Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Deux-Sèvres

  • Pour mieux appréhender le Poitou-Charentes rural, avec Maisons paysannes de France, un nouveau document de référence :

    Avec cette première publication : Habitats et paysages, l’association régionale Maisons paysannes de Poitou-Charentes inaugure une série de carnets thématiques sur un héritage commun : le « patrimoine de pays ». Aussi était-il nécessaire de présenter succinctement, mais avec méthode, le « pays vert et bleu », Poitou-Charentes, grand ensemble de terres agricoles et urbaines.

    À l’exception de la montagne, absente de la région, tous les grands types de paysages que l’on retrouve en France y sont bien représentés (bocage, terres boisées, terres viticoles, littoral), sans oublier le Val de Sèvre s’ouvrant sur d’imposants espaces de marais, maîtrisés depuis déjà plusieurs siècles, encore moins la vallée méandreuse du fleuve navigable Charente, trait d’union entre les terres intérieures et la mer, puisque dotée d’une large façade maritime, ponctuée d’îles, s’ouvrant sur l’Atlantique et le Nouveau monde. On sait que cet état de fait conditionnera sa longue et prestigieuse histoire (parfois dramatique), comme la vie quotidienne de ses habitants.

    Cette nécessaire présentation à l’allure d’inventaire concourt heureusement à une meilleure interprétation des « pays », d’échelle variable. Langues d’oïl et d’oc en contact, religions, coutumes funéraires, traces d’immigration en déterminent les grands traits culturels et identitaires, tout comme le caractère du patrimoine bâti dans son environnement « naturel ». La nature des sols, argileux, calcaires, granitiques, etc., conditionne le choix des matériaux utilisés pour l’habitat, dans le cas général comme dans l’anecdotique. Il en est ainsi, par exemple, aux confins du département de la Charente et du Limousin, de la petite région de l’astroblème de Rochechouart-Chassenon, où les murs, comme certaines falaises du cratère d’ailleurs, rappellent chaque jour à leurs habitants la lointaine chute d’une importante météorite qui reste aussi fascinante que mystérieuse pour nos contemporains avides de curiosités scientifiques.

    Mais pédologie et géologie ne sont pas les seuls facteurs qui justifient et légitiment la nature du patrimoine bâti ; il faut compter aussi avec les activités humaines (minières, agricoles, pastorales ou viticoles, commerciales, maritimes, halieutiques, balnéaires, touristiques) qui poussent, chacune avec sa spécificité, à organiser l’implantation de l’habitat, sa structure, avec une certaine rationalité dans l’espoir d’une meilleure efficacité. Les influences sociales, mais aussi économiques sont également des facteurs de différenciation, de distinction.

    On aura compris, à parcourir ce document, qu’observer pour s’en délecter un patrimoine de pays, dit aussi, parfois, patrimoine de proximité, ne suffit pas ; encore faut-il savoir le reconnaître, le comprendre si on veut pouvoir le protéger, le sauvegarder, le pérenniser et le restaurer tout en l’adaptant, éventuellement par un choix de matériaux bioclimatiques nouveaux et ingénieux, aux besoins et aux exigences d’une vie contemporaine harmonieuse et apaisée… Tel est le message humaniste porté et diffusé par ce premier carnet, que l’on reçoit comme un cadeau annonciateur d’un meilleur cadre de vie, demain, ici, « au pays ».

    © Michel VALIÈRE, ethnologue.

    mpf.jpg

    Ce petit ouvrage, rédigé par Aurélie Cravallée et réalisé par Thomas Liège,  peut être commandé à Maisons Paysannes de France, délégation de Poitou-Charentes, Ferme des Bouchauds, 16170 Sant-Cybardeaux : (17 €  port),

    Sites : http://www.maisons-paysannes.org

    http://www.paysage-poitou-charentes.org

  • Une Maison d'écrivain (Ernest Pérochon), une Maison d'école à La Tour Nivelle, Courlay (Deux-Sèvres)

     

    Une bonne promenade estivale en Poitou : découvrir les souvenirs de l'écrivain Ernest Pérochon, sur ses pas. Qui se souvient de son prix Goncourt obtenu en 1920, pour son roman (à lire ou re-lire), Nène ?

