Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Vitraux de la cathédrale d'Angers , aux éditions du CTHS: à découvrir !

 

Les Vitraux de la cathédrale d'Angers   
Karine Boulanger

La première cathédrale d’Angers était dédiée à la Vierge jusqu’à ce que saint Martin à la fin du IVe siècle offre au clergé une fiole contenant le sang de saint Maurice qui devient alors le titulaire de l’église. Les reliques des saints, dont le trésor s’est considérablement accru au cours du Moyen Âge, tiennent d’ailleurs une grande place dans l’iconographie du décor vitré de la cathédrale, depuis les fenêtres les plus anciennes jusqu’au XVe siècle. Entrer dans la cathédrale Saint-Maurice d’Angers, c’est pénétrer un édifice qui a connu de nombreuses vicissitudes, depuis les incendies qui ont jalonné son histoire ancienne jusqu’aux dégâts causés par la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, c’est l’ampleur et l’unité architecturales qui caractérisent cet exemple majeur de ce que l’on appelle le gothique angevin. Les vitraux ont également subi bien des bouleversements, mais ils n’ont pas eu à souffrir de destructions massives à l’inverse de bien d’autres verrières de nos cathédrales. Le visiteur ressent à Angers la volonté des constructeurs et des maîtres verriers de maintenir une unité à la fois formelle et programmatique.
C’est un parcours à travers le dédale de cette histoire que l’auteur propose ici en plongeant son lecteur dans les archives et en donnant vie à des artistes et artisans talentueux. Le lecteur rencontre ainsi les maîtres anonymes des XIIe et XIIIe siècles, André Robin au XVe siècle, à qui l’on doit les fabuleuses roses du transept, mais aussi les restaurateurs de toutes époques dont le soin a permis de préserver les œuvres. Cette vitrerie, méconnue jusqu’à aujourd’hui, se révèle à nous comme l’un des ensembles majeurs de la peinture sur verre en France.

Hors  Collection
544p., ill. couleur, relié
ISBN  978-2-7355-0722-1 - SODIS F30772.7
2010 - prix 96 € dans toutes les bonnes librairies classiques.
 
Vous pouvez aussi commander directement cet important ouvrage, en suivant ce lien :
http://cths.fr/ed/edition.php?id=5144

 

Commentaires

  • Message destinée à MME Karine BOULANGER.
    L'on m'a fait connaître la parution de votre ouvrage sur les vitraux de la Cathédrale d'Angers et communiqué la photocopie de quelques pages. Je vais lire avec un vif intérêt, sans tarder, le livre in extenso, mais vous signale dès maintenant une petite erreur, pp.81-82 : l'architecte et maître-verrier successeur de George(sans -s ) MERKLEN et prédécesseur de Maurice BORDEREAU, c'est-à-dire mon père, s'appelait Roger DESJARDINS ( et non René ). Je vous remercie de votre attention et vous dis "A très bientôt sans doute ".

Les commentaires sont fermés.