Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Film ethnographique

  • A Caen, il n'ya pas que des tripes... mais des films pour tous les goûts. Avec le CRECET, dernière semaine de Novembre 2013: Don't eat greedily !!!! mais faites le plein d'images.

    af-2013.jpg

    Une manifestation organisée par le CRéCET, en partenariat avec le Cinéma LUX, avec le soutien de la Région Basse-Normandie, du ministère de la Culture et de la Communication - DRAC, Direction générale des patrimoines (DPRPS) - et de la Ville de Caen.
     Rejoindre la Semaine du cinéma ethnographique sur Facebook
     
    CRéCET
    Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie
    Nouvelle adresse : Unicité -  Bâtiment E - 14 rue Alfred Kastler - 14000 CAEN
    Tél. : +33 (0)2 31 53 15 45 - fax. : +33 (0)2 31 53 15 54

     

  • "Enseigner le Patrimoine Culturel Immatériel ? - Le PCI dans les formations universitaires en Europe" par le CFPCI Séminaire les 5 et 6 septembre 2013 à Vitré (35) .


    Séminaire "Enseigner le Patrimoine Culturel Immatériel ? - Le PCI dans les formations universitaires en Europe" par le CFPCI
    Séminaire qui se tiendra les 5 et 6 septembre 2013 à Vitré (35)
    .
    Séminaire International organisé par le Centre français du patrimoine culturel immatériel.
    Avec le soutien de la Direction générale des patrimoines Département du Pilotage de la Recherche et de la Politique Scientifique Ministère de la Culture et de la Communication.


    Les différentes disciplines relevant du champ du patrimoine culturel immatériel, tel que défini par la Convention adoptée par l'UNESCO en 2003, sont enseignées depuis longtemps dans les Universités européennes (ethnologie, ethnomusicologie...). Certaines de ces formations, par leur dimension pratique, s'intéressent en outre directement à la « sauvegarde » - qui désigne selon la Convention l'ensemble des mesures visant à assurer la viabilité effective des pratiques et des expressions (identification, étude, documentation, transmission, valorisation...).


    Plus récemment, le patrimoine culturel immatériel a émergé en tant que tel au sein de cursus en histoire, en ethnologie ou en arts, soit sous la forme de modules dédiés dans le cadre de formations classiques consacrées au patrimoine jusqu'ici conçu comme matériel, soit sous la forme de nouveaux masters explicitement fléchés « PCI ». Cette évolution témoigne, en même temps qu'elle y participe, de l'effervescence qui accompagne la ratification de plus en plus large de la Convention en Europe : mise en œuvre d'inventaires nationaux et de candidatures pour les Listes de l'UNESCO lui assurant une visibilité de plus en plus importante ; intérêt croissant des collectivités ; multiplication des projets de valorisation à des échelles diverses...


    Si l'on ne peut que se réjouir de ces évolutions et de la prise en compte des spécificités du PCI dans les formations aux métiers du patrimoine, ces initiatives méritent toutefois d'ouvrir la réflexion. Quel est le contenu des enseignements : approche critique des nouveaux champs et modes de patrimonialisation ouverts par la Convention, modalités spécifiques d'inventaire ou de médiation des patrimoines vivants, usage des nouveaux médias et technologies pour la sauvegarde et la valorisation ? Quelle est la corrélation entre les compétences développées d'une part, les besoins qui émergent et seront vraisemblablement amenés à évoluer d'autre part ? Cette mise en perspective permettra de comparer la manière dont le PCI est pris en compte ou nondans les formations universitaires en Europe et ailleurs, en fonction des systèmes éducatifs, de l'appréhension différente de la notion de patrimoine culturel immatériel et des politiques mises en œuvre dans les pays ayant ratifié la Convention. Dans le cadre de ce deuxième séminaire européen du CFPCI, les formations professionnalisantes ayant une dimension européenne seront privilégiées.


    Liste des Participants :


    Nicolas Adell, maître de conférences, responsable du master européen « Patrimoine culturel immatériel », Université de Toulouse II-Le Mirail
    Noriko Aikawa, ancienne directrice de l'Unité du patrimoine culturel de l'UNESCO et professeur invité à l’Institut National des Etudes Politiques de Tokyo (Japon)
    Egil Bakka, Professor and Chair of Programme for dance studies, Academic coordinator of the Erasmus master « Chore omundus », Norwegian University for Science and Technology (Trondheim, Norvège)
    Chiara Bortolotto, chercheur associé à l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain (CNRS/EHESS)
    Marion Boudon-Machuel, maître de conférences, coordinatrice du master « Patrimoine Culturel Immatériel », Université François Rabelais de Tours (Centre d'Études Supérieures de la Renaissance)
    Séverine Cachat, directrice du Centre français du patrimoine culturel immatériel
    Martine Cocaud, maître de conférences, coordinatrice du master « Médiation du patrimoine en Europe », Université de Rennes II
    Aditya Eggert, chercheur associé, membre du groupe de recherche sur la propriété culturelle, Université de Göttingen (Allemagne)
    David Fiala, maître de conférences, coordinateur du master « Patrimoine culturel immatériel », Université François Rabelais de Tours (Centre d'Études Supérieures de la Renaissance)
    Sylvie Grenet, chargée de mission pour le patrimoine immatériel, Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, ministère de la Culture
    Patricia Heiniger-Casteret, maître de conférences, coordinatrice du master « Cultures et sociétés », Université de Pau et des Pays de l'Adour
    Christian Hottin, conservateur du patrimoine, adjoint au chef du Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, ministère de la Culture
    Françoise Lempereur, maître de conférences, titulaire des cours de patrimoine immatériel à l'Université de Liège (Belgique)
    Luís Marques (à confirmer), professeur, coordinateur du master « Património cultural imaterial », Universidade Lusófona de Humanidades e Tecnologias (Lisbonne, Portugal)
    Anita Vaivade, maître de conférence, Académie de la Culture de Lettonie (Riga, Lettonie)
    Georgiana Wierre-Gore, Professeur, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand

    Programme (provisoire)


    Jeudi 5 septembre


    9h Accueil
    9h15 Introductions : Séverine Cachat, directrice du CFPCI, et Christian Hottin, adjoint au chef du Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture
    9h45 Martine Cocaud, maître de conférences, coordinatrice du master « Médiation du patrimoine en Europe », Université de Rennes 2 (en partenariat avec le master « Patrimoine » de l'Université de Paderborn, Allemagne)
    10h30 Aditya Eggert, chercheur associé, membre du groupe de recherche sur la propriété culturelle, Université de Göttingen (Allemagne)
    11h15 Nicolas Adell, maître de conférences, responsable du master européen « Patrimoine culturel immatériel », Université de Toulouse II (en partenariat avec les Universités de Montpellier III et de Barcelone)
    12h Luís Marques (à confirmer), professeur, coordinateur du master « Património cultural imaterial », Universidade Lusófona de Humanidades e Tecnologias (Lisbonne, Portugal)
    14h30 Marion Boudon-Machuel et David Fiala, maîtres de conférences, coordinateurs du master « Patrimoine Culturel Immatériel », Université François Rabelais de Tours (Centre d'Études Supérieures de la Renaissance)
    15h15 Françoise Lempereur, maître de conférences, titulaire des cours de patrimoine immatériel à l'Université de Liège (Belgique)
    16h Egil Bakka, Professor and Chair of Programme for dance studies, Norwegian University for Science and Technology (Trondheim, Norvège) et Georgiana Wierre-Gore, Professeur, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, master Erasmus « Choreomundus»
    17h Anita Vaivade, maître de conférence, Académie de la Culture de Lettonie (Riga, Lettonie)
    17h45 Discussion

    Vendredi 6 septembre


    9h-11h30 Table-ronde Europe, Asie et Amériques, animée par Christian Hottin et Séverine Cachat, avec la participation de :
    Sylvie Grenet, chargée de mission pour le patrimoine immatériel, Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, et
    Patricia Heiniger-Casteret, maître de conférences, coordinatrice du master « Cultures et sociétés », Université de Pau et des Pays de l'Adour : projets de recherche et d'enseignement en partenariat avec le ministère français de la Culture, l'Université Laval à Québec et l'Université d'Etat d'Haïti
    Nicolas Adell-Gombert, expériences au Brésil (Université fédérale de Rio Grande do Norte et Université fédérale du Pernambouc/Museu do Homem do Nordeste)
    Noriko Aikawa, ancienne directrice de l'Unité du patrimoine culturel de l'UNESCO et professeur invité à l’Institut National des Etudes Politiques de Tokyo (Japon) : quelques éléments de réflexion concernant l'enseignement sur le PCI au Japon et en Asie
    11h30-12h Chiara Bortolotto, chercheur associé à l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain (CNRS/EHESS) : présentation du programme de « renforcement des capacités » de l'UNESCO et conclusions.
    Ouvert au public sur inscription : info@cfpci.fr

  • En Limousin, les cuivres percutent, font la fête, résonnent, enthousiasment ...

    Cuivres.jpeg

     

    Ecouter est aussi une excellent façon de découvrir l'univers aux couleurs du Limousin. Programme des festivités en ligne : www.cuivresenfete.com

  • Appel à projet du Ministère de la Culture et de la communication pour des films documentaires dans le domaine du patrimoine ethnologique et immatériel.


    La Direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture (département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique) en collaboration avec le CNC, attribue des aides pour soutenir la réalisation de films documentaires en vue du développement de la recherche en ethnologie de la France et de la sensibilisation du public le plus large au patrimoine ethnologique et immatériel. Les projets présentés doivent concerner le domaine français, soit exclusivement, soit dans le cadre d'une approche comparée.

    Les projets relatifs aux productions audiovisuelles seront examinés par un jury qui se réunira en janvier 2014.
    Les dossiers sont à adresser avant le 31 décembre 2013 à Christian Hottin, adjoint au département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, 6 rue des Pyramides, 75 001 PARIS.
       - 1 note d'intention du réalisateur
       - 2 pages de synopsis
       - 1 note technique du réalisateur
       - 1 CV du réalisateur
       - 1 CV de la société de production
       - une attestation d'engagement ou de contacts pris avec les diffuseurs (lettre d'intérêt ou contrats)
       - un plan de financement
       - un budget prévisionnel

       Renseignements : Christian Hottin, 01 40 15 77 37 ou 01 40 15 87 24 (sec.)

    adresse électronique : christian.hottin@culture.gouv.fr

  • A Caen, en Normandie, le Centre régional de culture ethnologique recrute son chargé de mission , et ça presse...