    Scan.jpeg

     

    Scan 2.jpeg

    Scan 1pérochon.jpg

     

     

     

    Pour tout renseignement, contacter

    Musée d'école et maison littéraire Ernest Pérochon

    La Tour Nivelle, 79440 Courlay

    Tél : +33 (0)5 49 80 29 37

    Fax : +33 (0)5 49 80 29 37

    ainsi que son site :

    http://www.tournivelle.fr

     

    Vous plongerez au cœur du Bocage, un territoire  riche d'une histoire qui ébranla non seulement l'Ouest, mais la France, et interroge toujours sur les rapports de la République au peuple des campagnes depuis la Révolution française.

     

    Découvrir l'œuvre de Pérochon en cliquant sur ce lien vers l'éditeur Geste : http://209.85.129.132/search?q=cache:sAlzSr8mF-gJ:www.gesteditions.com/index.php%3FcPath%3D57+%22ernest+p%C3%A9rochon%22&cd=3&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

     

  • 2009 : C'est l'année des "p'tits vélos" ! O-O

     

    Le hasard a rapproché sur ma table deux annonces, l'une d'une expo sympathique qui se termine, intitulée "Un p'tit vélo dans la tête",  à laquelle participait un artiste connu de nous et de nos visiteurs, Pascal Audin, peintre à Gençay.

     

    Scan 3.jpeg

    L'autre annonçant le Festival de bouche à oreille de l'UPCP-Metive, le 23ème du nom...

     

    Scan 1.jpeg

    On aura compris que l'essence devenant plus chère, on vante les mérites du vélo, vélo qu'on a dans la tête, comme on a un air de musique qui enchante au point de se le répéter à en perdre le sommeil.

    Cet été en Poitou-l'écolo, on vibre en vélo...

    J'ai pris ma loupe, parce que c'est écrit vraiment en petites lettruscules... et j'ai dû me rendre à l'évidence: la même conceptrice à signé ces deux flyers pour les deux manifestations. Sympathique la plasticienne Marie Edit Leyssene... mais j'ai failli en jeter un des deux... pensant (trop rapidement) qu'ils n'en faisaient qu'un !  Le vélo, en Haut-Poitou, c'est plus qu'un style... c'est une obssession.

  • Les anciens cimentiers d'Airvault (Deux-Sèvres) se racontent, le 8 novembre 2008

    Comme suite à la mission d'étude confiée à Aurélie MELIN, d'ORCI, par L'association Les Amis du Musée, le pilote de Belvert, chargé d'accompagner cette recherche depuis le montage du dossier, a été sollicité pour "animer" la réunion des anciens cimentiers rencontrés et incités à "se" raconter par la chercheuse. Aurélie Melin, naturellement, concourra à l'animation de cette après-midi à laquelle nos visiteurs sont cordialement invités à venir rencontrer les cimentiers, les membres de l'association, ainsi que la petite équipe des chercheurs d'ORCI. 

    Airvault.jpg

     

    image001.jpg

     

     

     

  • Les métiers d'art à Niort, un Week-end pour les enfants

    Les amateurs de travaux de lirette, et il y en a de plus en plus en Poitou-Charentes, depuis que Mademoiselle Laurence Fédy a repris le flambeau de cette technique ancienne en Saintonge comme en maints endroits du monde, pourront s'y initier .

    prma.jpg
    prma2.jpg
  • Un livre de contes de... Noël, en souscription dans le Bocage.

    "Excusez cette incursion dans votre chez vous, mais il faut bien répandre la nouvelle d'un livre de conte au calme Bocage où coule la Sèvre Nantaise. Et croyez-le bien : On a mangé au Pays, de bonnes choses aux portes du Mardi Gras....
    En toute amitié, pour les connaissances, les parents et grands-parents, et ceux à qui vous pourriez ...lire ou raconter." Signé : Noël.

