Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'occitan, c'est bien d'en rêver, c'est mieux de le parler, et excellent de le lire dans le texte : lisez Félix Daval

    Vous êtes cordialement invité-e

    à venir fêter la sortie de

    LAS VAISSAS AVIÁN FOLHAT

    de Félix Daval

    roman contemporain en occitan

    publié avec le soutien du Conseil Régional d'Auvergne et du Conseil Général du Cantal.

    le samedi 12 décembre 2009 à 14 h 30

    à la salle multi-activités de POLMINHAC

    Félix Daval présentera et dédicacera son ouvrage.

    On boira le verre de l'amitié. On peut apporter son instrument de musique !

     

     

     

    Si toutefois il ne vous était pas possible de venir le 12 décembre,

    vous pouvez venir à la

    présentation officielle

    à la librairie découvertes occitanes

    32 Cité Clair Vivre, Aurillac

    le mercredi 2 décembre 2009 à 18 h

    Catherine LIETHOUDT, Présidente de l'Ostal del libre

    (réponse souhaitée)

     

     

  • Le 26 novembre 2009, en Haute-Loire, on y danse, on y danse

     


    LA TOUPIE en Concert

    Jeudi 26 Novembre à 20h30

    (Concert gratuit)

    LE PUY-EN-VELAY

    Auditorium des Ateliers des Arts

    (36 rue du 86e RI)

    Contact La Toupie : Haute-Loire Musiques Danses

    Tél. : 04 89 12 08 24

    Courriel : valerie.pasturel@hauteloiremusiquesdanses.fr

     

    Contact Ateliers des Arts

    Tél : 04 71 04 37 35

    Courriel : ateliersdesarts@agglo-lepuyenvelay.fr

     

     

  • Des cadeaux de lirette ? Calendrier des Marchés de Noël


    Un communiqué de Laurence Fédy créatrice d'obets de lirette:

    "Bonjour à toutes et à tous,

    voici le calendrier des Marchés de Noël 2009 où vous pourrez me trouver et acquérir des objets de lirette (ou passer commande).


    Au Château de la Roche-Courbon (Charente-Maritime) :

    Samedi 5 décembre (A-midi) ; Dimanche 6 (tte la journée);


    Salle des fêtes de Soubise (Chte-Mme) :

    Samedi 12 décembre (A-midi) ; Dimanche 13 (tte la journée);


    Couvent des Récollets à Cognac (Charente) :

    du 18 au 24 décembre .

    Merci de faire suivre l'information aux personnes que cela peut intéresser.

    Cordialement"

    Contact  : Laurence FEDY

    L'Art de la Lirette - 8 rue de Mellier - 17250 PLASSAY

    05 46 74 22 05 - 06 82 21 32 49 - lartdelalirette-saintonge@voila.fr

  • Conférence sur l'occitan et les autres littératures

     

    Conférence publique de Philippe GARDY

    L'occitan: vers d'autres littératures

     

    mercredi 25 novembre 2009 18h

    Faculté des Lettres et des Langues salle B116, Campus universitaire de Poitiers

    Philippe Gardy montrera comment l'occitan habite la littérature française (Giono, Mauriac, Michon...) et comment la littérature occitane contemporaine se nourrit des autres littératures (traduction par Max Roqueta du Romancero gitano de Garcia Lorca...). Auteur de plusieurs recueils poétiques et de nombreuses études de la littérature occitane contemporaine, il a publié récemment L'ombre de l'occitan (PUR) et l'édition du Romancero gitan de Max Roqueta (Letras d'oc).

     

    Faculté des Lettres et des Langues de l'Université de Poitiers

    (DU de Langues régionales, Association Culturelle et Club de Langues Régionales)

    Institut d'Etudes Occitanes de la Vienne

    Renseignements: Liliane.jagueneau@univ-poitiers.fr

  • Dans le Golfe du Lion, l'étang de Thau mérite toute notre attention

    Membre du laboratoire VECT (Voyages, échanges, confrontations, transformations) de l'Université de Perpignan, Via Domitia, Pierre Sécolier, docteur en sociologie, a projeté et appliqué son regard sur le territoire méditerranéen de l'étang de Thau, connu pour ses rapports étroits avec la ville portuaire de Sète (Hérault) et pour la qualité de sa production conchylicole (mytilicole, ostréicole). Il y a observé, avec une démarche ethnographique, mais aussi sociologique, la pêche et les nombreuses activités traditionnelles qu'il qualifie de « petits métiers lagunaires ».

    Tout au cours de l'histoire, les hommes de ce territoire lacustre ont dû se mobiliser pour s'adapter avec ténacité à la mouvance du contexte socio-économique, aux diverses techniques de production, à l'environnement et à ses nouvelles représentations inductrices d'inévitables et compréhensibles conflits d'usage. Pourtant, le territoire de Thau et sa richesse naturelle, dont la beauté n'est pas la moindre, sont confrontés à une crise économique et environnementale sans précédent qui force les hommes à reconsidérer tant leurs modes professionnels que ceux de leur gestion.

