Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Territoires - Page 2

  • En Limousin, les cuivres percutent, font la fête, résonnent, enthousiasment ...

    Cuivres.jpeg

     

    Ecouter est aussi une excellent façon de découvrir l'univers aux couleurs du Limousin. Programme des festivités en ligne : www.cuivresenfete.com

  • A la Mégisserie de Saint-Junien, Une expo du photographe Philippe Brault (Agence VU) consacrée au jeu des 1000... Histoires !

    Numériser.jpeg

     

    Du vendredi 26 juillet au 4 octobre 2013, venez jouer, écouter, découvrir, A La Mégisserie.

    Contacts : 05 55 02 87 98

    www.la-megisserie.fr

    accueil.vienneglane@wanadoo.fr

  • Vous avez dit "modèle suédois" ? Une réponse pédagogique avec l'économiste Emilie BOURDU et une préface de Louis Gallois.

    Suédois.jpeg

    Une petite lecture pour nous réconcilier avec l'économie... et nous changer, pendant les vacances estivales à la fraîche, les idées itératives d'ethnographie, de dialectologie, etc...

    Merci Emilie ! Utile surtout à l'heure où le pays s'interroge sur les moyens de renouer avec la croissance et de redresser son industrie... quels sont les ingrédients suédois et quelle en est leur efficacité ?

    Petit livre de 144 p. à 22 euros et pour ISBN : 978-2-35671-048-2 publié aux Presses des Mines et à La Fabrique de industrie.

     

  • L'espace du designer... ou la naissance de l'objet: Une exposition proposée par le Musé du Peigne et de la Plasturgie, à Oyonnax (Ain) du 26 juin au 12 octobre 2013.

    OyonnaxNumériser 4.jpeg

    Un catalogue (ISBN 2-913255-02-7) aussi élégant que passionnant (un véritable collector !) accompagne cette exposition  qui se tient audit musée:

     

    Musée du Peigne et de la Plasturgie

    88 cours de Verdun

    01100 OYONNAX.

  • Appel à projet du Ministère de la Culture et de la communication pour des films documentaires dans le domaine du patrimoine ethnologique et immatériel.


    La Direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture (département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique) en collaboration avec le CNC, attribue des aides pour soutenir la réalisation de films documentaires en vue du développement de la recherche en ethnologie de la France et de la sensibilisation du public le plus large au patrimoine ethnologique et immatériel. Les projets présentés doivent concerner le domaine français, soit exclusivement, soit dans le cadre d'une approche comparée.

    Les projets relatifs aux productions audiovisuelles seront examinés par un jury qui se réunira en janvier 2014.
    Les dossiers sont à adresser avant le 31 décembre 2013 à Christian Hottin, adjoint au département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, 6 rue des Pyramides, 75 001 PARIS.
       - 1 note d'intention du réalisateur
       - 2 pages de synopsis
       - 1 note technique du réalisateur
       - 1 CV du réalisateur
       - 1 CV de la société de production
       - une attestation d'engagement ou de contacts pris avec les diffuseurs (lettre d'intérêt ou contrats)
       - un plan de financement
       - un budget prévisionnel

       Renseignements : Christian Hottin, 01 40 15 77 37 ou 01 40 15 87 24 (sec.)

    adresse électronique : christian.hottin@culture.gouv.fr

  • A Caen, en Normandie, le Centre régional de culture ethnologique recrute son chargé de mission , et ça presse...

    Le Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie (CRéCET) recrute un(e) chargé(e) de mission Patrimoine ethnologique et immatériel.

     

    logo-crecet.gif
    Né en 1984 d’une initiative du Ministère de la Culture et de la Région Basse-Normandie, le Crécet a pour vocation de développer la connaissance et la valorisation du patrimoine ethnologique sur le territoire régional. Il est accrédité par l’Unesco au titre de la convention relative au patrimoine culturel immatériel. Le Crécet coordonne et gère les activités du Réseau des Musées en Basse-Normandie (68 établissements, dont de nombreux « musées de société »). En octobre 2013, il fusionnera avec les associations Normandie-Patrimoine (centre de restauration et de conservation préventive) et Arcis (Agence régionale de l’image et du son). Avec une formation supérieure sanctionnée par un diplôme de niveau Master II en sciences sociales ou humaines - de préférence avec une spécialisation ethnologique
    – et une excellente culture générale, vous avez mené avec succès plusieurs travaux de recherche ethnologique sur le domaine français et conduit des actions de restitution et de valorisation du patrimoine en lien avec les groupes sociaux concernés ou les acteurs du territoire (collectivités, associations, institutions culturelles...). Les enjeux du patrimoine ethnologique vous sont familiers et vous
    avez une bonne connaissance de la convention du patrimoine culturel immatériel et de sa mise en œuvre au plan national et local.

    Vous possédez de bonnes capacités rédactionnelles et d’analyse, maîtrisez l’informatique ainsi que les questions de conservation et de mise en valeur des données ethnographiques et utilisez couramment les nouveaux médias. Vos aptitudes relationnelles et d’écoute vous facilitent le travail en équipe. Vous connaissez le mécanisme des financements publics et êtes en capacité d’élaborer des dossiers et d’en assurer le suivi. Vous êtes titulaire du permis de conduire et mobile.

    Sous l’autorité du directeur du CRéCET, au sein du « pôle ethnologique régional », vous

    -participerez à la définition des orientations scientifiques et culturelles du pôle,
    -réaliserez des programmes de recherche et d’action culturelle sur des thématiques en lien avec le territoire régional et les institutions scientifiques et culturelles (musées en particulier).
    -contribuerez à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel régional et apporterez un appui scientifique et technique aux groupes et communautés engagés dans une démarche de pci.
    -coopérerez à l’élaboration de la programmation de la Semaine du cinéma ethnographique (20ème édition en 2014).