    197236742.jpg
    .
    Il vous est proposé de souscrire pour cet ouvrage de contes (18 €, franco de port), auprès de NOËL PETRI, 15 Chemin de la Barillière, 79320 Moncoutant; par courriel :
    noel-pietri@orange.fr

    Les contes, vous savez, on ne s'en lasse jamais...

  • De nouveaux Pays d'Art et d'Histoire: Limoges, en Limousin, et le Pays Mellois (Deux-Sèvres)

    Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, sur proposition du Conseil national des Villes et Pays d'art et d'histoire, présidé par Michel Clément, directeur de l'architecture et du patrimoine, réuni le 10 janvier 2008, a attribué le label Ville ou Pays d'art et d'histoire à 7 nouveaux "pays". Belvert en a retenu deux d'entre eux qui le jouxtent (ou presque !) :
    D'abord :
    * LIMOGES (Haute-Vienne) : La ville a convaincu les membres du Conseil national de sa volonté d'utiliser le label pour favoriser d'une part la sensibilisation de tous les publics et d'autre part un développement économique et urbanistique qui prend en compte l'ensemble du patrimoine historique et immatériel, relatif en particulier aux arts du feu (émaux, porcelaine, vitrail).

    bf36bfe175b5f5d9571cfaef310dc8f4.jpg
    (L'émail de Limoges est encore largement méconnu du grand public. En une synthèse claire et abondamment illustrée, cet ouvrage retrace l'histoire de cet art précieux, exercé par les artistes de Limoges, du Moyen Âge à nos jours, avec une étonnante capacité de renouvellement. Proposé pour la première fois dans une lecture continue, ce panorama est jalonné de chefs-d'oeuvre mondialement connus et de découvertes issues des plus récentes recherches. De l'orfèvrerie religieuse médiévale à la vaisselle décorative de la Renaissance, les émaux de Haute Époque contribuèrent avec éclat au rayonnement de Limoges dans toute l'Europe. Si au XIXe siècle l'émail français se distingue d'abord par une pratique essentiellement parisienne, la capitale limousine réinscrit très rapidement son nom, avec l'Art nouveau et l'Art déco, dans la grande histoire des arts décoratifs. De nouvelles générations d'artistes parviennent alors à renouer avec les savoir-faire, un temps oubliés, et perpétuent leur art avec inventivité. Un descriptif des techniques de l'émail et un signalement systématique des noms de ses principaux praticiens aideront également amateurs et spécialistes à saisir toute la variété et la singularité de L'art de l'émail à Limoges. Bibliographie, nombreuses illustrations en couleurs. Edition bilingue français-anglais. Résumé de l'ouvrage de Véronique NOTIN,JEAN, 2005).

    Le recrutement d'un animateur de l'architecture et du patrimoine permettra d'organiser la coordination entre les différents acteurs culturels de cette capitale régionale.

    Puis,
    * PAYS MELLOIS (Deux-Sèvres) : Le Syndicat mixte pour l'aménagement du Pays Mellois a fait valoir la qualité de son projet de développement de territoire : le Pays d'art et d'histoire y trouvera naturellement sa place. Fort de son patrimoine roman et de son histoire mutualiste, le Pays Mellois s'attachera à définir un projet de scientifique et culturel qui facilitera la mise en oeuvre du centre d'interprétation de l'architecture et
    du patrimoine.
    b3d757f7c66e154b6d3edde73f81cc92.jpg
    © Les Mines argentifères de Melle. Tous droits réservés.
    ("L'exploitation s'est déroulée entre 602 et 995. Le minerai est de la galène argentifère.
    7d1f8e6502596fb7ec7b87ee9c4b571d.jpg
    Melle, logo des mines. © Tous droits réservés.
    La numismatique montre un monnayage mellois en argent entre 768 et 1189. Une des particularités des mines de Melle est d'avoir été ouverte au feu en faisant exploser la roche avec des bûches dressées contre les parois. La mine prend alors des formes très arrondies qui sont typiques. Après l'abattage, le minerai est sorti pour être concassé, lavé et calibré.
    Le minerai subit plusieurs fontes jusqu'à l'obtention de l'argent : une première fusion donne du plomb argentifère, puis la coupellation sépare le plomb de l'argent qui sera coulé en lingot et envoyé à l'atelier monétaire. Charles le Chauve, en 864, limite à dix le nombre d'ateliers battant monnaie dans tout l'empire dont Melle. Les monnaies frappées à Melle sont le denier et l'obole". D'après Madame Claire König, enseignante d'Histoire naturelle). Sur les mines, cf. aussi : http://www2.brgm.fr/Fichiers/Revue_01/mine%20europe.pdf.

