Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CONFOLENTAIS

  • Les Ostensions limousines inscrites au Patrimoine Culturel Immatériel de l'UNESCO...

    Dix-neuf lieux sont concernés par cette inscription et se trouvent dans un territoire qui est historiquement lié au Limousin, s’étendant aujourd’hui sur quatre départements français : Haute-Vienne et Creuse (Limousin), Charente et Vienne (Poitou-Charentes).

    En 2009 des Ostensions se sont déroulées en Haute-Vienne à Aixe-sur-Vienne, Aureil, Chaptelat, Eymoutiers, Javerdat, Le Dorat, Limoges, Nexon, Pierre-Buffière, Rochechouart, Saint-Junien, Saint-Just-le-Martel, Saint-Léonard-de-Noblat, Saint-Victurnien et Saint-Yrieix-la-Perche, dans la Creuse à Crocq, en Charente à Abzac et Esse et dans la Vienne à Charroux.

    Les prochaines Ostensions auront lieu en 2016:

    Les ethnoblogueurs de BELVERT ne manqueront pas de retenir ces dates pour mesurer l'ampleur du phénomène et s'en faire leur propre jugement; par delà les controverses et la polémique qui n'ont pas manqué de ce faire jour ( Voir le § "Polémique" sur le site Wikipedia consacté aux "Ostensions limousines".
     
    Selon le communiqué de presse, le Comité a estimé que :

    « R.1: Les ostensions septennales limousines associent culte religieux, traditions laïques et savoir-faire artisanaux, impliquant l’ensemble de la communauté et rassemblant des praticiens de milieux sociaux variés dans un esprit de cohésion sociale et identitaire, ponctuant leurs vies et rappelant l’histoire de la région;
    R.2: L’inscription sur la Liste représentative pourrait améliorer la visibilité du patrimoine culturel immatériel et la sensibilisation à son importance, et pourrait renforcer le dialogue avec d’autres communautés proches ou éloignées pratiquant le même genre de rituels et de festivités;
    R.3: Les mesures de sauvegarde, marquées par l’engagement de tous les intervenants, comprennent la mise en place d’une stratégie centrée sur la transmission continue des connaissances et des savoir-faire;
    R.4: La communauté du Limousin, en particulier les confréries et les comités qui organisent les ostensions, ont participé activement au processus de candidature et ont donné leur consentement libre, préalable et éclairé;
    R.5: Grâce à la participation de la communauté concernée, les ostensions septennales limousines ont été incluses en 2011 dans l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel français maintenu par le Ministère de la culture et de la communication. »
    Le Comité a « inscrit les ostensions septennales limousines sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. »
    Initiateur, le 15 novembre 2009, et porteur de cette candidature avec le soutien des confréries, des comités ostensionnaires et des collectivités du Limousin (Région, Département de la Haute-Vienne, ville de Limoges, élus, CCI, chambre des métiers..) ainsi que celui du ministère de la culture et de la communication et des autorités ecclésiastiques, Jacques Perot, conservateur général (h) du patrimoine et président de la Fédération des confréries limousines était présent à Bakou, accompagné de membres de la grande confrérie de Saint-Martial de Limoges et des confréries des Saints Côme et Damien de Pierre-Buffière, de Sainte-Valérie et de Saint-Aurélien de Limoges et des Saints Lucius et Emerite d’Abzac (Charente).
    Exprimant sa reconnaissance aux représentants de l’UNESCO, il a dit la fierté et la grande joie des Limousins d’être ainsi reconnus dans l’une des plus anciennes et des plus emblématiques pratiques religieuses et populaires à laquelle ils sont particulièrement attachés. Il a également exprimé sa gratitude à tous ceux qui l’ont aidé à mener à bien ce processus de reconnaissance par l’UNESCO.

    Les Ostensions septennales limousines sont le douzième élément français inscrit sur les listes du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

    En savoir plus sur Wikipedia: "Ostensions limousines"

  • Septembre 2013 : Le Dossier n° 5 du CHERCHEUR d'OR, à Saint-Junien en Limousin est paru...

