Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anthropologie

  • Ethnologues, anthropologues, ethnolinguistes, ethnohistoriens, adressez vos manuscrits au CTHS

    Appel à manuscrits - CTHS

     

    Ethnologues, anthropologues, ethnolinguistes, ethnohistoriens, adressez vos manuscrits directement au CTHS

     

    Les publications de la section « Anthropologie sociale, ethnologie et langues régionales » du CTHS s'inscrivent dans plusieurs collections, en particulier :

    - « Le regard de l'ethnologue », qui accueille les manuscrits originaux, mais aussi les thèses remaniées ;

    - « Orientations et méthodes », collection destinée aux étudiants de 2e et 3e cycles, qui regroupe manuels, ouvrages de méthodologie ou ouvrages pour les classes préparatoires aux concours des grandes écoles ;

    - « Format », collection de poche qui publie à des prix abordables les classiques, ouvrages étrangers, mais aussi des textes inédits.

    - Le catalogue de nos collections est consultable sur le site du CTHS : www.cths.fr

    o La section propose prioritairement pour publication les manuscrits concernant le domaine français, y compris les Départements et Territoires d'Outre-Mer, l'ensemble du domaine européen ou les comparaisons entre la France et d'autres pays européens. Sont donc exclus les manuscrits traitant exclusivement d'un ou de pays étrangers, fussent-ils européens. La section ne publie ni les actes de colloques (sauf quand ceux-ci sont organisés par le CTHS), ni les thèses de doctorat non remaniées selon des normes éditoriales raisonnables. Elle refuse en outre d'examiner tout texte déjà accessible sur Internet.

    o Les critères d'évaluation des manuscrits sont, outre l'intérêt scientifique, la conformité à la politique éditoriale de la section et du comité de publication du CTHS, l'estimation des ventes en librairie. L'existence de financements extérieurs est appréciée.

    o Les manuscrits sont fournis en deux exemplaires sur papier et un exemplaire numérique (CD-Rom, DVD, etc.) sous leur forme considérée comme définitive par leurs auteurs. Les manuscrits « provisoires » ou incomplets ne seront pas pris en compte.

    o La section nomme alors parmi ses membres deux rapporteurs qui se prononcent par écrit sur la pertinence d'une publication et indiquent la collection la plus appropriée. La section désigne également parmi ses membres titulaires un responsable du suivi du manuscrit, chargé de transmettre à l'auteur les demandes éventuelles de modifications de son texte qui sera ensuite, avec ceux que proposent les autres sections, soumis à la commission générale de publication du CTHS.

    Manuscrits à adresser au CTHS : 110, rue de Grenelle 75357 Paris cedex 07

  • Le Blog de Terrain est en ligne

    Chers toutes et tous,
    J'ai le plaisir de vous annoncer un nouveau venu : le blog de Terrain !
    Son but est de mettre les articles publiés dans /Terrain /et les livres
    de la collection "Ethnologie de la France" en lien avec l'actualité...
    A regarder sans délai. C'est bref !
    http://revueterrainblog.com/

    -- 
    Christine Langlois
    Rédactrice-en-chef de la revue Terrain
    Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique
    6 rue des Pyramides
    75001 Paris

    tèl : 01 40 15 85 27
    fax : 01 40 15 87 33
    site : http://terrain.revues.org

  • Il nous révéla la "Pensée sauvage"

     

    Claude Levi-Strauss est décédé il y a quelques dizaines d'heures
    dans sa 101 ème année

    home_levi-strauss_260.jpg
    © Droits réservés.
    Un grand savant et "académicien français" vient de s'éteindre. Respect !
    Il a fait rêver de nombreuses générations d'étudiants et de chercheurs
    qui l'admiraient et  qui ont lu ses ouvrages magnifiques. Qui pourrait oublier ses Tristes tropiques ?

     

    IMG_1706-1.JPG

    On peut poursuivre cette note en cliquant ici :

    http://www.scienceshumaines.com/comprendre-claude-levi-strauss_fr_329.htm

    et encore ici : http://www.sudonline.sn/spip.php?article21185

    http://www.lemonde.fr/carnet/article/2009/11/03/l-ethnologue-claude-levi-strauss-est-mort_1262337_3382.html

    mieux, se plonger dans "sa" Pléiade :http://209.85.229.132/search?q=cache:IAhOg_pbnRAJ:www.fabula.org/actualites/article23713.php+pl%C3%A9iade+l%C3%A9vi-strauss&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

  • L'art, le politique et la création... à Grenoble

     