    Poste basé à Caen (Calvados) à pourvoir dès que possible, au plus tard le 15/10/2013. CDI assorti d’une période d’essai de 4 mois. Salaire mensuel brut initial 2332 €.
    Statut cadre, convention collective de l’Animation. Dans le cadre d’un possible transfert des activités du Crécet à un établissement public, le contrat de travail est susceptible d’évoluer vers un CDI de
    droit public.


    Merci d’adresser votre candidature (lettre de motivation
    et CV) avant le 5 septembre 2013, par courrier ou par courriel (edwige.andre@crecet.org),
    à Mme la Présidente du CRéCET, Manoir des gens d’armes, 161 rue Basse, 14000 CAEN. Les candidats retenus à l’issue de l’examen des dossiers seront convoqués, fin septembre, pour un entretien avec un jury.

    Informations complémentaires : 02 31 53 15 45



    CRÉCET
    –Manoir des gens d’armes, 161 rue Basse 14000 CAEN.
    Tél.: 02 31 53 15 45 ;
    Fax : 02 31 53 15 54 ;
    Mél : ethno@crecet.org, reseaumusee@crecet.org.
    Sites : www.crecet.fr, www.musees-basse-normandie fr.
    Association, régie par la loi de juillet 1901, fondée en 1984.
    SIRET : 331 733 444 00037 ; APE 9499Z

  • Un patient et précieux travail de recension du lexique de l'ancien mode de vie rural en Confolentais (Charente)

    Boulanger:Confolentais.jpg

    Important ouvrage de 324 pages, réalisé par Pierre Boulanger. On peut se le procurer directement auprès de lui: 25€ + port (environ 6 €), à l' adresse :

    Pierre BOULANGER, 16500 MANOT.


    L'ethnohistorien Pierre Boulanger, confolentais, par un relevé aussi exhaustif que possible de termes et expressions se rapportant à l'ancien mode de vie rural offre ainsi un véritable tableau de la vie quotidienne d'antan, avec des listes de termes se référant à l'outillage, aux activités agricoles, à la vie sauvage, à l'habitation comme à l'artisanat, dans une perspective encyclopédique...

    Merci Pierre Boulanger de ce tableau construit à partir de fonds notariés, d'archives de justices seigneuriales, de fonds ecclésiastiques... Oui, merci et Bravo !


  • Au jardin de Gabriel, c'est la fête, cet été/


                            " Si le Jardin de Gabriel m'était conté"
     
                                                                       Hommage à Gabriel
                                              organisé par l'association "Les Amis du jardin de Gabriel Albert"
                                              
     
     
    Evocation en mots, en images, en musique de Gabriel Albert, habitant de Nantillé, menuisier, qui la retraite venue se fit sculpteur et transforma son jardin en cité idéale abritant plus de  400 personnages dont beaucoup peuvent être identifiés et sont de grandes figures illustrant leur époque tandis que  d'autres demeurent des énigmes, nées de la fantaisie et du désir de Gabriel.
    Sans formation artistique, il  composa seul cet univers "naïf" dont les créatures, puisées aux sources de l'art populaire ou sacré, aux illustrations des magazines, à la vie rurale, aux contes de l'enfance ou à  de tendres évocations féminines, témoignent d'un besoin prodigieux de faire, de construire, d'inventer.
     Floraison fantastique de présences, le Jardin de Gabriel est une invitation à franchir une frontière vers un monde en quête de douceur, d'innocence, de beauté.
    Les photos projetées durant le spectacle sont de Rémy Prin.
    L'ange à la clarinette: Isabelle Rique-Lurbet.
    Le conteur: Jean-Marie Bréhier
     
     
    Le spectacle sera représenté le samedi 15 juin, les vendredis 5 , 19 juillet et 2 août et les samedis  24 et 15 septembre à 21h  .
     Réservation, à l’Office de Tourisme de Saint Jean d’ Angély    Tél: 05 46 32 04 72

  • Après ce printemps limousin absent, profitons des premiers rayons : Farniente sur la terrasse de Joël et Marie-France à La Bourse, à Saint-Junien, près d'Oradour.

     

    la bourse 061.jpg

    Ceci n'est pas une publicité, mais le coup de cœur de nos visiteurs pour cette petite brasserie dans cette prestigieuse cité gantière, dans l'environnement direct de la Collégiale, de la Bourse du travail, de la Médiathèque municipale, de la cyberbase des principaux commerces de proximité...

     

                              Tél. : 05 55 02 72 47

     

    photos La bourse 002.jpg

  • " Si le Jardin de Gabriel m'était conté" ... des soirées contées estivales, avec les Amis, à ne pas manquer

        " Si le Jardin de Gabriel m'était conté"
     
                                                                       Hommage à Gabriel
                                              organisé par l'association "Les Amis du jardin de Gabriel Albert"
                                              
     
     
    Evocation en mots, en images, en musique de Gabriel Albert, habitant de Nantillé, menuisier, qui la retraite venue se fit sculpteur et transforma son jardin en cité idéale abritant plus de  400 personnages dont beaucoup peuvent être identifiés et sont de grandes figures illustrant leur époque tandis que  d'autres demeurent des énigmes, nées de la fantaisie et du désir de Gabriel.
    Sans formation artistique, il  composa seul cet univers "naïf" dont les créatures, puisées aux sources de l'art populaire ou sacré, aux illustrations des magazines, à la vie rurale, aux contes de l'enfance ou à  de tendres évocations féminines, témoignent d'un besoin prodigieux de faire, de construire, d'inventer.
     Floraison fantastique de présences, le Jardin de Gabriel est une invitation à franchir une frontière vers un monde en quête de douceur, d'innocence, de beauté.
    Les photos projetées durant le spectacle sont de Rémy Prin.
    L'ange à la clarinette: Isabelle Rique-Lurbet.
    Le conteur: Jean-Marie Bréhier
     
     
    Le spectacle sera représenté le samedi 15 juin, les vendredis 5 , 19 juillet et 2 août et les samedis  24 et 15 septembre à 21h.
     

