Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chez Bernardeau

  • Quand la scénographie se substitue...

    12ff17d50a071636c6ba055674ecf07f.jpg
    Si le Pilote peut se réjouir d'avoir dans sa vie soufflé ce titre "le Vieux Cormenier" aux dynamiques habitants de Chez Bernardeau pour la présentation de leur fond patrimonial (Centre-Presse 'Sud-Vienne', lundi 20 août 2007, p. 3), en revanche qu'un épourail se soit substitué au 'conteur de chair et d'os', si ça amuse les enfants, l'attriste lui. C'est certain.
    Pour autant il ne faut pas jeter le bébé-Futuroscope avec l'eau de bain de foule...
    b938af5aa862983ad801beffa02341ba.jpg

    Le mieux est donc de fréquenter le site de Chez Bernardeau, de confier les drôles au "compteur de paille", puis d'aller faire un petit tour sur le sentier, y faire le plein d'air revivifiant... à moins, d'avoir un esprit-critique, au bon sens du terme, et de pousser ainsi les nouveaux occupants des lieux à composer avec l'autochtonie qui ne s'accommode vraiment pas de l'image d'"empaillé" qu'on lui a associée... Ceci dit, la technique est impeccable, et la petite boutique en fin de parcours mérite que l'on s'y attarde.
    Et puis il y a les machines agricoles, et le four et le cadre... et les amis, derrière leurs rideaux... et la nostalgie de jours heureux, passés tous ensemble Cf. les images et articles dans [GAUVIN Jean-Claude], L’Histoire du musée rural de Chez Bernardeau... Le Vieux Cormenier : entre rêve et traditions, Champniers, Pays Civraisien, « Les éditions du conteur », 2006, (cahier multicopié).
    Au fait, avez-vous lu L'Almanach du Poitevin 2008 (éditions CPE, Romorantin)... Ne le manquez pas (s'il en reste encore quèqz'uns).