    2Cahier Marguerite.jpg

     

    "... Mis en forme, éclairés par de judicieuses notes et largement illustrés, les Mémoires de Marguerite plongent le lecteur dans le quotidien de la vie à Saint-Junien au début du XXe siècle. Témoignage d’autant plus précieux qu’il est celui d’une femme, d’une femme née dans le milieu des ouvriers les plus modestes, qu’il émane donc de celles et ceux qui ont rarement pris la parole, et moins encore la plume. C’est en outre un témoignage d’une grande sincérité : sincérité de la  langue, celle parlée par les Saint-Juniauds dans la première moitié du XXe siècle, avec ses formules héritées du « patois » et ses tonalités chantantes, au point qu’en lisant Marguerite Delabracherie, on croit l’entendre. Sincérité aussi des sentiments chez cette femme au caractère bien trempé : nul apitoiement, par exemple, dans le récit d’une vie commencée sous le signe de la misère et du malheur.

     

    Mais le plus attachant est sans doute la simple et légitime fierté qu’éprouve Marguerite à raconter sa vie à son petit-fils... "(Extrait de l'avant-propos de présentation par le président de l'association Les Vieilles Pierres, Frank Bernard.

     
    Mémoires de Marguerite, ouvrière saint-juniaude, 1889-1989 / [Marguerite Delabracherie] ; établissement du texte par Bernard Besson ; avec le concours de Jean-René Pascaud et Michel Valière pour les notes, les commentaires, la bibliographie et l'illustration ; [avant-propos de Frank Bernard; texte de Michèle Gardré-Valière].
    Editeur : Saint-Junien : Société des vieilles pierres, 2013. Collection : Les Dossiers du Chercheur d'or ; 5.
    Notes; Bibliogr. p.67-68.

    On peut se  procurer ce Dossier n° 5  à La Maison de La Presse, Rue Lucien Dumas à Saint-Junien (70 pages ; 12 €), ou auprès de la Société des Vieilles Pierres en Ville.

    On peut aussi le lire ou le consulter aux Archives municipales,

    ainsi qu'à la Médiathèque municipale : 843.03  LIM.

  • Un patient et précieux travail de recension du lexique de l'ancien mode de vie rural en Confolentais (Charente)

    Boulanger:Confolentais.jpg

    Important ouvrage de 324 pages, réalisé par Pierre Boulanger. On peut se le procurer directement auprès de lui: 25€ + port (environ 6 €), à l' adresse :

    Pierre BOULANGER, 16500 MANOT.


    L'ethnohistorien Pierre Boulanger, confolentais, par un relevé aussi exhaustif que possible de termes et expressions se rapportant à l'ancien mode de vie rural offre ainsi un véritable tableau de la vie quotidienne d'antan, avec des listes de termes se référant à l'outillage, aux activités agricoles, à la vie sauvage, à l'habitation comme à l'artisanat, dans une perspective encyclopédique...

    Merci Pierre Boulanger de ce tableau construit à partir de fonds notariés, d'archives de justices seigneuriales, de fonds ecclésiastiques... Oui, merci et Bravo !


  • Henri Coursaget a passé le flambeau et nous a quittés... Il plane toujours sur Confolens et "son" Festival, à re-découvrier en août.

    Une grande émotion a saisi tous ceux qui le connaissaient et Dieu sait s'ils étaient nombreux de par le monde. Ses obsèques qu'il avait lui-même réglées, j'allais écrire "chorégraphiées", ont marqué les esprits. La terre de Confolens l'a accueili, à jamais. Merci Henri, pour ton œuvre, pour ton amitié rayonnante. Salut l'artiste !

    Un article, sur le blog de Gérard Lame, correspondant de Gond-Pontouvre (Charente) du journal Sud-Ouest mérite quelques minutes d'attention et donc de recueillement. Suivez ce lien :

    http://gond-pontouvre.blogs.sudouest.fr/archive/2011/03/24/adieu-henri-coursaget.html

  • Vous auriez souhaité ...un renseignement sur un article ou un ouvrage cité en bio-bibliographie :


    Contact par mel :


    michelvaliere@orange.fr


    Par poste :


    Association ARPE, 22 avenue d'Oradour-sur-Glane, 87200 Saint-Junien.