    Le Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie (CRéCET) recrute un(e) chargé(e) de mission Patrimoine ethnologique et immatériel.

     

    logo-crecet.gif
    Né en 1984 d’une initiative du Ministère de la Culture et de la Région Basse-Normandie, le Crécet a pour vocation de développer la connaissance et la valorisation du patrimoine ethnologique sur le territoire régional. Il est accrédité par l’Unesco au titre de la convention relative au patrimoine culturel immatériel. Le Crécet coordonne et gère les activités du Réseau des Musées en Basse-Normandie (68 établissements, dont de nombreux « musées de société »). En octobre 2013, il fusionnera avec les associations Normandie-Patrimoine (centre de restauration et de conservation préventive) et Arcis (Agence régionale de l’image et du son). Avec une formation supérieure sanctionnée par un diplôme de niveau Master II en sciences sociales ou humaines - de préférence avec une spécialisation ethnologique
    – et une excellente culture générale, vous avez mené avec succès plusieurs travaux de recherche ethnologique sur le domaine français et conduit des actions de restitution et de valorisation du patrimoine en lien avec les groupes sociaux concernés ou les acteurs du territoire (collectivités, associations, institutions culturelles...). Les enjeux du patrimoine ethnologique vous sont familiers et vous
    avez une bonne connaissance de la convention du patrimoine culturel immatériel et de sa mise en œuvre au plan national et local.

    Vous possédez de bonnes capacités rédactionnelles et d’analyse, maîtrisez l’informatique ainsi que les questions de conservation et de mise en valeur des données ethnographiques et utilisez couramment les nouveaux médias. Vos aptitudes relationnelles et d’écoute vous facilitent le travail en équipe. Vous connaissez le mécanisme des financements publics et êtes en capacité d’élaborer des dossiers et d’en assurer le suivi. Vous êtes titulaire du permis de conduire et mobile.

    Sous l’autorité du directeur du CRéCET, au sein du « pôle ethnologique régional », vous

    -participerez à la définition des orientations scientifiques et culturelles du pôle,
    -réaliserez des programmes de recherche et d’action culturelle sur des thématiques en lien avec le territoire régional et les institutions scientifiques et culturelles (musées en particulier).
    -contribuerez à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel régional et apporterez un appui scientifique et technique aux groupes et communautés engagés dans une démarche de pci.
    -coopérerez à l’élaboration de la programmation de la Semaine du cinéma ethnographique (20ème édition en 2014).


    Poste basé à Caen (Calvados) à pourvoir dès que possible, au plus tard le 15/10/2013. CDI assorti d’une période d’essai de 4 mois. Salaire mensuel brut initial 2332 €.
    Statut cadre, convention collective de l’Animation. Dans le cadre d’un possible transfert des activités du Crécet à un établissement public, le contrat de travail est susceptible d’évoluer vers un CDI de
    droit public.


    Merci d’adresser votre candidature (lettre de motivation
    et CV) avant le 5 septembre 2013, par courrier ou par courriel (edwige.andre@crecet.org),
    à Mme la Présidente du CRéCET, Manoir des gens d’armes, 161 rue Basse, 14000 CAEN. Les candidats retenus à l’issue de l’examen des dossiers seront convoqués, fin septembre, pour un entretien avec un jury.

    Informations complémentaires : 02 31 53 15 45



    CRÉCET
    –Manoir des gens d’armes, 161 rue Basse 14000 CAEN.
    Tél.: 02 31 53 15 45 ;
    Fax : 02 31 53 15 54 ;
    Mél : ethno@crecet.org, reseaumusee@crecet.org.
    Sites : www.crecet.fr, www.musees-basse-normandie fr.
    Association, régie par la loi de juillet 1901, fondée en 1984.
    SIRET : 331 733 444 00037 ; APE 9499Z

  • Un festival sur la famille: Mémoire et transmission, à CAEN (Calvados)

    af-2012.jpg

     

    Et encore cette petite famille mixte de Mayotte qui aime se présenter ainsi © 2007.Collection particulière: tous droits réservés.

    famille Francis.jpg

  • Poitou-CHarentes: 5e festival " Les Cousins d’Amérique " 25 - 28 octobre 2012 en Loudunais (Vienne)


    5e festival Les Cousins d’Amérique
    25 > 28 octobre en Loudunais :
    Loudun, Angliers, Moncontour, La Chaussée, Saint Jean de Sauves
     
    Programme à partager avec les amis :
    http://www.laeta.fr

    Du Québec, de l’Acadie et de Louisiane, le festival reçoit depuis cinq ans nos « Cousins d’Amérique ». Quatre jours durant, nous vous invitons à la rencontre de ces cultures francophones d’outre-Atlantique qui font la part belle à la musique. Au menu : concerts, contes théâtre, spectacle jeune public, cinéma, stages, sans oublier la dimension culinaire. Festival francophone et itinérant, il vous convie à un voyage musical dans cinq communes du Pays Loudunais autour des cultures québécoises, acadiennes et cajuns et de leurs racines poitevines.
     
