Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Argenton-sur-Creuse

  • PIECES A CONFESSION : Ethnologie des objets d'affection dans l'espace domestique contemporain

    SOUTENANCE DE THESE DE L'EHESS
    Véronique DASSIE a soutenu brillamment sa thèse pour l'obtention du Doctorat de l'Ecole des Hautes études en sciences sociales, le Vendredi 15 juin 2007 à Paris, de 9h à 13 h., devant un jury composé de :
    Georges AUGUSTINS, Professeur de l’Université Paris X, Nanterre
    Isabelle BIANQUIS, Professeur de l’Université François Rabelais, Tours
    Giordana CHARUTY, Directrice d’Études à l’EPHE
    Daniel FABRE, Directeur d’Études à l’EHESS, directeur de la thèse
    Agnès FINE, Directrice d’Études à l’EHESS
    Martine SEGALEN, Professeur de l’Université Paris X, Nanterre.

    Futiles et ordinaires, les objets souvenir du quotidien semblent n’avoir guère d’intérêt. Aller à leur
    rencontre conduit pourtant l’ethnologue au coeur d’une intimité qui s’avère être la mise en forme d’une
    économie domestique invisible mais à la symbolique méticuleusement orchestrée.
    La méthode ethnographique utilisée dans cette thèse entraîne le chercheur dans une posture d’écoutant.
    Il reçoit les confidences de ses contemporains, des histoires d’affection et de « désaffection ». La mémoire et
    les sentiments projetés dans les objets se révèlent avec plus de force encore lorsqu’il s’agit de transmettre ce matrimoine. Les objets d’affection peuvent alors devenir anonymes, et basculer dans le domaine du patrimoine ou n’être plus que déchets.

    7f23c5b13ebcf21949a3cb082a70f791.jpg

    Ces « pièces à confession » se déclinent selon des tonalités sentimentales diverses mais, de la passion à
    l’indifférence, elles nous permettent d’accéder au répertoire culturel à partir duquel chacun donne
    consistance à son autoportrait en accord avec la modernité qui lui sert de cadre.

    [Véronique Dassié a fait son diplôme et son DEA à Toulouse; elle a participé en qualité d'ethnologue à une exposition sur le même thème au Musée de la Chemiserie à Argenton-Sur-Creuse (Indre).]