    !cid_125234908@27102009-1A2A.jpg

    HOMMAGES À ALAIN PESSIN
    Un sociologue en liberté
    Catherine Dutheil-Pessin; Yvonne Neyrat

    Préface de Howard S Becker

    L'Harmattan

     

     

    9782296042025m.jpg

    Sociologue des imaginaires politiques, spécialiste du XIX e siècle avec des ouvrages sur la rêverie anarchiste ou le mythe du peuple et la société du XIXe, Alain Pessin (1949-2005) a aussi dynamisé autour de son laboratoire de l'université Pierre-Mendès-France (Grenoble), le centre de sociologie des représentations et des pratiques culturelles (CSRPC), les recherches en sociologie de l'Art et de la culture - animant et dirigeant le groupe de recherche OPUS (Oeuvres, Publics, Société) du CNRS.

    ISBN : 978-2-296-04202-5 • octobre 2007 • 262 pages
    Prix éditeur : 22 € / 144 FF

     

  • Luc De Heusch examine les rapports entre l'anthropologie et la discipline baptisée Histoire... un ouvrage à découvrir.

    Pouvoir et religion (pour réconcilier l'Histoire et l'anthropologie)
    Luc DE HEUSCH
    Editions du CNRS-MSH
    Luc De Heusch examine les rapports entre l'anthropologie et la discipline baptisée Histoire. A titre d'essai, inaugurant une voie originale, il analyse ici du point de vue structural les relations permanentes et changeantes que le pouvoir entretient avec la religion. L'anthropologie sociale et culturelle (plus connue en France sous le nom d'ethnologie), considérée à tort comme une science coloniale périmée, nous livre une institution caractéristique des sociétés centralisées dépourvues d'écriture : la chefferie ou la royauté sacrée. L'auteur la décrypte comme structure symbolique arrachant le pouvoir au seul contrôle de la parenté. Elle transforme un homme, détenteur du pouvoir suprême, en une espèce de fétiche vivant, condamné à mort à plus ou moins brève échéance. L'Histoire, de son côté, a souvent affaire à une institution politico-religieuse qui confère à un homme projeté au sommet du pouvoir un statut quasi divinisé. Le monothéisme s'est emparé de cette vision ; il fait du roi un prêtre d'une espèce particulière. Luc de Heusch analyse les avatars de ce continuum qui rend compte du devenir politique. Il prend le parti de Hobbes contre Rousseau et constate que la démocratie en tant que Léviathan a bien du chemin à parcourir avant d'être désacralisée. 

    Biographie de l'auteur
    Ethnologue, écrivain, cinéaste, professeur émérite à l'Université libre de Bruxelles, ancien directeur d'études associé de l'École pratique des hautes études (Paris), Luc de Heusch a publié de nombreux ouvrages ethnologiques, dont trois volumes consacrés aux mythes et rites bantous. Il est également l'auteur de Ceci n'est pas la Belgique, une série d'essais sur divers artistes : James Ensor, Michel de Ghelderode, René Magritte, Pierre Alechinsky, Christian Dotremont, à la plupart desquels il a par ailleurs consacré un film. Sa passion pour l'art ne s'est jamais démentie. Il a été membre du groupe Cobra. Il est membre de l'Académie de Belgique.

  • La revue Terrain donne à voir et à entendre

     

    TERRAIN n°53 vient de paraître : Voir la musique

    couv_53_site.jpg

    Que donne à voir la musique ? Que donne à entendre l’œil ? Le visuel et le sonore convergent selon de multiples modalités : mises en scène de dispositifs musicaux, systèmes de notation musicale, musiciens - danseurs, liens étroits entre peinture et musique, entre musique et tissage. Pour certains compositeurs ou interprètes, les notes de musique possèdent même le pouvoir de déclencher des  couleurs, des images mentales  ou des paysages …

    Voir écouter [Résumé | Accès restreint] Pour une iconographie de l’auditeur
    À l’écoute de Paul Klee [Résumé | Accès restreint] Les choses sont-elles (aussi) corps de violons ?
    Musique mécanique et temple hindou [Résumé | Accès restreint] Histoire controversée d’un dispositif visuel et sonore
    Quand la musique donne à voir [Résumé | Accès restreint] La représentation de la montagne dans les chants des initiées itcha (Bénin)

    Repères

    Extraits sonores ♫

     

  • Dommages culturels collatéraux : la fin programmée de l'ethnologie au Ministère de la Culture

    En novembre dernier, Nicolas Sarkozy faisait force démonstration pour célébrer le centenaire de Claude Lévi-Strauss dont l’œuvre immense a contribué à ériger l’ethnologie comme discipline de recherche scientifique de premier plan reconnue par la communauté internationale. Par là, elle a grandement concouru au développement d'une politique du patrimoine ethnologique en France. Pourtant, force est de constater que, depuis une dizaine d’années, la politique du Ministère de la culture en matière d’ethnologie ne cesse de péricliter. 