    Jeudi 25 octobre
    Loudun, théâtre de la reine blanche
    Alexandre Poulin, chanson québécoise à 20h30
    Récompensé par le prix de l’auteur-compositeur francophone de l’année du Gala des Prix de musique folk canadienne. Seul en scène, accompagné de sa guitare et de son harmonica, il habite l’espace, rompt la distance entre le micro et le premier rang avec l’aisance d’un saltimbanque moderne… Il réamorce, mine de rien, l’usine à rêves de ses 14 ans à laquelle chacun n’a jamais totalement renoncé.
    > 8€, gratuit aux moins de 18 ans, réservation indispensable
    > Concert réalisé grâce au réseau France-Québec
     
    Vendredi 26 octobre
    Angliers, pavillon du Québec
    La Gang du quéteux, pour les scolaires à 14h
    Une bouillonnante compagnie ardéchoise fait découvrir aux enfants la culture orale nord-américaine. Au programme, contes musicaux d'Alain Ayme, originaire de Trois-Rivières et démonstration des danses cajuns pour faire danser les enfants.
    > Gratuit, accessible aux adultes sur réservation
     
    1re partie : Concert de La Gang du quéteux à 20h45
    La Cie du Beau sauvage conte des histoires entremêlées de musiques joyeuses et entrainantes de la Louisiane, de chansons aux accents cajuns et zydeco jouées sur les instruments traditionnels de l'Amérique du nord : mélodéon, banjo, banjo-ukulélé, harmonica, flûte cherokee, 'tit fer et podorythmie.
    Concert de Luc Laroche et Cie à 22h
    Né au Québec et installé en France depuis les années 90, Luc Laroche s’en vient à nous avec ses deux compères Philippe Sécheppet et Olivier Chérès, au coup d’archet comme là-bas. Ce qui prime ici, autant que la musique et les chansons à répondre, c’est la convivialité, valeur forte de la musique québécoise. Pour les tapements de pieds, évitez les chaussons et préférez les semelles dures !…
    > 10€ les deux spectacles, gratuit aux moins de 18 ans
     
    Samedi 27 octobre
    Loudun, échevinage
    Atelier de cuisine cajun et repas en musique avec Sarah Savoy de 10h à 14h
    Sarah Savoy explique la préparation d’un jambalaya et de la tarte à la patate douce. Pendant que les plats mijotent sur les fourneaux, elle joue de la guitare, chante, plaisante, raconte des anecdotes sur la cuisine et répond    aux questions du public. Le contact chaleureux de Sarah et la sauce épicée qui bouillonne à coté, tout est fait pour vous faire voyager dans la douceur du pays des bayous.
    > 15€ repas inclus (sauf boissons) en partenariat avec le jumelage Loudun-Thibodaux
    > Inscription indispensable au 05 49 98 39 34 ou au 06 14 62 75 52
    Loudun, cinéma Le Cornay
    Film « Hommes-des-bois, bûcherons de chantier » à 15h30
    Le jeune cinéaste québécois Simon Rodrigue a tourné en 2011 son premier film sur les travailleurs forestiers en mémoire de son père et de son grand-père. Inédit en France, ce documentaire évoque les divers aspects de la vie des bûcherons traditionnels en Mauricie. Des témoignages éloquents, des images d’archives soigneusement intégrées, une trame sonore parsemée de chansons traditionnelles de bûcherons, font de ce film une pièce importante pour la reconnaissance d’un métier quasi disparu.
    > Gratuit, en partenariat avec l'association Huit et demi, verre de l'amitié à 16h30
    Loudun, échevinage
    Contes du Québec avec Luc Laroche à 17h30
    Luc Laroche nous entraîne au cœur de son pays natal, auprès des bûcherons, des violoneux et de la vie au Québec dans les années 50. Un personnage attachant et drôle pour un moment de partage chaleureux, des éclats de rire, des frissons dans le dos, voilà des centaines de spectacles que ça dure, et ce n’est pas près de s’arrêter!
    > Gratuit, réservation souhaitable
     
    Loudun, espace culturel
    1re partie : Concert de Gwen K Syndicat quartet à 20h45
    Qu'ils soient Bretons, Irlandais ou Écossais, l'un de leurs points communs a toujours été le voyage vers un ailleurs souvent incertain comme ce fut le cas des poitevins débarquant au Nouveau-Monde. De chaque côté de l'Atlantique, les brassages ont enfanté de nombreuses formes de musiques celtiques. Gwen K Syndicat rend hommage à ces cousinages qui lient peuples et cultures depuis des siècles.
    Concert des Magnolia sisters à 22h
    Ce quartet féminin des bayous de Louisiane oscille entre country, boogie-woogie, zydecos créoles et ballades a capella. Sa musique est un brassage énergique de violon, banjo, guitare, percussions et bien sûr de mélodéon. La joie et le rythme des bals louisianais nous appelle à gambiller, version western swing. Puisant dans le riche vivier des traditions francophones de Louisiane, les Sisters d’Ann Savoy célèbrent leur culture cajun, authentique, festive et populaire.
    > 10€ les deux spectacles, gratuit aux moins de 18 ans
     