     

    Réservation, à l’Office de Tourisme de Saint Jean d’ Angély    Tél: 05 46 32 04 72

  • Pour éclairer avec lucidité débats et controverses d'une actualité parfois brûlante :un "dico" de 1964 pages, paru ce mois-ci, mai 2013.

    Numériser 3.jpeg

    Ouvrage collectif, publié par les Presses universitaires de France, avec le soutien du Centre national du livre. Il comprend 540 articles de la main de 250 auteurs, sous la direction de Pierre-André Taguieff et d'un comité scientifique de douze membres.

    ISBN: 978-2-13-055057-0

    49 €

    Chez votre libraire classique.

  • Une heureuse initiative (une de plus !) du Centre Culturel- La Marchoise : des Balades culturelles, contées puis publiées...

    Cahier-1:CCLM.jpeg

    Et voici, coordonné par Henri Donzaud, le  numéro un d'une série que nous espérons longue. Le pèlerin, le visiteur, le promeneur seront sensibles à la documentation patiemment rassemblée par les trois auteurs (J.-J et P. Chevrier, H. Donzaud, tous spécialistes de l'endroit, et auteurs de plusieurs ouvrages et travaux), aux illustrations particulièrement recherchées et soignées, aux dessins inédits de l'auteur de B.D., Pierre Chevrier.

    Cette publication de 64 pages a reçu le soutien de la Communauté de communes du Pays Gencéen.

    Et pour ne pas rater cette "première enjambée pour traverser le Pays Gencén, on peut se procurer ce tout premier cahier en suivant les chemins ci-après...

    Contact: Centre Culturel -La Marchoise, route de Civray, 86160 Gençay.

    tél : 05 49 59 32 68

    contact@cc-lamarchoise.com

    10 € + port

    (ISBN en cours, non parvenu).

     

     

  • Migrants et immigrés en Poitou-Charentes... Un nouvel ouvrage aux éditions Le Croît Vif

    Voici un livre susceptible d'intéresser bien de gens en Poitou-Charentes, comme ailleurs, tant il est avéré que nombre d'entre nous descendons de migrations plus ou moins éloignées dans l'espace et le temps. Des auteurs dont certains sont sur la photographie (merci monsieur le journaliste de la Nouvelle République du Centre-Ouest) ont consacré articles et illustrations à des exemples parfois familiaux mais à portée universelle. Ce sont des historiens, des sociologues, des ethnologues, des praticiens du milieu associatif, des journalistes aussi.

     

    ©Tous droits réservésmigrants.jpg

     

     

     Migrants de l’intérieur, migrants de l’extérieur

    Ce rapprochement constitue l’originalité majeure de l’ouvrage. Il se révèle particulièrement fécond car l’analyse des migrations intérieures, généralement plus anciennes, permet de mieux comprendre le phénomène de l’immigration, au sens le plus commun du mot. Et vice-versa…
    Après un rappel des importantes remues des éleveurs vendéens, de l’arrivée des pêcheurs bretons ou des gemmeurs landoux, ne négligeant nullement les populations déplacées durant les guerres, tout particulièrement belges, ardennaises et mosellanes, l’ouvrage s’attache ensuite aux migrations des deux après-guerres (années 1920-1930 et 1950 à 1990). Périodes gourmandes en main-d’œuvre à cause du manque de bras dû à l’hécatombe de 1914 puis aux besoins de reconstruction et de modernisation du pays pendant les trente Glorieuses. Alimentées par des tensions politiques et surtout par des circuits d’embauche créés par les pouvoirs publics et le monde de l’entreprise, elles sont principalement représentées en Poitou-Charentes par des salariés agricoles, des manœuvres du bâtiment, des travaux publics et des carrières, puis par des ouvriers de l’industrie. Sans oublier les artisans et commerçants présents d’un bout à l’autre de cette histoire, sans négliger non plus la particularité de l’immigration britannique qui marque les années récentes…
    Italiens, Espagnols, Marocains, Portugais, pieds-noirs et harkis, Turcs, Africains et enfin Britanniques, le Poitou-Charentes n’est certes pas une grande région d’immigration (2,5% d’immigrés contre 5,3% au niveau national), mais on y retrouve les caractéristiques et les problématiques existant ailleurs : toutes les origines géographiques y sont représentées, l’intégration générationnelle y est de plus en plus rapide par rapport au début du XXe siècle, surtout au sein des familles migrant vers de petites villes ou en milieu rural, les quartiers difficiles y existent tout autant à partir des années 1990 à cause du développement du chômage et de leur mise à l’écart par les autorités locales, enfin les déchirements identitaires y trouvent leur écho, entretenu par des débats idéologiques sans grand fondement, alors que leur résolution s’effectue plutôt dans le for intérieur de chacun...

    Numériser 3.jpeg

    ©Cl. Jean-Louis Neveu (ca 1990)

     

     Ouvrage avec illustrations de 618 pages.

    Chez votre libraire classique:: 35 € TTC.

    ISBN :: 978-2-36199-388-7 

    ISSN :: 1140-3799

     

  • Un festival sur la famille: Mémoire et transmission, à CAEN (Calvados)

    af-2012.jpg

     

    Et encore cette petite famille mixte de Mayotte qui aime se présenter ainsi © 2007.Collection particulière: tous droits réservés.

    famille Francis.jpg

  • Un nouvel ouvrage de l'historien-anthropologue Daniel SCHWEITZ sur la Touraine, une province au cœur de la Vieille France

     

    Une Vieille France

     

    la Touraine

     

    Territoire, histoire, patrimoine, identités (XIXe-XXe siècles)

    Daniel SCHWEITZ

     

    Tours, CLD, 2012, 194 p. , ill.,  21 €

    ISBN : 2854435443 - EAN : 978-2854435443

    Contact de l'auteur : daniel.schweitz@free.fr

    La Touraine n’est pas une province ordinaire. Avec le Val de Loire, dont elle est inséparable, elle passe pour être une parfaite image de la Vieille France, celle où séjournaient les rois de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance. Considérée comme « le Jardin de la France », la Touraine est aussi la province censée parler la langue telle qu’elle a été illustrée par Rabelais et Balzac.