    La mobilisation de tous les instants des acteurs sociaux engagés dans un projet de développement local ainsi que les stratégies des politiques territoriales ont fait l'objet d'une observation attentive, certes empirique, qui s'est étendue sur plusieurs années : observation des techniques de travail, mais aussi des pratiques festives et des réjouissances populaires si particulières.  Il a notamment pris en compte les différents  jeux nautiques dont les joutes sétoises qui plongent leurs racines au XVIIe siècle, et qui ne sont pas sans rappeler les tournois équestres d'une époque médiévale des XIVe et XVe siècles.

    Dans un premier temps, Pierre Sécolier situe le territoire de la lagune de l'étang de Thau parmi celles « qui s'étirent sur toute la façade du Golfe du Lion, du nord de la côte catalane à la Camargue », où la présence de l'homme est signalée depuis la fin du Néolithique (- 7000 ans av. J.-C.). Mas conchylicoles et cabanes précaires y sont le cadre de l'activité des gens de mer, celui où le chercheur a réalisé ce que François Laplantine qualifiait d'« observation directe des comportements sociaux à partir d'une relation humaine », le travail de terrain auprès d'un microcosme des professionnels de la  lagune. Ainsi les « petits métiers de l'étang » y sont largement évoqués, autant la pêche que la conchyliculture. Puis l'auteur s'attache aux rôles respectifs des acteurs, ceux des hommes comme ceux des femmes, lesquelles, on le sait, autant sur la lagune sétoise que dans les bassins des Îles du Ponant et de la presqu'île d'Arvert, « ont souffert au plus intime de leur être de l'injustice et de l'incompréhension de leurs partenaires et des législateurs », comme le relatait en 1962 l'anthropologue Paul-Henry Chombart de Lauwe.

    Dans une seconde partie, le chercheur relate la jubilation collective à l'occasion des  manifestations festives, qu'elles soient religieuses, sportives, ou consacrées aux produits de l'étang et à la gastronomie locale. Ainsi se définit l'étang de Thau, site lagunaire, littéralement devenu objet de consommation. En revanche, il en découle des conflits d'intérêt comme des conflits d'usage qui vulnérabilisent l'environnement. Les tensions, les dissensions, les débats et discussions  seront analysés dans une troisième partie qui laisse entrevoir, de par la mobilisation des populations et compte tenu d'initiatives innovantes, une reconstruction identitaire qui fait dire au chercheur qu'il n'y a « qu'à espérer que ces mobilisations perdureront et apporteront à la lagune un second souffle qui lui permettrait de mieux respirer ».

    Si cet auteur a bien ressenti et exposé la problématique du Bassin de Thau, et en particulier sa fragilité comme celle des hommes qui en vivent, dans une quotidienneté incertaine, il apparaît toutefois que, comme la majorité des touristes estivaux qui le fréquentent, il a été sensible aux émotions festives partagées, faites de musiques et des sons aigrelets des hautbois (grailes), des percussions des tambours et tambourins, des rythmes, des odeurs, des saveurs insoupçonnées fleurant l'iode, de la griserie des embruns. Ainsi  Pierre Sécolier, patient ethnographe, sociologue des milieux professionnels peu connus de cette lagune méditerranéenne, nous fournit-il des clefs pour une interprétation d'un environnement naturel et humain, aux prises avec une surconsommation de  l'espace et une avidité héliotropique et sportive de masse. Il se dégage de cette étude un goût amer dans la mesure où il a bien compris que l'avenir de la lagune se trouve entre les seules mains de ceux qui en tirent leurs moyens d'existence, et là on imagine sans peine les difficultés à venir.

    Ajoutons que eux préfaces, la première de Gilles Ferréol, professeur des universités, la seconde de François Commeinhes, maire de Sète et président du Syndicat mixte du Bassin de Thau, viennent heureusement sommer ce passionnant ouvrage d'une ethnographie d'inspiration toute goffmanienne.

    SECOLIER Pierre, Pratiques professionnelles, enjeux territoriaux et changement social : l'évolution et la mutation des petits métiers de l'étang de Thau, Bruxelles-Fernelmont, E.M.E. et Intercommunications, 2009, 199 p.

    Vous pouvez retrouver cet auteur, sa passion sur son blog "Les Temps de Thau" en suivant ce lien : http://www.lestempsdethau.com

    M.V.

  • Une soirée de langue régionale en Saintonge

    Matinée Paul Monteau

    Le folklore, la langue et la poésie seront à l’honneur, samedi 21 novembre 2009 à 14 h 30, à l’Auditorium de la Brée-les-Bains, dans l’île d’Oléron, pour une matinée Paul Monteau, avec la participation des patoisants et de la SEFCO (Société d’Ethnologie et de Folklore du Centre-Ouest).