    Dimanche 28 octobre
    La Chaussée, salle des fêtes
    Film « Nos cousins de Louisiane », reportage d'Alex Décotte à 10h45
    Un reportage du journaliste réalisateur Alex Décotte, constitué de rencontres, de musiques, de fête, de gastronomie et de confidences des descendants des Français d'Acadie ayant trouvé refuge dans les vastes étendues marécageuses de Louisiane.
    > Gratuit, en partenariat avec la Maison de l'Acadie, ouverte de 10h à 12h et de 14h à 17h
    Possibilité de déjeuner le dimanche midi au restaurant le Coligny de Moncontour - Tél. 05 49 98 63 98
     
    Moncontour, gymnase
    Théâtre, Le Grand livre des voyages à 15h
    Tournant les gigantesques pages du Grand Livre de Voyages de Champlain, Jehan Christophe Malchemin, fils de paysan saintongeais, relate les fabuleuses aventures de la découverte du Canada, épopée des coureurs des bois, traite des fourrures,… et cette formidable exploration des terres inconnues, dans une langue rude et imagée dont les échos résonnent encore au Québec et en Acadie…
    > 5€, gratuit aux moins de 18 ans
     
     
    à Saint-Jean-de-Sauves, gymnase
    Concert du Duo des prés à 17h15
    C'est la musique de leur cœur qu'ils jouent depuis leur enfance en Acadie ! Hélene et Samuel Péronnet, duo frère-sœur, né d'un père français et d'une mère acadienne font preuve sur scène d’une présence simple et complice, invitant le public aux chants à répondre et à découvrir l'histoire et l'accent de l'Acadie. Un pur moment d'authenticité joyeuse et tellement vivante !
    Concert de Marie-Jo Thério (solo) à 18h30
    Marie-Jo Thério est née à Moncton au Nouveau-Brunswick où elle a grandi auprès d'une mère chanteuse et de trois frères musiciens. Piano, voix et accordéon, en toute intimité, désarmante d’authenticité, conteuse hors pair, elle aime évoquer ses ancêtres français.« Je sais qu'il y a de la parenté partout, je sais qu'il y a toujours du monde à rencontrer, je sais qu'il y a desmots et une musique qui viennent d'en dedans. »
    > 10€ les deux spectacles, gratuit aux moins de 18 ans
    Infos pratiques
    Organisé par l'association Laeta
    Tél. : 06 14 62 75 52 & info@laeta.fr
    www.laeta.fr et toute l'actualité sur Facebook
     
    Forfait 3 jours vendredi-samedi-dimanche :
    30€ (sauf atelier de cuisine et repas cajun)
    Adhésion de soutien au festival et à l'association Laeta : de 5 à 10€
     
    Réservation des places par correspondance :
    La réservation des spectacles n'est effective qu'à réception du chèque correspondant à chaque concert,
    libellé à l'ordre de association Laeta, accompagné d'une enveloppe timbrée pour le retour des billets.
    La demande est à envoyer au _12, rue de la société 86200 Loudun avant le 23/10/12.
    Merci d'indiquer votre nom, prénom, ville et courriel et/ou téléphone.
     
    Accueil des spectateurs : ouverture des portes _1/2h avant le début des spectacles.
     
    La commune d'Angliers met à disposition des festivaliers une aire d'accueil pour camping-cars
    à proximité du pavillon du Québec : infos au 06 14 62 75 52
     
    www.tourisme-loudunais.com vous informe sur les aspects touristiques.
    Office de tourisme de Moncontour : Tél. 05 49 98 94 94
    Maison de pays du Loudunais : Tél. 05 49 22 22 22
     
    Association Laeta
    info@laeta.fr
    http://www.laeta.fr
    Tél. 06 14 62 75 52

  • En Limousin, à Saint-Yrieix-la Perche, 29, 30 juin, 1er juillet 2012, les Jardins se donnent à lire grâce aux livres d'artistes...

     

    RENCONTRES  Des jardins, de la botanique...


    29, 30 juin, 1er juillet 2012


    Centre des livres d’artistes et divers lieux à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne)

     

    Un événement culturel pour inaugurer ses vacances en Limousin... Cliquer sur ce lien pour le programme général et le détail des films, livres et artistes:

    http://cdla.info/fr/


    Informations pratiques : 


    Lieux:


    Le centre des livres d’artistes 1 place Attane 87500 Saint-Yrieix-la-Perche

    Centre culturel Jean-Pierre-Fabrègue 6 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 87500 Saint-Yrieix-la-Perche

    Organisateurs :


    Le Centre des livres d’artistes (direction du projet : Astrid Verspieren, Didier Mathieu) en partenariat avec la Ville de Saint-Yrieix-la-Perche et le Centre culturel Jean-Pierre-Fabrègue

    Renseignements :


    Le centre des livres d’artistes tél. + 33 (0) 555 75 70 30 fax + 33 (0) 555 75 70 31 www.cdla.info

    Partenaires institutionnels :

    Ministère de la Culture – DRAC Limousin Conseil régional du Limousin ; Ville de Saint-Yrieix-la-Perche ; Conseil général de la Haute-Vienne


    Mécènat :

    Fondation du patrimoine en Limousin

  • Vous auriez souhaité ...un renseignement sur un article ou un ouvrage cité en bio-bibliographie :


    Contact par mel :


    michelvaliere@orange.fr


    Par poste :


    Association ARPE, 22 avenue d'Oradour-sur-Glane, 87200 Saint-Junien.