    Cela explique pourquoi, depuis plus d’un siècle, on vient du monde entier y goûter, sur les bords du dernier fleuve sauvage d’Europe, un art de vivre qui prend racine dans une histoire, un patrimoine culturel et des imaginaires que le tourisme a mis en lumière.

    À côté de cette première Touraine, il existe une autre Touraine, intime et méconnue, celle des Tourangeaux, celle des bourgs et des pays oubliés.

    Ce livre invite à entrer dans l’intimité de ces Touraines, qui illustrent, chacune à leur manière, une part de la remarquable diversité géographique, humaine et culturelle de la Vieille France.

    L’auteur, bibliothécaire de la Société archéologique de Touraine, est docteur en anthropologie sociale et historique (EHESS). Il a notamment publié des études portant sur les patrimoines, les imaginaires et l’invention de l’identité traditionnelle de la Touraine, du Vendômois et du Val de Loire.

     

    A Vieille Tou.jpg


    Le blog Belvert lui a déjà consacré plusieurs notes pour ses différents ouvrages. Elles sont en archive et consultables. Pour les rassembler, faites Daniel SCHWEITZ  avec le moteur "rechercher" en haut et à droite de cette note.

    Rappel des derniers livres de l’auteur

    - Histoire et patrimoine de la Touraine. Introduction aux études locales. Guide du lecteur et du chercheur en bibliothèque, préface de Jean-Pierre Chaline, professeur émérite à la Sorbonne, in Mémoire de la Société archéologique de Touraine, LXVIII, 2011, 192 p.

    - L’identité traditionnelle du Vendômois. Des travaux d’érudition locale à la reconnaissance d’un pays de la Vieille France (fin XVIIIe-XXe siècle), préface de Daniel Roche, professeur émérite au Collège de France, Vendôme, Éditions du Cherche-Lune, 2008, 263 p.

    - Châteaux et forteresses du Moyen Âge en Val de Loire : Touraine, Anjou, Berry, Orléanais, Vendômois, Marche bretonne, Tours, CLD, 2006, 192 p.

    - Cuisiner et vivre autour de l'âtre rustique en Val de Loire : Touraine, Berry, Orléanais, Anjou (XIXe-début XXe siècle), Saint-Cyr-sur-Loire, Éditions Alan Sutton, 2003, 128 p.

    - La coiffe et son imaginaire dans le folklore de la Touraine, Saint-Cyr-sur-Loire, Éditions Alan Sutton, 2002, 96 p.

    - Histoire des identités de pays en Touraine (XVIe-XXe siècle). Aux origines de la France des pays, préface de Daniel Nordman, directeur de recherche au CNRS, Paris, L’Harmattan, 2001, 463 p.-XXVII p. de pl.

  • Vous vouliez en savoir plus long sur le Jeu de balle au Tambourin, Lo Tambornet !

    Grâce au CIRDOC de Béziers, le Pilote de Belvert vous invite à suivre ce lien et à vous initier au jeu de balle au tambourin  qui excite la curiosité des touristes en Languedoc et Provence :

    http://occitanica.eu/omeka/items/show/698

     

    Bonne découverte !... et profitez-en pour découvrir les riches fonds (écrits, et audio-visuels) de la Médiathèque occitane

  • Poitou-CHarentes: 5e festival " Les Cousins d’Amérique " 25 - 28 octobre 2012 en Loudunais (Vienne)


    5e festival Les Cousins d’Amérique
    25 > 28 octobre en Loudunais :
    Loudun, Angliers, Moncontour, La Chaussée, Saint Jean de Sauves
     
    Programme à partager avec les amis :
    http://www.laeta.fr

    Du Québec, de l’Acadie et de Louisiane, le festival reçoit depuis cinq ans nos « Cousins d’Amérique ». Quatre jours durant, nous vous invitons à la rencontre de ces cultures francophones d’outre-Atlantique qui font la part belle à la musique. Au menu : concerts, contes théâtre, spectacle jeune public, cinéma, stages, sans oublier la dimension culinaire. Festival francophone et itinérant, il vous convie à un voyage musical dans cinq communes du Pays Loudunais autour des cultures québécoises, acadiennes et cajuns et de leurs racines poitevines.
     
    Jeudi 25 octobre
    Loudun, théâtre de la reine blanche
    Alexandre Poulin, chanson québécoise à 20h30
    Récompensé par le prix de l’auteur-compositeur francophone de l’année du Gala des Prix de musique folk canadienne. Seul en scène, accompagné de sa guitare et de son harmonica, il habite l’espace, rompt la distance entre le micro et le premier rang avec l’aisance d’un saltimbanque moderne… Il réamorce, mine de rien, l’usine à rêves de ses 14 ans à laquelle chacun n’a jamais totalement renoncé.
    > 8€, gratuit aux moins de 18 ans, réservation indispensable
    > Concert réalisé grâce au réseau France-Québec
     
    Vendredi 26 octobre
    Angliers, pavillon du Québec
    La Gang du quéteux, pour les scolaires à 14h
    Une bouillonnante compagnie ardéchoise fait découvrir aux enfants la culture orale nord-américaine. Au programme, contes musicaux d'Alain Ayme, originaire de Trois-Rivières et démonstration des danses cajuns pour faire danser les enfants.
    > Gratuit, accessible aux adultes sur réservation
     
    1re partie : Concert de La Gang du quéteux à 20h45
    La Cie du Beau sauvage conte des histoires entremêlées de musiques joyeuses et entrainantes de la Louisiane, de chansons aux accents cajuns et zydeco jouées sur les instruments traditionnels de l'Amérique du nord : mélodéon, banjo, banjo-ukulélé, harmonica, flûte cherokee, 'tit fer et podorythmie.
    Concert de Luc Laroche et Cie à 22h
    Né au Québec et installé en France depuis les années 90, Luc Laroche s’en vient à nous avec ses deux compères Philippe Sécheppet et Olivier Chérès, au coup d’archet comme là-bas. Ce qui prime ici, autant que la musique et les chansons à répondre, c’est la convivialité, valeur forte de la musique québécoise. Pour les tapements de pieds, évitez les chaussons et préférez les semelles dures !…
    > 10€ les deux spectacles, gratuit aux moins de 18 ans
     