  • Un village à vendre, maison après maison... pour que vive la commune charentaise d'ESSE

    Nous avions présenté une maison rurale à Rouillé (Vienne) qui attendait un nouveau propriétaire... Voilà qui est fait ; nous n'en parlerons plus.

    Mais aujourd'hui c'est un village entier que la mairie d'ESSE (512 habitants) met en vente... Disons il y a quelques temps. mais l'idée faisant son chemin, comme on pourra l'apprécier en lisant les commentaires ci-après, les pilotes ont réactualisé cette note et jugé bon de la porter au premier plan.Oui, mais à Belvert, on n'a plus à présenter Esse, avec le café de Jeannette, le Musée de la religion populaire et des ostensions, le village gaulois, son église romane et son coq de clocher, le Tilleul de Sully, et des œuvres de Jean Teilliet, plasticien, etc... fouillez le blog, vous en saurez un rayon, en commençant par la catégorie Confolentais. Voyez du côté d'Animula vagula (lien parmi les sites amis et recommandés http://animulavagula.hautetfort.com ) qui a littéralement "adopté de village

    Maisons de 120 à 170 m2... à des prix défiant toutes concurrences, en regard du M2 parisien, rochelais ou pictave. Tiens, passez un coup de fil au maire, directement (vous le reconnaîtrez, il est sur la photo). Allo ! Roland ; allo Guy; Allo Michel ? 05 45 84 11 46...

    86fe651ee01d93f32f8600c1eb78c3d7.jpg

    © Tous droits réservés : La Charente Libre (16-02-2008).

    Et puis, c'est super, il y a même un coin pour la pétanque, le four du village a été rénové en premier, on peut y faire chauffer des tournées de flonhardes, de patés, du pain etc...

    f88b9b98ac81a9cc248984b45e635b43.jpg

    © Tous droits réservés : La Charente Libre (16-02-2008). Le four est au premier plan.

    Non, vous ne rêvez pas; et cette note n'est absolument pas une pub, mais une libre contribution de Belvert et de ses pilotes au soutien d'une initiative d'un maire courageux et de son conseil municipal qui ont pris eux aussi le taureau (limousin) par les cornes pour que vive un si beau village, à 5 minutes de Confolens, 20 minutes de Saint-Junien... à 45 minutes du jardin de Belvert...
    C'est un vert paradis qui s'offre à vous... Résidents secondaires acceptés, bien entendu.

    Et la surprise du chef...gaulois, la visite possible du village gaulois, galate, écrit Miss Ani sur son site, toujours à ESSE, encore. 

    989794110.jpg

    © Cl. Animula Vagula ; août 2008.  Tous droits réservés.

    Au fait, amis visiteurs, vous n'avez pas encore visité le Joli village charentais ? Voici Esse, et à droite le "village" de La Cour.

    esse.JPG

    Le chemin ? Visez Poitiers, puis Gençay, puis Confolens, enfin ESSE...46° 02' 01.29" Nord et 0° 44' 15.37" Est. Et quand vous touchez la porte de l'église romane de la main, c'est que vous êtes bien arrivé.

     

     

  • Visitez ESSE (Charente), son Musée des Ostensions et de la Religion populaire, mais aussi le joli petit bistrot inoubliable de Jeannette

    Le Musée d'ESSE, en Charente a décroché l'exposition sur les rites funéraires. Réservez une visite d'été à ce lieu charmant et inoubliable. Vous pouvez également apporter votre pierre à cette action. Nous contacter, ou contater directement les responsables de ce Musée à la mairie d'ESSe, et notamment le dynamique premier magistrat, Guy Traumat.