  • Un conteur occitan extraordinaire, Pierre Pous; un film de Jean-Pierre Piniès

    Dins la nuèit de las paraulas.

    Contes populaires et

    histoires traditionnelles :
    Pierrot Pous

    "Fait de grands contes merveilleux, dont certains n’ont quasiment jamais été relevés en Europe, de contes d’animaux, de randonnées, de multiples facéties et de satires ressortant du fond traditionnel, le répertoire de Pierrot Pous est exceptionnel. Exceptionnel par son contenu, mais aussi par sa forme. En effet à la qualité des contes, au respect de la variété des motifs populaires, font écho les prouesses du conteur, son sens de la parole et du geste qui montrent bien que, dans la tradition orale, la transmission des récits était un art véritable réservé à quelques initiés qui avaient su faire leur miel de la parole. Ses contes, venus de la nuit des temps, ou mieux encore de « la nuit des paroles », dits dans une langue particulièrement riche, sont aussi un témoignage de première importance sur l’identité d’une société rurale en pleine mutation, celle du Pays de Sault, territoire original aux confins des Pyrénées audoises. Conservatoire de la tradition, miroir des conflits et des valeurs, témoignage unique ils sont le lieu où, par les vertus de la parole du conteur, se tissent, entre héritages du passé et ouverture sur la modernité, les rêves nostalgiques et fructueux des plus beaux lendemains. Ce double Dvd permet ainsi de découvrir d’abord un pays qui a longtemps su garder longtemps vivante la mémoire des gestes techniques et rituels les plus anciens ; dans un deuxième temps il offre l’ensemble, sans prix, du répertoire narratif de Pierrot Pous, l’un des derniers grands conteurs occitans traditionnels." 

    Disque 1 
    1. Préambule
    2. El gigant / Le géant
    3. El pescaïre / Le pêcheur
    4. Lo lhop, el reinard e el peissonièr / Le loup, le renard et le poissonnier
    5. Jan l’Orset / Jean l’Ourset
    6. Jan le piòt (corta) / Jean le Sot (courte)
    7. Jan le piòt (longue) / Jean le Sot (longue)

    Disque 2 
    1. Sant Sulpici / Saint Sulpice
    2. El corbès e el grapaud / Le corbeau et le grapaud
    3. El polh e el reinard / Le coq et le renard
    4. El conte de Nadal / Le conte de Noël
    5. Lo lhop trompat / Le loup trompé
    6. Lo lhop e el reinard / Le loup et le renard
    7. La ratinhòla / La souris
    8. El cardolh / Le chardon
    9. L’estable vide / L’étable vide
    10. El ase qu’a begut la luna / L’âne qui a bu la lune
    11. Salvatz-vos / Sauvez-vous
    12. El pòrc e el burron / Le cochon et l’âne
    13. La nentilha / La lentille
    14. Els musicians de Brema / Les musiciens de Brême
    15. El cavilhat / Le râteau
    16. El pèl / Le poil
    17. Els paisans a Paris / Les paysans à Paris
    18. La crabe e els dos crabits / La chêvre et les deux chevreaux

    (Film de Jean-Pierre Piniès en collaboration avec Eric Sinatora et la participation de Christiane Amiel réalisé par Richard Ferrari.
    2 DVD - 3h20 d’enregistrement.)

    COMMANDES :   20 € (+ 4€ de port) . Suivre le lien vers le GARAE à Carcassonne pour obtenir le bon de commande (possible en ligne); cliquer ici :

     http://www.garae.fr/IMG/pdf/BON_DE_COMMANDE_PARTICULIERS_ET_BIBLIOTHEQUES-2.pdf 

     ou encore, pour toutes les publications du GARAE :

     http://www.garae.fr/spip.php?rubrique8

    Pierre Pous fut un grand conteur "traditionnel": U N I Q U E ! Enrichissez votre fonds de littérature orale occitane. Pour les non -occitanophones, laissez-vous porter par la langue de ce merveilleux conteur.

    Jean-Pierre Piniès, a traduit l"intégrale des 3 h 20 d'enregistrement et l'ensemble du DVd est sous titré en excellent francais, compréhensible par tous.

  • « Territoires & Identités », une manifestation proposée du 01 au 07 décembre 2008 par le CRéCET de Basse-Normandie (Caen - Cinéma Lux - )

    ***

    Semaine du cinéma ethnographique du 1er au 7 décembre 2008, avec une vingtaine de films.

    1223902315.jpg

    (© Extraction photographique de Le Règne du jour de Pierre Perrault, Canada (Québec), 1967, 118 mn, vidéo, n. et bl., vo québecoise, stf)

    *

    Pour cette 14 ème édition, La Semaine explore le thème du TERRITOIRE, cet " espace singulier qu’un individu ou un collectif organise et s’approprie matériellement autant que symboliquement et qui constitue un support majeur dans la construction de son identité ".

