Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jeux

  • A la Mégisserie de Saint-Junien, Une expo du photographe Philippe Brault (Agence VU) consacrée au jeu des 1000... Histoires !

    Numériser.jpeg

     

    Du vendredi 26 juillet au 4 octobre 2013, venez jouer, écouter, découvrir, A La Mégisserie.

    Contacts : 05 55 02 87 98

    www.la-megisserie.fr

    accueil.vienneglane@wanadoo.fr

  • Vous vouliez en savoir plus long sur le Jeu de balle au Tambourin, Lo Tambornet !

    Grâce au CIRDOC de Béziers, le Pilote de Belvert vous invite à suivre ce lien et à vous initier au jeu de balle au tambourin  qui excite la curiosité des touristes en Languedoc et Provence :

    http://occitanica.eu/omeka/items/show/698

     

    Bonne découverte !... et profitez-en pour découvrir les riches fonds (écrits, et audio-visuels) de la Médiathèque occitane

  • L'Ami Alexandre tient à faire connaître aux visiteurs de Belvert cet ouvrage ethnolinguistique sur le patrimoine oral du Médoc....

    Lo medoc.jpeg

     

    Voilà un ouvrage que tous les Médoquins apprécieront. Ceux de souche puisqu'il consigne un patrimoine d'oc transmis dans les générations successives au sein des familles; mais sera également apprécié des Médoquins d'adoption qui trouveront là une matière linguistique de première main, patiemment recueillie par Patrick Lavaud, relativement facile d'accès pour une première découverte linguistique de l'Occitan. Une préfèce de Louis Bergès, directeur des Archives départementales de la Gironde vient sommer cet impressionnant ouvrage.

    Ajoutons pour les fines bouches et les experts, que trois CD insérés aux pages 2 et 3 des couvertures donnent la matière vivante de cette œuvre sur la littérature orale qui selon le vœu humaniste de l'auteur s'ouvre du local à l'universel, "à l'opposé de tout repli identitaire".

    L'ouvrage est particulièrement bien soigné, au format d'un album, accompagné de quelques illustrations "d'époque". Cette publication par la collectivité territoriale (Archives départementales/ Conseil général de Gironde) est une très heureuse initiative qu'il y a lieu de saluer et d'encourager. Nul doute que les bibliothèques souhaiteront disposer de ce bel ouvrage dans leurs fonds occitans.

    Pour les plus accros :

    ISBN : 978-2-86033-074-9

    Prètz=Prix : 20 € (+ port)

    Aux Archives départementales de la Gironde: 72-78 cours Balguerie-Stuttenberg, 33000 BORDEAUX

  • Le scoop du blog !

    Une panthère à 5 pattes ?  vous connaissez ? Vous connaissiez le mouton à 5 pattes avec notre comique national d'une époque bientôt lointaine.

    Alors voilà, en me promenant, j'ai aperçu en effigie une panthère à 5 pattes. Un visiteur du blog va certainement nous éclairer sur ce sujet.

    Laissons le temps au temps... Ce sont des vacances au temps un peu pourri alors ouvrez grand les yeux, et photographiez la chose....

    Didascalie : " Si LSCP, alias BM, ne fonce pas dessus, c'est qu'il est encore en train de tourner avec son ami R... et si l'ami Miss Ani, avec ses talents maïeutiques, son art de la prospective, son art réticulaire sa redoutable plume et son carnet d'adresses surdimensionné n'avance pas ses pions, tout est perdu dans la blogosphère..."

    Et pourtant, chers amis, ce n'est pas un gag. Et si c'en est un, il n'est pas de mon fait, mais des plasticiens "autididactes" qui, faute de modèle ont imaginé l'animal sans peine.

    Nous attendons une photographie, bien localisée de l'innocent animal représenté...

    Un détail : c'est dans l'Hexagone...

    Qu'est-ce qu'on gagne ? 

    Ne soyez pas mesquin ! La célébrité, bien sûr... et notre amical respect !

