Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catalogne

  • Un droit humain fondamental !

    Personne n'est étranger sur cette Terre!

    "Des milliers de couples franco‑étrangers sont aujourd’hui privés du droit de mener une vie familiale normale en raison du durcissement constant des lois sur l’immigration et des pratiques administratives. Difficultés pour se marier, mariages célébrés à l’étranger non reconnus et refus de visas d’entrée en France provoquant des séparations forcées, multiplication des obstacles pour l’obtention d’un titre de séjour entraînant des situations de précarité et de clandestinité, familles déchirées par des mesures d’expulsion, intrusion dans l’intimité des couples par des enquêtes de police abusives sont quelques unes des injustices vécues.
    Parce qu’ils refusent d’être systématiquement suspectés et contrôlés, parce qu’ils n’acceptent plus de vivre cachés ou séparés, plusieurs centaines de couples mixtes mobilisés au sein des “Amoureux au ban public” entrent en campagne pour faire entendre leur voix et exiger une amélioration de leur condition."

    Avec d'affectueuses pensées pour Patricia et Francis, pour Marion et Youssef, Isabelle et Abdelilah, et encore pour quelques autres, c'est-à-dire 15% des couples "mixtes" vivant en France, découvrez, en double cliquant sur le lien suivant, et soutenez, si le cœur vous en dit, l'action de http://amoureuxauban.net/

    Je m’associe aux “Amoureux au ban public” pour que chacun puisse vivre librement et dignement sa relation amoureuse et sa vie familiale.

    Avec eux, le monde sera plus paisible...

  • Patrimoine industriel entre terre et mer, pour un réseau européen d'écomusées

    Ce projet, placé sous la présidence scientifique de Louis Bergeron, et sous la présidence exécutive d'Odile Jacquemin, soutenu dans le cadre du Programme 2000 par l'Union Européenne, est présenté dans le "Catalogue de l'exposition itinérante (sept. 2005). Pour l'Hexagone, Le Creusot (avec notre ancien collègue Patrice Notteghem) et la Rade d'Hyères (avec Odile Jacquemin et Jean-Louis Pacitto)en sont les "représentants".
    Mais Belvert s'est attardé aussi (coup de cœur) page 6 (et bis, p.35) sur les photos du "Museu del ciment Asland de Castellar de N'Hug" en Catalogne, à la source du fleuve Llobregat... (Celle que nous présentons c-dessous sont d'une tout autre provenance). Mais d'abord, les lieux de provenance maternelle du pilote, et donc de la cimenterie que l'on peut discerner à gauche sur la vue depuis le satellite !

84f464c842f0a5bc8b182b489ac3bbc1.jpg

Minute d'émotion devant les deux photos ci-après, aimablement transmises par leur auteur, madame Catherine Edelman (Paris).
medium_CimenterieCastellardeNug_1.jpg

En effet, mon grand -père maternel, Laurent y a travaillé jusqu'en 1916 en qualité de contre-maître ; puis à la suite de faits sociaux (longues et dures grèves) il fut contraint de changer d'air...C'est ainsi qu'il est devenu travailleur immigré en Languedoc-Roussillon, la même année. D'abord dans le Gard, dans des usines de poudre, puis dans les basses plaines de l'Aude comme laboureur. Il y restera jusqu'à sa mort à Béziers, en 1962, sans y être retourné une seule fois, nostalgique des cîmes et des chasses mouvementées à l'isard... Salut papét Laurent ! Salut mamèta Pepa !... La suite est passionnante: c'est celle d'une famille émigrée en France venue pour y apporter son énergie physique, sa foi en l'avenir, son humanisme à partager : Quatorze enseignants du public (de la maternelle à l'université) en sont issus, mais aussi : pharmacienne, ingénieur, journaliste, agriculteurs, employées de banque et d'assurances... et autres musiciens ou artistes plasticiens, régisseur de tournage cinématographique. Une famille ordinaire d'Europe méditerranéenne.
Mais c'est une autre histoire.