    Samedi 27 octobre
    Loudun, échevinage
    Atelier de cuisine cajun et repas en musique avec Sarah Savoy de 10h à 14h
    Sarah Savoy explique la préparation d’un jambalaya et de la tarte à la patate douce. Pendant que les plats mijotent sur les fourneaux, elle joue de la guitare, chante, plaisante, raconte des anecdotes sur la cuisine et répond    aux questions du public. Le contact chaleureux de Sarah et la sauce épicée qui bouillonne à coté, tout est fait pour vous faire voyager dans la douceur du pays des bayous.
    > 15€ repas inclus (sauf boissons) en partenariat avec le jumelage Loudun-Thibodaux
    > Inscription indispensable au 05 49 98 39 34 ou au 06 14 62 75 52
    Loudun, cinéma Le Cornay
    Film « Hommes-des-bois, bûcherons de chantier » à 15h30
    Le jeune cinéaste québécois Simon Rodrigue a tourné en 2011 son premier film sur les travailleurs forestiers en mémoire de son père et de son grand-père. Inédit en France, ce documentaire évoque les divers aspects de la vie des bûcherons traditionnels en Mauricie. Des témoignages éloquents, des images d’archives soigneusement intégrées, une trame sonore parsemée de chansons traditionnelles de bûcherons, font de ce film une pièce importante pour la reconnaissance d’un métier quasi disparu.
    > Gratuit, en partenariat avec l'association Huit et demi, verre de l'amitié à 16h30
    Loudun, échevinage
    Contes du Québec avec Luc Laroche à 17h30
    Luc Laroche nous entraîne au cœur de son pays natal, auprès des bûcherons, des violoneux et de la vie au Québec dans les années 50. Un personnage attachant et drôle pour un moment de partage chaleureux, des éclats de rire, des frissons dans le dos, voilà des centaines de spectacles que ça dure, et ce n’est pas près de s’arrêter!
    > Gratuit, réservation souhaitable
     
    Loudun, espace culturel
    1re partie : Concert de Gwen K Syndicat quartet à 20h45
    Qu'ils soient Bretons, Irlandais ou Écossais, l'un de leurs points communs a toujours été le voyage vers un ailleurs souvent incertain comme ce fut le cas des poitevins débarquant au Nouveau-Monde. De chaque côté de l'Atlantique, les brassages ont enfanté de nombreuses formes de musiques celtiques. Gwen K Syndicat rend hommage à ces cousinages qui lient peuples et cultures depuis des siècles.
    Concert des Magnolia sisters à 22h
    Ce quartet féminin des bayous de Louisiane oscille entre country, boogie-woogie, zydecos créoles et ballades a capella. Sa musique est un brassage énergique de violon, banjo, guitare, percussions et bien sûr de mélodéon. La joie et le rythme des bals louisianais nous appelle à gambiller, version western swing. Puisant dans le riche vivier des traditions francophones de Louisiane, les Sisters d’Ann Savoy célèbrent leur culture cajun, authentique, festive et populaire.
    > 10€ les deux spectacles, gratuit aux moins de 18 ans
     
    Dimanche 28 octobre
    La Chaussée, salle des fêtes
    Film « Nos cousins de Louisiane », reportage d'Alex Décotte à 10h45
    Un reportage du journaliste réalisateur Alex Décotte, constitué de rencontres, de musiques, de fête, de gastronomie et de confidences des descendants des Français d'Acadie ayant trouvé refuge dans les vastes étendues marécageuses de Louisiane.
    > Gratuit, en partenariat avec la Maison de l'Acadie, ouverte de 10h à 12h et de 14h à 17h
    Possibilité de déjeuner le dimanche midi au restaurant le Coligny de Moncontour - Tél. 05 49 98 63 98
     
    Moncontour, gymnase
    Théâtre, Le Grand livre des voyages à 15h
    Tournant les gigantesques pages du Grand Livre de Voyages de Champlain, Jehan Christophe Malchemin, fils de paysan saintongeais, relate les fabuleuses aventures de la découverte du Canada, épopée des coureurs des bois, traite des fourrures,… et cette formidable exploration des terres inconnues, dans une langue rude et imagée dont les échos résonnent encore au Québec et en Acadie…
    > 5€, gratuit aux moins de 18 ans
     
     
    à Saint-Jean-de-Sauves, gymnase
    Concert du Duo des prés à 17h15
    C'est la musique de leur cœur qu'ils jouent depuis leur enfance en Acadie ! Hélene et Samuel Péronnet, duo frère-sœur, né d'un père français et d'une mère acadienne font preuve sur scène d’une présence simple et complice, invitant le public aux chants à répondre et à découvrir l'histoire et l'accent de l'Acadie. Un pur moment d'authenticité joyeuse et tellement vivante !
    Concert de Marie-Jo Thério (solo) à 18h30
    Marie-Jo Thério est née à Moncton au Nouveau-Brunswick où elle a grandi auprès d'une mère chanteuse et de trois frères musiciens. Piano, voix et accordéon, en toute intimité, désarmante d’authenticité, conteuse hors pair, elle aime évoquer ses ancêtres français.« Je sais qu'il y a de la parenté partout, je sais qu'il y a toujours du monde à rencontrer, je sais qu'il y a desmots et une musique qui viennent d'en dedans. »
    > 10€ les deux spectacles, gratuit aux moins de 18 ans
    Infos pratiques
    Organisé par l'association Laeta
    Tél. : 06 14 62 75 52 & info@laeta.fr
    www.laeta.fr et toute l'actualité sur Facebook
     
    Forfait 3 jours vendredi-samedi-dimanche :
    30€ (sauf atelier de cuisine et repas cajun)
    Adhésion de soutien au festival et à l'association Laeta : de 5 à 10€
     
    Réservation des places par correspondance :
    La réservation des spectacles n'est effective qu'à réception du chèque correspondant à chaque concert,
    libellé à l'ordre de association Laeta, accompagné d'une enveloppe timbrée pour le retour des billets.
    La demande est à envoyer au _12, rue de la société 86200 Loudun avant le 23/10/12.
    Merci d'indiquer votre nom, prénom, ville et courriel et/ou téléphone.
     