  • Henri Coursaget a passé le flambeau et nous a quittés... Il plane toujours sur Confolens et "son" Festival, à re-découvrier en août.

    Une grande émotion a saisi tous ceux qui le connaissaient et Dieu sait s'ils étaient nombreux de par le monde. Ses obsèques qu'il avait lui-même réglées, j'allais écrire "chorégraphiées", ont marqué les esprits. La terre de Confolens l'a accueili, à jamais. Merci Henri, pour ton œuvre, pour ton amitié rayonnante. Salut l'artiste !

    Un article, sur le blog de Gérard Lame, correspondant de Gond-Pontouvre (Charente) du journal Sud-Ouest mérite quelques minutes d'attention et donc de recueillement. Suivez ce lien :

    http://gond-pontouvre.blogs.sudouest.fr/archive/2011/03/24/adieu-henri-coursaget.html

  • Vous auriez souhaité ...un renseignement sur un article ou un ouvrage cité en bio-bibliographie :


    Contact par mel :


    michelvaliere@orange.fr


    Par poste :


    Association ARPE, 22 avenue d'Oradour-sur-Glane, 87200 Saint-Junien.

  • 14 ème Festival du Jeu de Gençay (Vienne)

    Invitez-vous au 14ème Festival du Jeu de Gençay, dans la Vienne :

    réservations.jpg
    jeu.jpg


    Signalé : la journée du 16 août 2008 avec "Carte blanche à Pierrot Chevrier' en rouge, noir et blanc... à l'occasion de son départ à la retraite. Réservations conseillées au 05 49 59 32 68 ; ou cc.lamarchoise@wanadoo.fr
    Pour connaître l'ensemble du programme de ce 14 ème festival à Gençay, suivez ce lien : http://boitealerte.over-blog.fr

  • "Un rugby aux règles étranges" : "tableau" de Bruno Montpied; et aussi un ouvrage de Richard BEARD, " Le Rugbyman nomade".

    Avec ma carrure de "deuxième ligne" catalano-languedocien, j'ai sélectionné (dans une note du 08-01-2007, que je réactualise ce jour, 06-03-08) cette "image" rugbystique parmi la production de Bruno Montpied pour illustrer la rubrique "Jeux" du JdB :

    2b147cf7dd181a9e24e0bc5d8ee12a40.jpg

    ©Bruno Montpied, (Collection particulière).
    Roooorrrrrrrouoo (ça c'est le sifflet à roulettes qui le dit!). On se calme, on se calme, si you plait!
    Si je l'avais intégré dans la catégorie "art brut info", j'aurais dû m'attendre à des "wouaissss, mais ça pas de l'art brut !" ou encore:"hou la la! c'est pas inspiiiiiré par le bord du caniveau d'une route vicinale); ou encore :" sur le plan du concept...heuuuuuj'voa pa bien... sur le plan de la couleur, j'aurais pensé à de la tauromachie landaise , arlésienne, ou bitterroise, mais pas nîmoise;.. hou lala, etc... "
    Fin de la partie: Vous avez la rubrique commentaire pour vous défouler, en tout bien, tout honneur.
    Moi je vais vous avouer quelque chose ; j'aime beaucoup ce tableau, certainement pas pour les mêmes raisons que vous. Vous ne le croiriez pas, mais j'ai vraiment craqué pour la gueule du mec au nez cassé qui s'est emparé du ballon orange (c'est aussi la couleur de la cabine de pilotage de Belvert; ça vous ne pouviez pas le savoir) : ballon orange, objet de tous les désirs des enfants au pays du rugby ! Le pélhot! (= le chiffon) comme on l'appelait parfois, vieux souvenir de la soule (choule) d'antan... une idée de ballon qui inscrit ce jeu dans un inconscient collectif depuis huit ou neuf siècles.
    Merci monsieur l'artiste et poète d'avoir sans doute compris cela en croquant ainsi une partie d'"un rugby aux règles étranges", par vous fixées. Merci monsieur Bruno.
    Et pour poursuivre cette approche du rugby déjà bien entamée, faites vous plaisir encore en vous jetant plus "en avant !" sur l'ouvrage de Richard BEARD, " Le Rugbyman nomade" , traduit de l'anglais, par Marie Rennard (Merci Marie de m'avoir fait connaître ce livre et merci à Alexis aussi !), paru en Janvier 2008 aux éditions Michel Champendal, "l'éditeur de tous les humanismes", à Paris.
    632871557.jpg
    731660151.jpg



