Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 2009 : C'est l'année des "p'tits vélos" ! O-O

     

    Le hasard a rapproché sur ma table deux annonces, l'une d'une expo sympathique qui se termine, intitulée "Un p'tit vélo dans la tête",  à laquelle participait un artiste connu de nous et de nos visiteurs, Pascal Audin, peintre à Gençay.

     

    Scan 3.jpeg

    L'autre annonçant le Festival de bouche à oreille de l'UPCP-Metive, le 23ème du nom...

     

    Scan 1.jpeg

    On aura compris que l'essence devenant plus chère, on vante les mérites du vélo, vélo qu'on a dans la tête, comme on a un air de musique qui enchante au point de se le répéter à en perdre le sommeil.

    Cet été en Poitou-l'écolo, on vibre en vélo...

    J'ai pris ma loupe, parce que c'est écrit vraiment en petites lettruscules... et j'ai dû me rendre à l'évidence: la même conceptrice à signé ces deux flyers pour les deux manifestations. Sympathique la plasticienne Marie Edit Leyssene... mais j'ai failli en jeter un des deux... pensant (trop rapidement) qu'ils n'en faisaient qu'un !  Le vélo, en Haut-Poitou, c'est plus qu'un style... c'est une obssession.

  • Un nouvel ouvrage d'Hubert FRANçOIS : Hyères de A à Z

     

    Hyères.jpg

    Publié par les éd. Alan SUTTON  ; ISBN : 978-2-84910-978-6

    23 €

    Hyères n'est plus cette cité " pleine de figures de malades et d'Anglais" comme la caractérisait Maurice Sand, riche en palmiers, agaves et orangers, mais un merveilleux bijou dans son écrin méditerranéen tout à fait unique.

    L'auteur de ce guide historique et contemporain de la belle ville d'Hyères, Hubert FRANçOIS, est un familier du CTHS (Comité des travaux historiques et scientifique), Président de la Société hyéroise d'histoire et d'archéologie, que nous remercions de nous avoir fait connaître ce travail d'historien "amoureux" de sa ville. Sur cet auteur, voir aussi   l'article historique : http://www.galerie-photo.com/photographie-propagande.html

     

  • Menhir : Histoire (ancienne) sans paroles !

     

     détailmenhir_saint_tudec.JPG

    ©Tous droits réservés. Nos remerciements à notre visiteuse et bloggueuse M.-B. L. "bretonne et milhavoise" de nous avoir adressé ce cliché ( réalisé par son père) d'un menhir à Saint-Duzec-en-Pleumeur (Côtes d'Armor).

    Entre obscurité (lune à la triste figure, à la face de carême) et lumière (soleil rayonnant), femme en prière au pied d'un Christ en croix qui somme le menhir. Sous les pieds de la femme, la panoplie-rébus des signes et des instruments de la Passion du Christ : l'aiguière et la main (ponce Pilate : "je m'en lave les mains", le sabre (miracle de l'oreille tranchée puis recollée, LUC XXII,51), la lance qui a percé le flanc; les clous de la croix; le coq de Pierre ("avant que le coq chante tu me renieras trois fois"); marteaux et tenailles, fouets, tunique et dés ("Ils ont joué ma tunique aux dés"), Sainte Face recueillie par Véronique, l' échelle au moyen de laquelle Nicomède et Joseph d'Arimathie ont descendu dans un linceul le corps défunt du Christ et l'ont remis à sa mère (cf. dans l'art les innombrables piétas et autres descentes de croix qui ont représenté cette scène douloureuse de l'amour maternel), fourche (diabolique) et ossements qui invitent à la dévotion au Christ mort  (cf., l'Abbaye royale de Fontevraud (Maine-et-Loire) qui s'était spécialisée dans cette dévotion), etc...

    Un signe manifeste et fort de la christianisation de la Bretagne antique, enseignée par l'image...

    P.S une note postérieur à celle-ci, particulièrement bien faite, datée du 25 juin 2009 vient d'être affichée sur le blog touristique suivant (pour le visiter : cliquer sur le lien ci-après) :

    http://www.bretagne-tours.com/index.php/151-patrimoine-insolite-le-menhir-christianise-de-saint-uzec-saint-duzec-en-bretagne

     

    Voici une autre croix de la Passion, beaucoup plus récente, installée sur la place Béthines, dans la Vienne, en Poitou-Charentes (© Photo : ca 1960 ; tous droits réservés).

     

     

    croix à Béthines.jpg
  • Pour nous contacter par électrogramme

    Pour nous contacter par électrogramme, écrire à cette adresse:

    michelvaliere@orange.fr

    Une réponse, le cas échéant, vous sera adressée dans les meilleurs délais.

    50524ab76699e7a338a5457b4cc61492.jpg

    © Tous droits réservés.

  • Ah... que ne vous ai-je insuffisamment alerté sur les Ostensions septennales de Charroux (Vienne) ; notez déjà, les prochaines en 2016 !