    Dans le cadre du label Villes et Pays d'art et d'histoire, la collectivité, avec le soutien de l'Etat, recrute un personnel qualifié, organise des actions de sensibilisation et crée des ateliers pédagogiques. Un centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine est mis en place.
    Equipement de proximité, celui-ci présente l'évolution de la ville ou du pays et accueille débats et conférences sur l'actualité de l'architecture, de l'urbanisme, du patrimoine et du paysage.
    Avec ces nouveaux lauréats, Christine Albanel entend poursuivre la politique de partenariat menée avec les collectivités territoriales autour de la valorisation du patrimoine et la sensibilisation à l'architecture.
    Le réseau compte désormais 131 Villes et Pays d'art et d'histoire dont 95 Villes d'art et d'histoire et 36 Pays d'art et d'histoire.
    En savoir plus sur ce réseau : http://www.vpah.culture.fr/
    Enfin,
    * Belvert attend avec impatience la labellisation du Pays Confolentais, porté par la Communauté de communes du Confolentais, présidée par monsieur Guy Traumat...

  • Sur vos agendas : venez vivre un salon du livre "à la campagne": le 8ème salon de 'l'Arbre au Livre", Thènezay (79) les 9-10 février 2008. Thème: Rabelais et la Touraine...

    215c5df1d4522bdc117cc3e7127033b2.jpg

  • Maria Cavaillès, Arnaud Clairand, Jean Hiernard, proposent 6 conférences sur les trésors du musée...

    Des conférences, des visites commentées, des animations pour les enfants. Contact, Musée municipal de Parthenay, 1 rue de la Vau Saint Jacques, 79200 Parthenay. Tél: 05 49 64 53 73.0a092f30fd72f4819e52b21c354599af.jpeg

  • Jardins collectifs: une rencontre régionale à Lezay (Deux-Sèvres)

    Rencontre participative régionale « Jardins collectifs, environnement et lien social au quotidien » le 29 juin 2007 à Lezay (Deux-Sèvres) :

    17561028888809d0e84f4aac345e9b9c.jpg
    Avec cette rencontre, la Région engage une nouvelle démarche participative. les objectifs affichés ?
    Généraliser l'excellence environnementale dans l'aménagement et la gestion des territoires de nature ; mettre en réseau les acteurs des jardins collectifs pour multiplier et dynamiser les relations ; valoriser les bonnes pratiques au niveau technique, éducatif et d'insertion sociale, créer du lien social.
    546d43fc4c4950a55068f8fd9c7bbefb.jpg

  • C'était au temps de la victoire du Chabichou en AOC

    La Presse d'entre Loire et Gironde publiait en juin 1991 ce portrait de la Dame du Poitou et des Charentes qui, pour manifester sa joie dans la reconnaissance du célèbre Chabichou en AOC, avait revêtu une fort élégante tenue "traditionnelle" de la Mothe-saint-Héray (79) qui lui sied parfaitement...

    medium_Segolene_en_habit_Mothais.jpg

    Magnifique !
    Ah, j'oubliais: l'article titrait: "Petit Chabichou deviendra grand ". Le rédacteur, qui aimait sans doute le chabi, aurait-il eu le nez creux ?
    En attendant, dégustez le "chabi" sans modération... http://www.supertoinette.com/fiches_recettes/fiche_chabichou.htm
    accompagné d'un bon vin du Languedoc, de la Clape, du Minervois, des Terrasses de Béziers et autres côteaux d'Ensérune, ou de Saint-Chinian http://www.vins-languedoc-roussillon.fr/fr/cadre-livre-gclr.html (avec modération, cela va de soi !)