    Et surtout réservez une visite au bistrot de Jeannette, près dui chevet de l'église St-Étienne on y trouve de tout, mais ce que nous préférons, c'est le café, ou MIEUX ENCORE, LE CHOCOLAT, PRÉPARÉ ET SERVI à la casserole. Excellent ! Regardez d'ailleurs la façade d'accueil de l'établissement (Merci Joseph de votre photo !). Allez donc à Esse, au moins une fois (attention de ne pas vouloir y rester, on devient vite accro de ce bout de Charente limousine)... et Saint-Junien, Chassenon, Confolens ne sont pas loin, ni Belvert, bien sûr

  • Un parcours du Patrimoine: Confolens (Charente)

    A Belvert, ce n'est un secret pour personne, nous aimons la Charente, le Confolentais, Esse et bien sûr le bourg de Confolens où se prépare le nouveau Festval d'aoüt, consacré au folklore du monde, réuni dans un esprit de Paix, voulu par son président Henri Coursaget qui va laisser le flambeau cette année après une soixantaine d'années d'efforts soutenus.

    babf809a9ed8621a4a1cfaf03063f723.jpg

    Mais nous mettons aujourd'hui les feux sur Confolens et le Confolentais : "un bout de rêve" dans le village mondial (si vous n'y êtes pas encore allé, vous ne pouvez pas comprendre, c'est sûr... mais ce n'est pas irrémédiable, ça se soigne ! Venez autour du 15 août, musique assurée).
    En effet, nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie d'un petit ouvrage, fruit du travail de l'Inventaire général et de ses partenaires institutionnels, et surtout aussi des habitants, dans la collection "Parcours du patrimoine" qui ne se présente plus... (C'est en principe 8€ et c'est publié chez Geste éditions).
    a380b963a5be12a2f366dedb1d0ed6ec.jpg

  • Carte des lieux souvent cités sur le blog Belvert

    À la demande de plusieurs de nos visiteurs, parfois fâchés avec la boussole, les rivières, les départements avec leurs sous-préfectures et les Justices de Paix, sans parler des arrondissements anciens et nouveaux, en empruntant une carte d'ensemble à la commune d'Alloue que nous remercions en plus de nos excuses (mais c'est pour une bonne cause: la Maison du comédien-Maria Casarès, c'est à Alloue), voici donc de quoi guider vos pneus maintenant que les routes sont bonnes, et les jours plus longs...

    medium_carte_alloue.gif

    Voilà, grosso modo le territoire battu par les pilotes du site, "Singing in the wind..."
    Ajoutons qu'Angoulême, Ruffec, Poitiers sont desservis par TGV, Limoges, Par Avion (Bellevue)...et bientôt aussi parTGV (??? en débat???), Saint-Junien par TER (ligne Angoulême-Limoges), Confolens et le reste, par la bonne volonté, l'imagination, le covoiturage, parfois des haltes de TER, des autobus départementaux ou privés...
    La bicyclette et le VTT sont admis aussi.

  • Découvrez la Maison du Comédien à Alloue

    Avec la belle saison, une visite-promenade à La maison du Comédien à Alloue (Charente) en Confolentais va bientôt s'imposer. D'abord, allez faire un tour sur le site spécifique fort bien documenté:
    http://www.alloue.fr/comedien/pres.html .
    Ce lieu de création, mais aussi de mémoire est à découvrir, notamment à l'occasion d'un événement d'été. Le programme des manifestations, lorsqu'il sera rendu public devrait cette année encore retenir l'attention.
    Mais, en attendant, (re)découvrez l'immense artiste qui a choisi de s'installer, finir ses jours, puis léguer ses biens à ce petit pays de verdure et de charme, en parcourant le site ci-après particulièrement bien documenté sur cette artiste et bienfaitrice du Confolentais et partant, du département et de la région Poitou-Charentes :
    http://www.encinematheque.net/acteurs/F28/index.htm

  • Esse, en Charente...Vaut le détour

    Vendredi 27: réunion à la Mairie d'Esse. Visite du Musée des Ostensions et de la Religion populaire, avec des élèves du Lycée Paul Éluard de Saint-Junien (87) et de deux de leurs professeurs. Puis discussion sur la gestion des biens religieux saisis en 1790 et 1906, en vue d'une exposotion dans la Collégiale de Saint-Junien, en 2007.
    L'après-midi, visite de la Maison du Chef au village gaulois d'Esse (On peut trouver ce site sur la Toile). C'est tellement étonnant que ça vaut le déplacement pour tous ceux qu'intéresse la Culture matérielle des Gaulois... En plus, il y avait une petite neige pour atteindre le lieu, c'était magnifique.