  • L'ethnologue et les joueurs d'échecs: un ouvrage de Thierry Wendling

    Les ethnologues sont par gôut curieux de tout ! Ils mettent leur nez partout, aussi bien dans les sous-marins, que dans les égoûts de la ville de Montpelleir, dans les entreprises de haute-couture, ou, comme ici, avec Thierry Wendling de l'Institut d'ethnologie de Neuchâtel (Suiise) dans les clubs et championnats d'échecs.

    Comment peut-on être joueur d'échecs de compétition ? Pour répondre à cette question inédite en ethnologie, l'auteur a privilégié le regard intérieur du "monde des échecs" en menant une longue et active observation auprès des joueurs, des arbitres et des dirigeants fédéraux. La description des paroles et des gestes ordinaires dans les clubs et lors des tournois révèle ainsi une riche culture ludique qui déborde largement le savoir un peu ésotérique de la "théorie échiquéenne", puisqu'elle comprend par exemple d'innombrables histoires édifiantes ou humoristiques. Cette culture échiquéenne offre aussi la particularité de mettre en oeuvre une organisation sociale originale qui conjugue d'intenses relations de face-à-face avec une pratique de masse.
    En montrant comment s'articulent ensemble des thèmes a priori aussi divers que les noms attribués aux ouvertures (Sicilienne, Russe, Dragon...), les joutes verbales des parties rapides, la notation imposée des parties officielles, ou encore l'utilisation de la pendule d'échecs, l'analyse souligne avec force que l'entremêlement des dimensions sociales, culturelles et cognitives participe d'une création permanente de sens par les différents acteurs de la culture échiquéenne.
    A travers cette étude des joueurs d'échecs qui apporte un éclairage nouveau sur des thèmes aussi fondamentaux que la construction de la sociabilité, l'usage de la parole et de l'écrit, la conceptualisation de l'espace et du temps, le lecteur trouvera aussi un témoignage de l'intérêt théorique d'une anthropologie des jeux

    Wendling, Thierry. Ethnologie des joueurs d'échecs. Paris : Presses universitaires de France, 2002. 256 p. : ill. ; 24 cm. (Ethnologies). ISBN 2-13-051440-5

  • Le Paille-Mail : un jeu de plein air

    Le Mail

    Le Dictionnaire topographique du département de la Vienne, de Rédet, signale, page deux cent quarante-trois, une maison rurale comme de Mignaloux-Beauvoir, dénommée le mail. Ce terme peu connu et peu représenté en Poitou, à l’exception de la moderne tour du Mail, place de Provence aux Couronneries à Poitiers, l’est bien davantage à Rennes, Angers, Tours, Châlon-sur-Marne ou Montpellier. Il désignait une promenade bordée d’arbres où l’on chassait des boules avec un maillet de bois à long manche. Ce jeu se pratiquait par équipes de trois et se désignait parfois sous le terme de « Paille mail ». On y jouait à Adilly, en Gâtine, comme à Saint-Florent-les-Niort. Il s’agit d’une sorte de jeu de billard en plein air connu aussi quelquefois sous le nom de chicane, en raison des obstacles en zig zag à franchir. Ce terme de chicane est d’ailleurs représenté dans la topographie de la Vienne, par une maison à Bournand, dans le Loudunais, aux confins des Pays de Loire, ainsi que dans celle des Deux-Sèvres, dans la commune de Saint-Liguaire. Le maillet est une sorte de crosse de bois apparentée aux instruments des jeux de cricket, de croquet, de hockey, de polo, et semble être
    l’ancêtre des modernes clubs de golf.

    M.V.