Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arles

  • Il s'en passe des belles choses en ARLES (13)

    1160436849.jpg
    « Détail de la couverture du programme 'printemps-été 2008' du Museon Arlaten, musée départemental d'ethnographie, Arles. Photo: Tous droits réservés. ».
    Quel est donc ce si joli bijou du 19° siècle ? Toujours en chantier, le Museon Arlaten ne manque pas d'imagination pour accueillir tous les publics et surtout les "jeunes publics". Vous croisez au large d'Arles en ce début de printemps hésitant, Internautoniers ? Mettez le cap sur http://www.museonarlaten.fr
    A votre retour d'Arles... vous apporterez la réponse à propos du bijou... benlèu ben ! Peut-être... En attendant, ol amuse les drôles comme on le dit en Centre-Ouest.

  • Demandez le Programme... du Museon arlaten

    Le Musée départemental d'ethnographie, le Museon arlaten, en Arles (Bouches-du-Rhône) dont on sait qu'il est dû à l'initiative du Prix Nobel de littérature 1904, Frédéric Mistral, vient de publier son programme 2007-2008: http://www.museonarlaten.fr

    56bf56937844d91b454050c9ed4673a4.jpg

  • Retour au bercail

    Pendant que le Jardin de Belvert se paraît de plus en plus d'une verte toison et s'habillait de fleurs, les pilotes eux "camarguaient" paisiblement du côté des arênes d'Arles ou le Jardin-hôtel du Calendal près des Arênes et du théâtre antique leur servait de refuge momentané. Ah, les petits-déjeuners sous les jujubiers, les heures de sieste sous les micocouliers... et les déjeuners à la cantine du Lycée Pasquet !
    Oui, les rencontres annuelles du CTHS... depuis 1834 ! quasiment pré-mistraliennes (F. Mistral:1830-1914 !), se sont donc tenues au milieu d'Arlésiennes en tenue de fête, d'odeurs de côtes de taureau grillées, de lavande, de parfums suaves et sucrés des grapes d'acacias comme des pythosporums déjà fleuris (dans quinze jours seulement à Belvert-du-Poitou !), des odeurs subtiles des seringas, capiteuses des chèvrefeuilles. Le printemps dans toute sa spendeur... y compris avec la chasse aux guêpes et autres mouches à miel...
    Et m'y voilà de retour, encore ennivré et ensommeillé.
    Mais le tonus va revenir...
    Ah, j'oubliais, nous sommes revenus pour voter...
    Visiteurs de Belvert, je vous enjoins ( avec votre assentiment, cela s'entend !) d'aller vite voter si ce n'est déjà fait. En toute conscience, citoyenne... Marianne vous en saura gré ?

  • C'était à prévoir...

    Le jardin de Belvert où a surgi avec une efficacité redoutable un printemps exceptionnel, va entrer en léthargie pour quelques jours. En effet, du côté d'Arles, comme l'a si bien exprimé Animula Vagula (allez vite sur ce site http://animulavagula.hautetfort.com/ ) dans l'un de ses commentaires dont elle a seule le secret, il se passe quelque chose du côté d'Arles. Le pilote a donc décidé la co-pilote d'aller renifler un peu l'air de la Camargue, saluer Frédéric Mistral, et rencontrer un peu tous les potes du CTHS.
    Pélerinage en Arles, d'autant plus motivant qu'il comporte une station aller et une station retour à Lespignan, qui n'est tout de même pas le nombril du monde (ça c'est à Pougne-Hérisson (79), merci Yannick Jaulin !), ni le centre du monde (ça c'est la gare de Perpignan, adios el amigo Salvador !)
    Non mais Lespignan, c'est un peu un vert paradis d'enfance que décrit si bien Jacques, sur son Blog (à ne pas manquer !) http://www.jcassan.fr/lespignan.html

  • Réouverture partielle du Museon Arlaten

    medium_logo_musee.gif Le Museon Arlaten, (Musée départemental d'ethnographie), 29 rue de la République 13200 Arles (04 90 93 58 11), qui depuis plus d'un siècle s'affirme comme passeur de mémoire d'une culture régionale toujours en mouvement et auquel reste indéfectiblement attaché le nom de l'Auteur de Mirèio ou de Calendal, Frédéric Mistral, Prix Nobel 1904 de littérature (provençale/occitane), en cours de rénovation réouvre ses portes et présente une version "condensée" de ses riches collections témoin de la vie traditionnelle provençale http://www.museonarlaten.fr
    Signalons que le Museon se joint à la célébration de "l'année de l'Arménie" avec une exposition exceptionnelle: "Trames d'Arménie: Tapis et Broderies sur les chemins de l'exil (1900-1940).
    Bonne visite virtuelle, et surtout bonne visite de ce musée (prix de l'entrée: 1 €) qui occupe une place particulière dans l'histoire de la Provence, des mouvements culturels provençaux (Félibrige), mais aussi occitans (Institut d'études occitanes)...
    et puis, Arles est une si belle ville, au bord du Rhône, sous le ciel bleu et ensoleillé de la Camargue !

    medium_cavalier_galle.jpg

    Et si, à bicyclette, il y a un peu de vent qui décoiffe, c'est le souffle du grand Mistral qui inspire la Provence et libère le ciel de ses poussières incongrues. Vive le vent, vive le vent, vive le vent Mistral...
    medium_velo_c2.jpg