     

    Scan 2 statuaire charroux.jpg

    © †ous droits réservés : Les saints de l'abbaye (13° siècle)

     

    Le dimanche 14 Juin est vraiment arrivé trop vite et à peine ai-je eu le temps de rejoindre Charroux avec madame la co-pilote, Michèle Gardré-Valière, que j'ai dû éloigner de ses notations musicales pour visiter le vert Pays Charlois en ce jour ostensionnaire.

     

    Scan 3 reliquaires Charroux.jpg

     

     

    La vénération des reliques, après une procession matinale très suivie dans une ville fleurie de jaune et de vert, a attiré du monde dans l'après-midi à la suite des vêpres célébrées par le Père Albert Rouet, archevêque et son évêque auxiliaire, Pascal Wintzer.

    Je vous garantis que la co-pilote a chanté, et de bon cœur, en s'appuyant sur le "livret" ad hoc... Les airs elle les aura appris en chantant ; elle m'a expliqué ça à sa façon : " je laisse partir d'un micron les autres... et j'accroche". Bon.

    Alors voici l'emblématique charloise :  Saint-Sauveur de Charroux

     

    Scan 1.jpeg

    (Dessin d'après la custode du reliquaire christologique de l'abbaye de Charroux).

    NDLR: Le TLF (Trésor de la Langue française, Gallimard, en 16 volumes) cite dans un exemple sous l'entrée "Ostension", les Ostensions de Charroux... et a fait l'impasse sur les Ostensions limousines. Le pilote en est tout contrit.

    Notons que si aujourd'hui Le Saint-Sauveur est l'objet du culte plutôt qu'un saint local comme il sied en Limousin, pour être juste, il faut rappeler qu'il n'en fut pas toujours ainsi depuis le 14° siècle où un pape avignonnais, Clément VII, autorisa l'ostension d'une sainte relique que je ne nommerai pas ici pour ne pas en perpétuer une existence douteuse.

    Toutefois je veux bien renvoyer puristes et passionnés de patrimoine à un ouvrage de jeunesse (chez Gallimard jeunesse) : Récits et contes populaires du Poitou /1 (C Robert et M. Valière, 1979), P.129.

    Et rendez-vous aux Ostensions de Saint-Junien (Haute-Vienne), le Dimanche 28 Juin 2009 ... sinon en 2016, également.

  • Vous avez toujours voulu savoir tout sur la Gavotte et l'art de la danser...

    ... alors, tentez votre chance en rejoignant l'ami Yves Guillard et les siens sur un site où l'on ne vous cachera rien des secrets des prévôts et maîtres à danser : démonstrations dansées, musique, archives, photographies.

    Cliquez ici: http://www.fonds-sonores-archives.sarthe.com/www/index.php/sps/pages/action/voir/tag/article-bc-la-gavotte-par-yves-guillard

    et si le cœur vous en dit, essayez vous aussi. 

  • Amis du Jardin de Gabriel, avis à chacun d'eux...

    @ A tous les Amis, du JdG,

    Je sais que la rumeur est mauvaise conseillère, mais des voix parfois assourdissantes l'amplifient...

    On se souvient de la calamité survenue à un jardin connu de l'Ouest que je ne souhaite pas désigner tant il a fait débat depuis 4/5 ans. Eh bien le JdG, ferait l'objet de "spéculations" les plus diverses, dont la moindre serait un déplacement envisagé des statues sur un site emblématique de loisirs, ce qui ne manquerait pas de faire perdre au site de Chez-Audebert tout son intérêt actuel et dénaturerait la créativité du jardinier sculpteur-modeleur autodidacte.

    Espérons d'abord que l'Inventaire remplira sa mission dans de bons délais... et vérifions le fond de ces rumeurs alarmistes, nées de l'incompréhension de cet habitat poétique.

    M.V.

     

  • Nouveaux contextes, nouveaux objets, nouvelles approches en ethnologie...

     

    Scan 1ethno....jpg

    Fruit du colloque organisé par la section d'Anthropologie sociale, ethnologie et langues régionales, du CTHS (Comité des travaux historiques et scientifiques) à Grenoble, au printemps 2006, cet ouvrage " à plusieurs voix"présente onze communications qui témoignent de nouveaux champs d'étude comme de nouvelles problématiques, bref, de "nouvelles voies"...

    Parmi les auteurs : Agnès Jeanjean, Claudine Vassas, Catherine Neveu, Francis Conte, Georges Ravis-Giordani, Francis Conte, Sergio Dalla Bernardina, Tiphaine Barthlémy, Marie Barbara Le Gonidec, Aïda Kanafani-Zahar.

     

    ISBN : 978-2-7355-0686-6

    Prix : 28 €

    Dans votre librairie classique, ou directement au CTHS (voir ce site : http://cths.fr/) ; ou directement au service "éditions" :  http://cths.fr/ed/selec.php?sc=ed