
    Fnac, Carrefour, Géant : 0 892 68 36 22 (0,34€/min).
    Réservations en ligne
    Unknown.jpg

  • Journées des jardins le samedi 31 Mai et le dimanche 1er Juin 2008

    Rendez-vous aux jardins est une manifestation organisée par le Ministère de la Culture et de la Communication et mise en œuvre par les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC), en collaboration avec le Comité des parcs et jardins de France.
    Depuis 2003, Rendez-vous aux jardins met à l'honneur des parcs et jardins publics et privés. Cette année, ce seront près de 2.000 jardins qui ouvriront leurs portes les 30, 31 mai et 1er juin...

    Visites commentées du jardin de Gabriel (voir sur la colonne du milieu cette catégorie pour tout savoir - ou presque- sur le J.d.G) les 31 mai et 1er Juin 2008.

    Le dimanche 1er juin de 15h à 18h. la visite sera assurée par le Pilote de Belvert (M.V.)... et la co-pilote, dans la mesure de son possible, comme nous l'espérons.

    Le Jardin de Gabriel se situe à Chez Audebert, commune de Nantillé ( Charente-Maritime). Soyez nombreux pour montrer votre attachement à ce site poétique remarquable (420 statues) dont l'avenir n'est pas du tout assuré.

    772154772.jpg
    (Sous la treille du Jardin de Gabriel. © Cl. Michel Valière, 16 septembre 2007.)

    Il faut le placer sous la protection du public, des Amis du jardin de Gabriel, et de la presse pour donner un peu de chance à ce site devenu si fragile de par la bien trop faible (pour ne pas dire inexistante) surrection des collectivités territoriales et de l'état.
    Parlez-en autour de vous, faites des photos, des visites, des comptes-rendus de visites, des vidéos. Ecrivez...

  • L'été approche

    Ca me disait pourtant quelque chose ce sympathique couvre-chef, comme déjà vu quelque part... ???

    907285638.JPG
    © Tous droits réservés, "Chapellerie Traclet" (que nous remercions de leur contribution involontaire et que nous complimentons pour la richesse et la diversité très étonnante de leur catalogue (accessible à tous et vente on line :http://www.chapellerie-traclet.com/hat/index.php?cPath=27)

  • "Bien d'autres soufrières" : Hommage d'Alain Foix à Aimé Césaire

    Notre ami l'écrivain Alain Foix, nous a adressé ce billet en hommage au poète Aimé Césaire :

    "Pour information, voici un petit texte que j’ai écrit au sujet de l’hommage rendu à Césaire à l’Odéon le mardi 29 avril 2008.
    Alain".

    "Un homme, un homme seul, un athlète. Silence. Il avance. Une présence, une puissance. Il fait front. Seul. Il affronte ce silence qu’il impose. Il s’amasse et les planches sous ses pieds se rassemblent et la scène d’Odéon est un surf et la salle une vague qui se cambre, se retient et son souffle arrêté et le temps sous le verbe s’épaissit. C’est Césaire qui chevauche Jacques Martial. C’est Martial qui subjugue l’Odéon. Déferlantes de mots, cataractes du verbe, c’est un fleuve qui déborde de son lit. C’est un Nil dont Césaire est la source. Bords et débords, sacs et ressacs, flux et reflux, des mots lumières, des mots cheval au galop. Bombardements. Et c’est Toussaint Louverture, et c’est le roi Christophe, et c’est Nelson Mandela et Martin Luther King et ce vieux noir râblé, ratatiné sur son siège d’autocar et plié sous le fouet d’un mépris millénaire et toute la négraille qui se dresse, nuée. Nuée ardente aux bouches noires des soufrières, et au cœur des montagnes des oubliés du monde, la forge d’Héphaïstos sous les mots de Césaire martèle la « lance de nuit » d’une belle poésie. Ce n’est pas un poème mais une cavalerie, et au galop des mots c’est Martial qui écume. Il se fait vague contre la vague et il déferle et nous recouvre et nous buvons la tasse bouche bée et yeux ouverts. Sa langue claque l’amertume sucrière et nous couvre de sel. Et puis silence. L’athlète vacille, le dos au rideau noir de l’Odéon et se repait de son propre épuisement. Et c’est une salve, une bordée qui lui vient de la salle. Le choc était frontal, le public est levé. Il clame et bisse et bat des ailes, se secouant de soixante quinze minutes de totale possession.

    Avant que vienne le jour et son oubli, disons que cette nuit fut bien plus que le sacre d’un poète et de son héraut mais la conquête d’une scène comme territoire encore rebelle à la présence de ceux qui disent noir pour faire rimer espoir. Il y en eut d’autres gagnées et reperdues sans cesse, jamais acquises. Il y en aura de nouvelles gagnées avant d’être perdues. Césaire gagne encore en mourant. C’est le sort du poète. Mais sa vraie mort serait un mausolée. Un panthéon pour l’isoler. Ce soleil insulaire ne brille pas pour lui-même mais pour un continent, celui des oubliés. Césaire ne serait pas Césaire s’il n’était que Césaire. Ne vouons pas un culte à sa personnalité. Ce serait l’enterrer et avec lui un monde s’exhumant des décombres. Césaire s’est élevé pour dire que l’histoire n’est pas terminée. Avec sa mort, l’histoire ne fait que commencer. Derrière lui d’autres vagues qui viendront se briser aux contreforts d’indifférence, aux falaises blanches de la puissance.