    Toutefois, mouvements de la société et de l’histoire obligent, ce cadre de référence est tout sauf immuable. Le rapport aux lieux ressort en effet d’une production sociale permanente qui révèle les recompositions culturelles, politiques ou économiques à l’œuvre ; lesquelles - porteuses de confrontations - suscitent de nouvelles légitimités, des appartenances nouvelles et parfois plurielles ("être d’ici et d’ailleurs"), voire d’autres découpages et des frontières inédites …

    Certains observateurs indiquent par ailleurs que la modernité provoque une forme de déterritorialisation des relations sociales et pointent le développement de réseaux sociaux dématérialisés, et le recul, voire la disparition, des collectifs territoriaux. Pour autant, peut-on parler de « fin des territoires » alors même que la plupart des expériences humaines - et tout particulièrement celle de la construction identitaire - restent intimement ancrées dans l’espace ?

    Pour alimenter la réflexion, La Semaine vous propose près de vingt films documentaires, récents ou plus anciens, choisis pour la qualité de leur contenu et de leur forme, et justement habiles à rendre palpable cette expérience du territoire.

    Consultez le programme en cliquant sur :

    <a href="http://www.crecet.fr/fiche_244.html">www.crecet.fr/fiche_244.html</a>

    Bonne Semaine à toutes et à tous !

    1223584967.jpg

     

     

  • Repérage des lieux ressources du patrimoine filmique documentaire relatif à la Basse-Normandie

    Dans le cadre de ses missions de recherche, de documentation, de valorisation culturelle, de conseil et de coopération dans le domaine du patrimoine ethnologique et technique, le Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie (CRéCET), dirigé par l'ethnologue Pierre Schmit, a réalisé un programme inédit de repérage des lieux ressources du patrimoine filmique documentaire relatif à la Basse-Normandie...

    Les résultats de cette mission de repérage, laquelle fait apparaître quinze lieux ressources, au niveau national et international et vingt-quatre au niveau régional, sont désormais consultables et téléchargeables depuis le site du CRéCET. Nous vous invitons à en prendre connaissance en cliquant sur sur le lien ci-dessous : http://www.crecet.fr/fiche_169.html

    515941158.gif
    CRéCET : Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie
    Manoir des gens d'armes 161, rue Basse - 14000 CAEN
    Tél. : +33 (0)2 31 53 15 45 - fax. : +33 (0)2 31 53 15 54

  • "Le prochain rendez-vous ciné-débat Survival aura lieu le lundi 2 juin à 20h à la Filmothèque du Quartier Latin avec la projection du film de Kumaré Ikpeng et Mari Corrêa"


    En présence de Patrick Menget, ethnologue, président de Survival International (France) et de Mari Corrêa, coréalisatrice.

    "Quatre siècles et demi après l'arrivée des Portugais, certaines tribus indiennes du Brésil n'avaient jamais eu de contact avec les Blancs. À partir des années 1940, les frères Villas Boas décident de créer le contact avec ces Indiens pour les sauver de la menace que la politique expansionniste d'alors fait peser sur elles. En 1961 ils créent la réserve du Xingu et y installent des tribus en péril. Du premier contact avec les Villas Boas en 1965 aux démarches entreprises depuis quelques années en vue de retourner sur leurs terres d'origine, ce film se propose de faire raconter leur histoire aux Ikpeng, une des tribus "déménagées" dans le Xingu. Les Indiens ont fait l'objet de nombreux films dont le point de vue est toujours celui de réalisateurs blancs et l'angle ethnographique ou journalistique. La spécificité de ce film est que le point de vue est tout autre. Narrateurs-acteurs du récit, les Ikpeng seront filmés par Kumaré, un cinéaste Ikpeng."

    Filmothèque du Quartier Latin
    9 rue Champollion
    75005 PARIS (M° Odéon)
    Tél. 01 43 26 84 65

    La Filmothèque du Quartier Latin et Survival se sont associées pour présenter tous les premiers lundis du mois des films de fiction ou documentaires, historiques ou contemporains, sur les peuples indigènes, en présence des réalisateurs ou de spécialistes.

    ------------------------------------------------------------------------------------------
    Survival aide les peuples indigènes à défendre leur vie, protéger leurs terres et déterminer leur propre avenir.
    Survival n'accepte aucune subvention gouvernementale et dépend exclusivement de ses membres et donateurs pour financer ses campagnes.

    Pour en savoir plus ou apporter votre soutien :
    http://www.survivalfrance.org
    info@survivalfrance.org

    Merci de faire suivre ce message à toute personne intéressée.

  • Peuples et Musiques au cinéma (8°éd.), et c'est à TOULOUSE, TOU-OU-LOUZ !

    6769b2d84e1ab3a900d3a175ab66530a.jpg

    Pour toute information et renseignements, cliquez sur ce lien :

    http://www.escambiar.com/programme2007.htm

  • Avec le CRECET, à Caen (quand ? du 26/11 au O2/12 2007), Festival du film ethnographique

    Du 26 novembre au 02 décembre 2007
    à Caen - Cinéma Lux : 13° Festival du film ethnographique, sur le thème « Le Travail »/
    Thèmes journaliers:
    26 novembre : Collectifs de travail
    27 novembre : Le travail en question
    28 novembre : Travail et utopies
    29 novembre : Ma petite entreprise
    30 novembre : Forces de vente
    01 décembre : Conseil et stratégie
    02 décembre : « Petits métiers »