    Accueil des spectateurs : ouverture des portes _1/2h avant le début des spectacles.
     
    La commune d'Angliers met à disposition des festivaliers une aire d'accueil pour camping-cars
    à proximité du pavillon du Québec : infos au 06 14 62 75 52
     
    www.tourisme-loudunais.com vous informe sur les aspects touristiques.
    Office de tourisme de Moncontour : Tél. 05 49 98 94 94
    Maison de pays du Loudunais : Tél. 05 49 22 22 22
     
    Association Laeta
    info@laeta.fr
    http://www.laeta.fr
    Tél. 06 14 62 75 52

  • "La vie savante. Formes et récits d'un style"; Colloque à Toulouse les 11 et 12 octobre 2012.

    Colloque (Toulouse 11 et 12 octobre 2012):


    "La vie savante. Formes et récits d'un style"

    Colloque organisé par le LISST-CAS (CNRS, Université Toulouse II - Le Mirail) et l'EHESS,
    en collaboration avec la mission Sauvegarde du patrimoine scientifique et technique de l'Université de Toulouse PRES.

    Muséum d'histoire naturelle de Toulouse

    Auditorium

    35 allées Jules Guesde (entrée par le Jardin des Plantes, près du Grand Rond)

    Inscription obligatoire : http://www.univ-toulouse.fr/node/8686


    Jeudi 11 octobre


    9h - Accueil des participants

    9h30 - Introduction générale du colloque (Nicolas Adell, Université Toulouse II)
     
    9h45-12h45

    Le parti biographique : peut-on raconter une vie savante ?

    sous la présidence de Michel Grossetti, CNRS – Université Toulouse II

    - Caroline Ehrhardt (Institut National de la Recherche Pédagogique – EHESS)

    Trajectoire  et destin posthume d'Evariste Galois: biographie intellectuelle et mémoire collective en  histoire des sciences

    - Laurent Rollet (Université Nancy II)

    Quand un titan modeste meurt : autour de la mort d’Henri Poincaré (1912-2012)

    - Benoît Peeters (écrivain)

    En écrivant Derrida : réflexions d'un biographe

    - Anne Collinot (CNRS - EHESS)

    La biographie scientifique

    14h30-17h30

    Transmissions, filiations, mémoires

    sous la présidence de Jean Guilaine, Collège de France – Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

    - Agnès Fine (EHESS)

    Filiations intellectuelles. Le cas de quelques anthropologues

    - Sylvie Sagnes (CNRS)

    L’archéologue exposé

    - Françoise Waquet (CNRS – Université Paris IV)

    Minima Academica

    - Jean-François Bert (Labex HASTEC « Histoire et Anthropologies des Savoirs et des TEChniques » , EHESS)

    Mauss, un/(in)disciple de Durkheim ?

    - Christian Jacob (EHESS)

    Des maîtres et des disciples


    Vendredi 12 octobre

    Ethnographies du récit de soi savant. Études de cas

    sous la présidence de Christian Jacob, EHESS

    9h-12h
    - Jérôme Lamy (Université Toulouse II)

    Le conatus des astronomes. Ethnographie spinoziste des styles des vies savantes
    - Josselin Tallec (Université Toulouse II)

    Les géographes-bâtisseurs
    - Nicolas Adell (Université Toulouse II)

    Rolande Trempé et les figures de l'histoire
    - Ariela Epstein (Université Toulouse II)

    Max Marty, un ingénieur au pluriel

    14h-15h
    - Michel Grossetti (CNRS – Université Toulouse II)

    Bifurcations. De la conversion scientifique (Toulouse, XXe siècle)
    - Sébastien Plutniak (Université Toulouse II)

    Fouiller. Une exploration de soi (Jean Guilaine)

    15h30
    Conclusions générales  par Nicolas Adell (Université Toulouse II)

    Télécharger le programme :  http://www.univ-toulouse.fr/sites/default/files/Flyer-4pages-Vie%20savanteHD-1.pdf

     

  • Terre de pêcheries - 4 000 ans d'archéologie et d'histoire sur le littoral de la Manche

       
    Vient de paraître :

    " Terre de pêcheries - 4 000 ans d'archéologie et d'histoire sur le littoral de la Manche "

    Année : 2012
    Contact : ethno@crecet.org
    Ouvrage co-édité par le CRéCET et les Éditions OREP

    Collectif réalisé sous la direction de Cyrille Billard, avec les contributions de Vincent Bernard, Denis Binet, Anne Cahierre, Luc Chatelais, Jean-Yves Cocaign, Nathalie Desse-Berset, Jacques Gallet, Gwenaëlle Jaouen, Yannick Ledigol, Michel Letrouvé, Sophie Quevillon, Elisabeth Ridel, Pierre Schmit

    Illustrations et photographies originales : Laurent Juhel, François Levalet, Günter Krauke

    Collection : Les Carnets d'Ici

     Prix public  : 25,00 €

    Format : 210x210 mm
    128 pages - Photographies et illustrations couleur et n. & bl.