    En préambule à cette soirée, Olivier Py a dit qu’il n’osait pas penser à ce qui se serait passé si le poète André Breton entrant dans un bazar de Fort-de-France pour acheter un ruban à sa fille n’avait pas découvert Césaire et son cahier d’un retour au pays natal. Rassurons-le. Ce n’est pas un ruban de petite fille qui fit naître Césaire. Et ce n’est pas la providence d’une belle main blanche qui tissa son berceau. Les forces telluriques trouveront toujours une faille ou un volcan pour dire au ciel les colères souterraines. Sur la Montagne Pelée il est né un cratère nommé Césaire. Il y a eu et il y aura bien d’autres soufrières."

    Alain Foix

  • Sur le Patrimoine linguistique de la France: un débat s'impose et plus si affinités...

    C'est la première fois depuis le début de la Ve République qu'un gouvernement prend l'initiative d'organiser un débat sur ce sujet. La place des langues régionales dans notre vie culturelle et dans notre société a toujours prêté matière à controverse, et ce n'est certainement pas fini, même si ce débat ne manque pas d'intérêt.
    (Pour mémoire et replacer en contexte, cf. les chapitres II et V de l'ouvrage : Michel VALIèRE "Ethnographie de la France : Histoire et enjeux contemporains des approches du patrimoine ethnologique", Paris, Armand Colin, coll. Cursus, 2002. http://64.233.183.104/search?q=cache:apKO3EKnnR4J:www.hachette.com/les-livres/catalogue/ethnographie-de-la-france-michel-valiere-armand-colin-9782200251949.html+%22colin%22+valière+ethnographie+de+la+France&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr)

    Voici donc le verbatim du débat à l' Assemblée nationale en date du 7 mai 2008 en cliquant sur ce lien : Texte Debat site Assemblée Nationale.pdf

  • Aidons vite, et tous, les producteurs de lait rai-son-na-bles !

    Saviez-vous que :
    - 35% des exploitations laitières ont disparu en 10 ans.
    - 75% des éleveurs laitiers ne se sentent pas reconnus par le grand public...

    Pour changer les choses, jetez un oeil sur le lien suivant : cela ne vous prendra que quelques minutes mais les bénéfices seront considérables.

    http://www.jesoutiensleseleveurslaitiers.com/soutien-aux-eleveurs-laitiers.html

    ou alors , cliquez sur la capsule ci-dessous.



  • Festival du film de La Rochelle au début de l'été...

    Le 36ème Festival international du film de la Rochelle est programmé du 27 juin au 7 juillet 2008, avec des hommages, des découvertes, des rétrospectives et des séances pour enfants... Cinéphiles, venez bronzer (un peu) à La Rochelle...

    1501074189.JPG
    (Affiche du festival 2008, peinte par Stanislas Bouvier).

    Le pilote a reçu avec étonnement la carte-annonce de ce festival adressée avec une fausse direction... Elle atterrit ainsi à La poste de Couhé, en date du 5 mai 2008 qui n'a pas hésité a faire œuvre créatrice... en apposant son "timbre" sur le nez de l'artiste, épousant ainsi les volutes de fumée... avant de la réexpédier au Jardin de Belvert.
    Marlène en otarie jongleuse ? un rôle auquel elle n'aurait certainement pas pensé. Facétie de postier, ou hasard créateur, en tout cas cette carte ne passera pas inaperçue puisque la voici on line...
    Collectionneurs de cartes, cartophiles qu'en dites-vous ?

  • Le charme tout romantique des ruines... un patrimoine en danger ?

    Un petit coin de Cantal vient de s'effacer à jamais...

    1808100252.jpg
    © Tous droits réservés-FNASSEM-Michel Couillaud et alii.

    Je ne vous en dis rien d'autre mais je vous invite à cliquer sur ce lien en direction d'une page mise en place par la FNASSEM organisme associatif qui veille sur "Le" patrimoine: http://www.associations-patrimoine.org/article.php?id=322&dossier=11

    Et comment veiller sur un "patrimoine" qui n'a pas encore accédé à ce statut symbolique, à l'exemple de nombre d'environnements poétiques au rang desquels Le Jardin de Gabriel, et tant d'autres que nos amis d'Animula ou du Poignard subtil et autres "Inspirés du bord des routes" identifient, mettent en lumière et offrent à la rêverie, hélas parfois compassée ?

  • Chantez et jouez avec les Normands de La Loure...