    "S’il est une question commune à toutes les sociétés industrialisées ou post-industrielles, c’est bien celle du travail. Et bien rares sont ceux qui, parmi nous, y restent totalement indifférents et n’ont quelque opinion à faire valoir sur le sujet.
    Au carrefour de valeurs divergentes, voire contradictoires, le travail demeure ce complexe objet de désir, d’adhésion, de doute ou de rejet. Selon les points de vue et situations, il sera considéré comme un indispensable outil d’épanouissement, une inévitable nécessité ou au contraire un vecteur d’aliénation. Il reste pour le plus grand nombre le moyen de s’intégrer et plus encore d’accéder à la consommation, valeur aujourd’hui dominante.
    Simple emploi ou véritable métier, le travail conditionne également le rapport à la sphère privée, familiale et excède donc de très loin les seules plages horaires qui lui sont spécifiquement dévolues. Dans certains cas, il peut même devenir un mode de vie à part entière, un véritable monde en soi, structurant l’ensemble de l’existence.
    Le travail demeure un élément majeur dans la construction de l’identité sociale et culturelle de chacun. Pour autant, sa place dans le champ des références individuelles et collectives est devenue beaucoup plus complexe à établir qu’il y a une trentaine d’années. À cela quelques raisons : fin des certitudes idéologiques, mondialisation économique et financière, mutations et crise de l’emploi, tendance de la société à se fragmenter en groupes, « tribus » et communautés, place accrue accordée aux loisirs et au hors-travail.

    61b141381d36c1877633830eb9eab26f.jpg

    Cette treizième édition de la Semaine vous propose d’explorer ce vaste thème. Dans le détail, les films de cette programmation abordent des sujets aussi différents que les collectifs de travail, le travail en secteur industriel, la petite entreprise individuelle, les activités de conseil et de stratégie, les utopies opposées au travail normé, les milieux de la vente, sans oublier tous ces « petits » métiers, dont on côtoie ceux qui les exercent sans véritablement les voir…"
    Tout le programme en ligne: http://www.crecet.fr/page.php?rub=43&id=348
    Et l'ethnoretraité, pilote de l'ethnoblogue Belvert éprouve quelque gêne à vouloir vous faire travailler davantage encore (thème très up to date), sachant qu'il n'a rien à vous offrir sinon ses vœux d'une bonne semaine de salle obscure et de remue-méninges avec les amis du CRECET. Salut Pierre !
    Pour tous renseignements:CRECET: Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie, Manoir des gens d'armes 161, rue Basse - 14000 CAEN
    Tél. : +33 (0)2 31 53 15 45 - fax. : +33 (0)2 31 53 15 54
    13 ème édition de la Semaine du cinéma ethnographique
    Une manifestation proposée par le CRéCET, avec le soutien de la Région Basse-Normandie et du Ministère de la Culture (D.R.A.C).
    En partenariat avec le Cinéma Lux, avec la collaboration du Mois du Film Documentaire 2007 et de l'association Couleurs Femmes.

  • Les Artisans du Bord de mer: une série de trois courts films d'Yves-Antoine Judde, en DVD (36 mn.)

    Cette courte série, produite par Interface et France 3 Ouest, réalisée par Yves-Antoine Judde présente les activités des "derniers fabricants d'instruments pour la pêche à pied".
    Ainsi, sont présentés les paniers de la côte, dont les "gourbeuilles" en osier et quelques autres pour aller à la pêche aux sourdons, ou dans les écluses à poissons.
    Un fabricant unique d'épuisettes, et ses 47 employés luttent au mieux dans la fabrication de filets (il existe 400 sortes de filets adaptés aux côtes françaises !) Une crainte, les importations d'Asie...
    Enfin une forge consacre ses efforts à la fabrication de sabres, de foênes, de couteaux les plus divers adaptés à une fonction particulière.
    Il y a de "l'encyclopédie" dans ces films, mais aussi de la technique, et surtout de belles images dans une lumière de rêve.
    Contact
    INTERFACE - 12, rue du Commandant Callot, 17000 La Rochelle, tél. 05 46 67 69 39.
    ass.interface@wanadoo.fr

  • Un film sur l'usage et le sens des jeux, rondes et chants de l'enfance

    un film documentaire (vidéo Pal de 33 minutes)

    Le plus beau des jouets

    de

    Marion Valière-Loudiyi


    Le développement de l'enfant dans chaque société s'est toujours accompagné de textes chantés, comme autant de "paroles nourricières" : tout un florilège de berceuses, de petits textes pour aider l'enfant à découvrir son corps, les doigts de la main, les genoux, le nez, etc. Des petits jeux chantés qui accompagnent l'initiation et l'éducation civique, morale et religieuse.

    Ce film présente les textes dans un contexte familial, scandés par des entretiens du médecin-pédiatre Taïeb Fizazi et des ethnologues Catherine Robert et Michel Valière, qui remettent en contexte ce patrimoine oral trop méconnu, et cependant très riche et bien représenté en Poitou-Charentes, notamment dans le milieu rural. Patrimoine dont on comprend bien qu'il est devenu évanescent de par la décohabitation des familles, l'éloignement des générations et l'exode rural.

    Cette vidéo permet de mettre en lumière ce patrimoine particulièrement fragile et de le restituer aux différents praticiens de l’enfance.

    Renseignements: nous contacter.
    Consulter: Médiathèque municipale de Saint-Junien (87)
    Médiathèque François Mitterand, Poitiers (86)