    La SEFCO est avant tout une société d’études, société savante qui s'est donné pour mission de recueillir, conserver et défendre le patrimoine culturel, artistique, ethnologique, linguistique, des anciennes provinces de Poitou, Aunis, Saintonge et Angoumois.

    Préserver et mettre en valeur la culture saintongeaise, resserrer les liens entre les praticiens de la langue régionale, voilà le but de ces matinées.

    Tout comme Odette Comandon et Goulebenéze qui ont une matinée, la SEFCO a voulu mettre en valeur ce personnage haut en couleurs, Paul Monteau, qui a pansé les maux des gens sur le continent et dans l’île. Après une présentation de la vie et de l’œuvre de ce Charentais les "patoisants" qui charment les ondes des radios locales comme Marlène Valet, Andrée Millot, Roger Bithonneau, Finosia apporteront leur concours linguistique tout comme ceux du continent à l'exemple de La P’tite Châtenette, La Mère Élodie, Simone Gervreau, Rosalie qui animent bien des soirées mais aussi les colonnes d’Aguiaine-Le Subiet, le Jhavasson, Papy Marcel, le Beurdassou…

    Pour tout renseignement et pour tout abonnement, s’adresser à SEFCO, maison de Jeannette, 51, rue de la Garousserie, Les Granges – 17400 Saint-Jean-d’Angély.

    Tél./Fax 05 46 32 03 20

    Site www.sefco-subiet.eu/

    Courriel sefco17@wanadoo.fr

    Blog http://sefco.unblog.fr/

  • Alertez les jeunes" ethnomusicos" !

     

    la fanfare de Bangui.jpg

    © Tous droits réservés: Simha Aron.

    Voici un ouvrage récent (2009) qui relate avec sérieux et humour, l'itinéraire enchanté d'un ethnomusicologue en Centrafrique où, corniste, israëlien, il avait été invité en 1963, dans le cadre d'un contrat de coopération, à venir créer une fanfare à Bangui... De fanfare, il n'en créera point, mais ira se plonger dans la forêt, les sons, le peuple de la forêt et embrasser une  brillante carrière d'ethnomusicologue.

    Jeunes ethnomusicos, et même les autres, à ne pas manquer. Une expérience humaine hors du commun.

    A la découverte !

    ISBN:978-2-7071-5722-5

    13 €

     

  • Un évènement régional

     

    affiche-festival.jpg

    La première édition du festival « Filmer le travail » s'achève dimanche 8 novembre à Poitiers. Ce festival, co-organisé par la Région, propose au grand-public de découvrir les films qui ont abordé le monde du travail, sous ses aspects sociaux, économiques, relationnels... 

    Grâce à la participation de la Région, la séance est à 3 € seulement et le « pass » (entrée toutes séances) est à 25 €. 

    Il reste encore beaucoup de beaux films et documentaires à voir durant le week-end. Renseignez-vous sur filmerletravail.org

  • Un auteur ; un conteur à la Médiathèque occitane de Béziers

    Picatz aquí, se visualizatz pas coma se deu aquel e-mail
    Cliquez ici, si vous ne visualisez pas correctement cet e-mail
    Lo CIRDÒC
    LO MES DEL FILME DOCUMENTARI - LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE

    Dins l'encastre del Mes del Filme Documentari, lo CIRDÒC prepausa doas projeccions publicas amb un escambi a la seguida (intrada a res non còst).

    - Dijòus 12 de novembre a partir de 18h30 al CIRDÒC
    Projeccion del filme documentari Robert Lafont un écrivain dans le siècle de Christian Passuello.

    - Dijòus 26 de novembre a partir de 18h30 al CIRDÒC
    Projeccion del filme documentari Dins la nuèit de las paraulas de Ricard Ferrari sul contaire Pierrot Pous.

    Dans le cadre du Mois du Film Documentaire, le CIRDÒC propose deux projections publiques suivies d'un échange (entrée gratuite).

    - Jeudi 12 novembre à partir de 18h30 au CIRDÒC
    Projection du film documentaire Robert Lafont un écrivain dans le siècle de Christian Passuello.

    - Jeudi 26 novembre à partir de 18h30 au CIRDÒC
    Projection du film documentaire Dins la nuèit de las paraulas de Richard Ferrari sur le conteur Pierrot Pous.