    "La Loure" organise les 17 et 18 mai à Saint-Martin-de-Tallevende (près de Vire - 14) trois stages autour des répertoires traditionnels de Normandie :

    1 - Stage de chant (organisé avec le soutien de Musique en Normandie) :

    - Charles Quimbert (travail autour des techniques vocales propres au chant traditionnel) et Christiane Godet qui transmettra son répertoire familial du Pays d'Ouche.

    776488107.JPG
    © Tous droits réservés- La Loure

    2 - Stage d'accordéon diatonique :

    - Laurent Barray : musicien Marée de Paradis, Pas de Trois..., il est aussi le co-auteur du recueil de tablature édité par La Loure et Trad'Magazine.
    41200105.jpg
    © Tous droits réservés- La Loure


    3 - Stage de violon traditionnel :

    - Etienne Lagrange : musicien dans différents groupes (Le Diable dans la Fourche, Green Grass Boys...), il est aussi collecteur et animateur au sein de La Loure...
    96759046.jpg
    © Tous droits réservés- La Loure


    Il reste des places pour les différents stages. Vous pouvez retrouver tous les détails pratiques sur le lien suivant : http://laloure.org/article.php3?id_article=70

    Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser directement aux spécialistes réunis par La Loure :

    Association La Loure
    Musiques et Traditions Orales de Normandie
    2, rue St-Martin
    14500 Saint-Martin-de-Tallevende
    Tél. : 02 31 68 73 49
    laloure@wanadoo.fr

  • Un exposition d'œuvres de broderies à jours à Angles-sur-l'Anglin

    1727824084.jpg

    1361161772.jpg

    2062889953.jpg
    © Tous droits réservés: "Le cobé sur la plage", huile par + Lucien LEROY. Cl. Michel Valière, 2001 (Photo publiée en 2003 dans Michel Valière, "Les Fabuleuses ajoureuses d'Angles-sur-l'Anglin", in Gérard SIMMAT (dir.), La Vienne Autrefois, La Crèche, Geste éditions.)
    N'oubliez surtout pas de visiter le site d'Angles, un des plus beaux villages de France, avec ses ajoureuses dont deux titulaires du titre envié de 'Un des Meilleurs ouvriers de France", la Grotte du Roc aux Sorciers, avec sa fresque magadalénienne, ses boutiques, ses bords de de rivière...

  • Représentations et images du patrimoine roman en Poitou...

    L'ARPE (10 rue de Zamenhof, 87200 Saint-Junien), association collaborant aux activités du Jardin de Belvert, ne peut que se réjouir de la conduite à bonne fin d'une étude réalisée en 2007-2008, par Aurélie Melin (chargée d'études ethnologiques), en partenariat avec la Région Poitou-Charentes : Art Roman final.pdf
    Bonne lecture.

    Savin.jpg

  • Cyril Isnart et les saints légionnaires alpins...

    "Saints légionnaires des Alpes du Sud : Ethnologie d'une sainteté locale", Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, 2008, 208 p., par Cyril ISNART (http://www.mmsh.univ-aix.fr/idemec/Membres/ISNART.htm )

    "Il existe dans l'espace alpin des saints militaires singuliers qui auraient appartenu aux légions de l'Empire romain et auraient été martyrisés pour leur foi chrétienne au IIIe siècle. La légende de la Légion Thébéenne en est le récit le plus connu. Pour réprimer un soulèvement gaulois en Bourgogne, l'empereur Maximien lève une légion à Thèbes en Haute-Egypte. Stationnés en Suisse, les légionnaires sont décimés par la garde impériale car ils refusent de se plier au rite païen de l'Empire.

    450531160.jpg
    ("Procession du pèlerinage de saint Besse, Val Soana, Italie", 10 août 2003. © Photo Cyril Isnart).

    Cependant quelques-uns s'échappent du massacre et évangélisent les Alpes et l'Europe, avant d'être rattrapés par l'armée régulière sur les lieux de leur oeuvre. Cette légende a permis l'invention de nombreux saints locaux dans les Alpes du sud et une intense instrumentalisation politique." "La sainteté légionnaire se présente ainsi comme une forme particulière de sainteté, qui conduit à s'interroger sur les usages passés et présents de ce modèle ainsi que sur les procédures narratives, iconographiques et rituelles de construction de la sainteté locale. En s’appuyant sur l'étude pionnière de Robert Hertz sur l'un d'entre eux, ce texte explore, dans le cadre d'une enquête extensive et comparative, la prolifération des saints légionnaires dans les Alpes du sud. Il constitue ainsi une contribution à une anthropologie du christianisme sensible à la dimension locale de ces êtres surnaturels, qui n'échappent pas à l'histoire des hommes qui les fabriquent."

    Livre broché : Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme ; ISBN-10 : 2735111792 ; ISBN-13 : 978-2-7351-1179-4 ; Illustrations, noir et blanc, couleur ; Cartes. Prix : 24,00 €, chez votre libraire classique.
    430473013.gif