     

    1345621150.jpg


    Couverture souple à rabats
    Dos carré, collé, cousu

    ISBN : 978-2-8151-0129-5

    Diffusion et distribution : OREP Éditions
    Zone tertiaire de NONANT
    RN 13 - Sortie n°36
    14400  BAYEUX
    Tél. 02 31 51 81 31 - Fax : 02 31 51 81 32

    Introduction de l'ouvrage :


    Celui qui fréquente aujourd'hui la plage, vient y trouver le soleil, le plaisir du bain ou celui de la pêche à pied. Il y croise quelques pêcheurs professionnels, qui rejoignent leurs bouchots ou leur parcs à huîtres grâce à leurs tracteurs.
    Qui pourrait imaginer que cet espace découvert à chaque marée a été profondément aménagé pour y construire des pêcheries? Depuis des millénaires, il a constitué un enjeu économique considérable avant le développement de la pêche hauturière et de la conchyliculture.
    Pourtant, l'activité des pêcheries n'a pas été oubliée : le littoral de la Manche en porte de nombreuses traces, sans que ses utilisateurs en aient parfois conscience. De plus, les dernières pêcheries en pierre et en bois qui subsistent de la baie du Mont-Saint-Michel jusqu'au havre de la Sienne, de Cancale à Coutances, sont là pour nous remettre en mémoire ces temps ancestraux où « partir en mer » consistaient à laisser son champ et à prendre son cheval et sa charrette.

    Ce paradoxe des « barrages à poissons » n'est pas l'un des moindres. On a toujours opposé des activités de prédation telles que la chasse et la pêche à l'agriculture et à l'élevage, sous-entendant ainsi que le progrès allait de pair avec la production de ses ressources. Pourtant, le fonctionnement des pêcheries bousculent ce schéma et nous montrent que la pêche est ici étroitement liée à des modes de vie agricoles.
     Elle nécessite des aménagements et des ressources en matériaux considérables et impose un enracinement au cœur d'un terroir agricole. Elle  est à la fois œuvre de paysans, de bâtisseurs sédentaires et de gestionnaires d'une ressource qui n'est pas illimitée.

    L'intérêt pour les pêcheries dans le département de la Manche a débuté dans les années 1980 autour de Jacques Gallet, Jean-François Seguin, Luc Châtelais, Michel Reulos... Malgré cette prise de conscience de ce patrimoine ethnographique, les presque trente années qui se sont écoulées ont malheureusement vu disparaître bon nombre d'installations. Lorsqu'ils n'étaient pas propriétaires de leur pêcherie, les exploitants ont perdu les concessions, qui représentaient le seul cadre juridique leur permettant de poursuivre leur activité : ces concessions ne sont plus renouvelées depuis 1990.

    Dans le même temps, le littoral a connu des mutations considérables. De nouveaux enjeux sont apparus.  Face au développement de la conchyliculture et du tourisme, cet espace est aujourd'hui reconnu pour sa valeur environnementale. Valorisées localement, les pêcheries sont aussi identifiées comme des éléments d'un patrimoine commun encore vivant. Des travaux archéologiques et historiques permettent enfin de montrer l'ancienneté de cette activité qui remontent à la préhistoire.

    4ème de couverture :

    L'histoire des pêcheries est hautement symbolique des luttes pour l'appropriation des rivages de la mer et de leurs ressources. Aujourd'hui, une dizaine de pêcheries – de bois ou de pierres – sont encore exploitées sur le littoral normand en dépit d'une législation multiséculaire très contraignante. Cette plongée dans une aventure humaine et technique de plus de quatre mille ans est une invitation à fouler les imposantes grèves des côtes de la Manche et à y porter un regard nouveau.

    Exposition sur le même sujet :Terre de pêcheries. 4000 ans d'archéologie et d'histoire sur le littoral de la Manche

    Date : Du 22 juillet au 30 septembre 2012
    Lieu : Halle au Blé - rue du Roc à Granville (50)

    Exposition  organisée par le Musée du Vieux Granville dans le cadre d'un partenariat entre la Ville de Granville, l'État (Direction régionale des affaires culturelles de Basse-Normandie), le Département de la Manche (Musée maritime de Tatihou et Écomusée de la Baie de Vains), le Centre régional de culture technologique et technique, avec le concours  de l'Université de Caen Basse-Normandie (pôle maritime).

  • En Limousin, à Saint-Yrieix-la Perche, 29, 30 juin, 1er juillet 2012, les Jardins se donnent à lire grâce aux livres d'artistes...

     

    RENCONTRES  Des jardins, de la botanique...


    29, 30 juin, 1er juillet 2012


    Centre des livres d’artistes et divers lieux à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne)

     

    Un événement culturel pour inaugurer ses vacances en Limousin... Cliquer sur ce lien pour le programme général et le détail des films, livres et artistes:

    http://cdla.info/fr/


    Informations pratiques : 


    Lieux:


    Le centre des livres d’artistes 1 place Attane 87500 Saint-Yrieix-la-Perche

    Centre culturel Jean-Pierre-Fabrègue 6 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 87500 Saint-Yrieix-la-Perche

    Organisateurs :


    Le Centre des livres d’artistes (direction du projet : Astrid Verspieren, Didier Mathieu) en partenariat avec la Ville de Saint-Yrieix-la-Perche et le Centre culturel Jean-Pierre-Fabrègue

    Renseignements :


    Le centre des livres d’artistes tél. + 33 (0) 555 75 70 30 fax + 33 (0) 555 75 70 31 www.cdla.info

    Partenaires institutionnels :

    Ministère de la Culture – DRAC Limousin Conseil régional du Limousin ; Ville de Saint-Yrieix-la-Perche ; Conseil général de la Haute-Vienne


    Mécènat :

    Fondation du patrimoine en Limousin

  • Patrimoine culturel immatériel en Normandie : "Des arbres, des rites et des croyances"

    1334129471.jpg

    Il nous est agréable de saluer l'ouvrage qui vient de paraître (année 2012) en co-édition entre l'OREP et le Crécet : "Des arbres, des rites et des croyances" qui traite d'un patrimoine culturel immatériel en Normandie.