    &nsp;
    Le mois du film documentaire au CIRDÒC
    Le Mois du Film Documentaire au CIRDÒC

    Lo CIRDÒC - 04 67 11 85 10 - secretariat@cirdoc.fr - www.locirdoc.fr
    Région Languedoc-Roussillon Ville de Béziers Département de l'Aude Département du Gard Département de l'Hérault Département de la Lozère Ministère de la Culture

  • L’identité en question - Regards d’ethnologues : table ronde organisée par les Éditions du CTHS

    vendredi 13 novembre à 19h,

    Musée du Quai Branly,

    Salon Jacques Kerchache

    Avec Agnès Fine, historienne et ethnologue, directrice d'études à l'EHESS (LISST-Centre d'Anthropologie Sociale de Toulouse), qui a dirigé la publication de Etats civils en questions - Papiers, identités, sentiment de soiClaudine Vassas, directrice de recherche au CNRS (LISST-Centre d'Anthropologie Sociale de Toulouse) ; Tiphaine Barthélémy, professeur à l'Université de Limoges, chercheur rattaché au laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative (MAE-Paris X) ; Francis Dupuy, anthropologue, enseignant à l’université de Poitiers, qui est l’un des auteurs de Histoires, identités et logiques ethniques. Amérindiens, Créoles et Noirs Marrons en Guyane

  • Il nous révéla la "Pensée sauvage"

     

    Claude Levi-Strauss est décédé il y a quelques dizaines d'heures
    dans sa 101 ème année

    home_levi-strauss_260.jpg
    © Droits réservés.
    Un grand savant et "académicien français" vient de s'éteindre. Respect !
    Il a fait rêver de nombreuses générations d'étudiants et de chercheurs
    qui l'admiraient et  qui ont lu ses ouvrages magnifiques. Qui pourrait oublier ses Tristes tropiques ?

     

    IMG_1706-1.JPG

    On peut poursuivre cette note en cliquant ici :

    http://www.scienceshumaines.com/comprendre-claude-levi-strauss_fr_329.htm

    et encore ici : http://www.sudonline.sn/spip.php?article21185

    http://www.lemonde.fr/carnet/article/2009/11/03/l-ethnologue-claude-levi-strauss-est-mort_1262337_3382.html

    mieux, se plonger dans "sa" Pléiade :http://209.85.229.132/search?q=cache:IAhOg_pbnRAJ:www.fabula.org/actualites/article23713.php+pl%C3%A9iade+l%C3%A9vi-strauss&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

  • Evènement à Vindelle, Charente : Un salon du Livre et du Patrimoine

     

    Scan 1.jpeg
    Les pilotes de Belvert, Michèle Gardré-Valière et Michel Valière vous y accueilleront avec plaisir. ET d'abord, pourquoi Vindelle ? C'est le "pays" de Jean Chapelot, l'auteur des Contes balzatois... et pourquoi balzatois ? parce que Vindelle n'est qu'à une lieue de Balzac (pays de Guez de --)

     

     

  • Avec les visteurs de l'ethnoblogue Belvert, et par la grâce d'Hautetfort.com, on se sent moins seul sur le territoire de l'Île pictocharentaise du Tamalou

    P1010009.JPG

    En ce mois d'octobre écoulé, l'ethnoblogue Belvert a reçu 3612 visites, correspondant à 1342 "visiteurs uniques". Soit une moyenne de 116 visiteurs par jour avec une journée plus faste à 156.

    La majorité des  visiteurs est matinale (vers 07 heures, justement où là  je me retire de mes songes et de mes plumes pour vous lire, vous écouter  et engager avec vous une nouvelle et sereine journée).

    Bravo à vous toutes et tous, répartis aux USA, au Québec (Canada), au Royaume Uni, en Espagne, en Belgique, en Suisse, en France des régions, naturally ! et merci encore et davantage à ceux d'entre vous qui nous aident par l'envoi d'informations (ouvrages à paraître : merci Domenge !), de critiques, d'encouragements ou de  compliments. l'annonce de manifestations culturelles, le prêt de photographies (merci Véro, Orci, Bernard, Marion...)

    Le nombre de pages consultées ce mois-ci est de  9818... soit une moyenne de 316 pages par jour avec une journée à 615... (Il n'est prévu ni interro-écrite, ni contrôle des connaissances.)

    Parmi les pages vedettes : La lirette (bravo Laurence !) ; La conservation du Patrimoine ; et bien sûr le Jardin de Gabriel dont la sauvegarde inquiète beaucoup d'amis du jardin, mais aussi nombre de visiteurs occasionnels. Faites-nous part de vos émotions, de vos suggestions, de vos propositions en faveur de ce site dont le caractère exceptionnel ne vous a pas échappé...

    20091012_colloque_sefco_MGV_chante_8380.jpg
    © Bernard Maingot, 11 oct. 2009 (Merci cher Bernard).
    Michèle Gardré-Valière présente sa communication lors du colloque d'Aguiaine-SEFCO sur le "Patrimoine immatériel", dans l'Abbaye royale de Saint-Jean-d'Angély.