    À travers dix sites choisis en fonction de leur diversité, cet ouvrage est le fruit d'une enquête de terrain approfondie et invite à découvrir le « patrimoine végétal » sous un angle résolument autre que celui de la rareté, de l'intérêt botanique, esthétique, voire gustatif. Cette enquête met en lumière un rapport ancestral au végétal qu'on aurait pu croire englouti alors qu'il n'en est rien : des croyances et pratiques cultuelles attachées aux arbres se sont perpétuées.

    Contact : ethno@crecet.org
     Ouvrage co-édité par le CRéCET et les Éditions OREP

    Recherches, textes et photographies  : Yann Leborgne
    Préface de Christian Hottin
    Direction de la publication : Guy Gallardo, Pierre Schmit

    Prix public : 23,00 €

    Format : 210x210 mm
    112 pages  - Photographies couleur et n. & bl.

    ISBN : 978-2-8151-0083-0

    Couverture souple à rabats
    Dos carré, collé, cousu

    Diffusion et distribution : OREP Éditions
    Zone tertiaire de NONANT
    RN 13 - Sortie n°36
    14400  BAYEUX
    Tél. 02 31 51 81 31 - Fax : 02 31 51 81 32

    Commande en ligne possible pour les particuliers sur le site de l'OREP

  • En juin (23-24), chacun au Jardin ! de Gabriel.... à Nantillé, Charente-Maritime.

    affiche_jardin_gabriel.JPEG

  • Au Pays des moules et des huîtres: Le Bassin de Thau: Mèze, Bouzigues, Balaruc, Sète....

    Les pilotes du Blog Belvert, attaché désormais au Limousin entre Parc et Monts de Blond, ont le plaisir de vous annoncer l'imminente publication de l'ouvrage du sociologue Pierre Sécolier, intitulé "Femmes d'étang : Paroles et portraits de femmes du Bassin de Thau", en collaboration avec la photographe Sylvie Goussopoulos et préfacé par l'ethnologue Christian Jacquelin.

    Vous pourrez le trouver en librairie dès la semaine prochaine ou le commander auprès de l'association Les Temps de Thau :

    lestempsdethau@gmail.com

    (18 €  ;   ISBN 978-2-84135-794-9)

     

    Numériser0091.jpg

    Réalisé en s'appuyant sur des enquêtes de terrain, ce travail ethno-photographique met en lumière le rôle des femmes, la diversification des compétences dans les domaines halieutiques et conchylicoles du Bassin de Thau. 

  • A Rivarennes (37), le Musée de La Poire Tapée a rouvert ses portes !


    Les membres de l'association la Poire Tapée de Rivarennes après une saison de cueillettes de poires, épluchages, ébouillantages, mises au four, platissages et ensachages ont le plaisir de vous convier de nouveau au Musée de la Poire Tapée pour vous faire découvrir une curiosité culinaire toute particulière, le fruit d'un travail bénévole passionné et constant !
     
     
    Depuis dimanche 1er avril 2012 à 14h30, Jacqueline et Caroline, hôtesses d'accueil du site, vous reçoivent au Musée pour vous faire découvrir ou redécouvrir un savoir-faire ancestral à Rivarennes, la production de Poires Tapées. Vous apprendrez à reconnaître les différentes variétés de poires, en particulier les poires d'hivers, issus du plateau de Rivarennes et des vergers conservatoires de l'association. Vous vous laisserez guider au travers l'histoire de la Poire Tapée, de sa production et de sa renaissance à Rivarennes grâce à une équipe de bénévoles de la commune et de Léontine, dernière détentrice de ce savoir-faire. Bien entendu, vous ne manquerez pas de déguster ce produit délicieux qui fait la renommée de Rivarennes, capitale de la Poire Tapée ! En savoir plus...
     

    Deux animations "Sur la piste de la Poire Tapée de Rivarennes" vous seront proposées  les vendredis 20 juillet et le vendredi 24 août de 9h 30 à 14h. Découverte de l'histoire de la Poire Tapée, promenade à travers les chemins de randonnées (6km) de Rivarennes à la recherche des vergers conservatoires de l'association et des Poiriers de vieilles variétés. dégustation de fouées au chèvre et à la marmelade de Poire Tapée à côté du four à bois et en compagnie de quelques bénévoles de l'association. Un moment convivial et gourmand vous est assuré. Réservation obligatoire, nombre de participant limité. 5 € par personne, gratuit - de 2 ans. 
  • L'Ami Alexandre tient à faire connaître aux visiteurs de Belvert cet ouvrage ethnolinguistique sur le patrimoine oral du Médoc....

    Lo medoc.jpeg

     

    Voilà un ouvrage que tous les Médoquins apprécieront. Ceux de souche puisqu'il consigne un patrimoine d'oc transmis dans les générations successives au sein des familles; mais sera également apprécié des Médoquins d'adoption qui trouveront là une matière linguistique de première main, patiemment recueillie par Patrick Lavaud, relativement facile d'accès pour une première découverte linguistique de l'Occitan. Une préfèce de Louis Bergès, directeur des Archives départementales de la Gironde vient sommer cet impressionnant ouvrage.

    Ajoutons pour les fines bouches et les experts, que trois CD insérés aux pages 2 et 3 des couvertures donnent la matière vivante de cette œuvre sur la littérature orale qui selon le vœu humaniste de l'auteur s'ouvre du local à l'universel, "à l'opposé de tout repli identitaire".

    L'ouvrage est particulièrement bien soigné, au format d'un album, accompagné de quelques illustrations "d'époque". Cette publication par la collectivité territoriale (Archives départementales/ Conseil général de Gironde) est une très heureuse initiative qu'il y a lieu de saluer et d'encourager. Nul doute que les bibliothèques souhaiteront disposer de ce bel ouvrage dans leurs fonds occitans.

    Pour les plus accros :

    ISBN : 978-2-86033-074-9

    Prètz=Prix : 20 € (+ port)

    Aux Archives départementales de la Gironde: 72-78 cours Balguerie-Stuttenberg, 33000 BORDEAUX