    Dans le cadre de la RGPP, non seulement la mission Ethnologie, pourtant déjà réduite à la portion congrue, mais aussi toute référence à cette matière disparaît de l’organigramme de la future Direction générale des patrimoines de France. Ce qui, aux yeux de nombreux chercheurs, comme aux nôtres ainsi qu'aux yeux d'acteurs culturels et territoriaux, confirme la volonté du Ministère de marginaliser cette mission, comme il a tenté de le faire dans le domaine de la langue française. En DRAC, si rien n'est fait, les conseillers à l'ethnologie disparaîtront d'ici peu....

    Découvrir la suite ... ... en lien PDF (cliquez ci-après) la réaction de l'intersyndicale du Ministère de la Culture à l'adresse de madame la Ministre de la Culture :Ethno:M.de la Culture ethno.pdf

  • La vaillance des femmes

     

    Voici un nouvel ouvrage de Camille LACOSTE-DUJARDIN :

     

    La vaillance des femmes. Les relations entre femmes et hommes berbères de Kabylie

    Pierre Bourdieu a fondé son étude de La Domination masculine (1998) sur l’exemple de la société kabyle, qu’il perçoit comme une « archéologie objective de notre inconscient » où les femmes auraient « incorporé » la « domination masculine » – interprétation rejoignant celles d’autres chercheurs imputant aux femmes un « consentement à la domination ».
    Ethnologue étudiant depuis près d’un demi-siècle la culture kabyle, Camille Lacoste-Dujardin, auteur d'un magistral ouvrage, Le Conte kabyle, a pu constater à quel point ses observations contredisaient cette vision. C’est ce qui l’a conduit à approfondir dans ce livre l’analyse de cette réalité complexe, en se plaçant résolument du côté des « dominées » jusque-là si négligées. 
    L'auteure expose comment celles-ci, avec une lucidité et une vaillance exemplaire, ont construit en Kabylie une « science des femmes », où la résistance s’est muée en contre-attaque : elle s’exprime dans les contes que les mères inculquent aux enfants, où l’adulte effrayant est l’ogresse Teryel, expression extrême de la rébellion féminine aux contraintes masculines que cette femme sauvage dénonce en chacun de ses actes. Mieux, ces femmes kabyles obligent les hommes à admettre la supériorité féminine par une collaboration dans maints domaines. Elles en viennent à contester la règle patriarcale par des contre-pouvoirs, jusque dans le domaine de la parenté que les hommes prétendent confisquer. 
    Cette exemplarité féminine a perduré dans la montagne kabyle grâce à ces femmes, dont quelques-unes sont des héroïnes nationales. Aujourd’hui, leurs descendantes poursuivent avec la même vaillance le combat pour la reconnaissance de leurs droits et de leur participation à la société, dans les difficiles circonstances que l'ont connaît.
    Ouvrage publié aux Editions La Découverte. (ISBN : 978-2-7071-5402-6 et EAN : 9782707154026. Prix 17 €, chez votre libraire classique).
    Au sommaire:
    Introduction - L'ignorance de la « science des femmes » kabyles et des contextes historiques - Les rapports hommes-femmes en Kabylie, longtemps peu étudiés - La richesse des contes - Persistance et plasticité des représentations - 
    I / Les représentations dans les contes : complémentarité entre l'homme et la femme ? - Villageoises et citadines : des clés différentes pour l'accès des hommes au pouvoir - Espace et temps du récit - Le couple homme-femme comme charpente de la maison - Des hommes défenseurs de la famille - Une valeur suprême inhérente aux femmes : la fécondité - La fécondité, fondement de la prospérité - La fécondité, clé de voûte des relations hommes-femmes - Dans le travail : collaboration indispensable entre hommes et femmes - La vie familiale - De la mère à l'idéal féminin - 
    2 / La lucidité des femmes - Mari et femme à l'épreuve de la communauté familiale - L'endogamie comme palliatif à la rigueur partriarcale ? - Femmes subversives - Mères terribles - Teryel, l'« ogresse » - Un dragon féminin : talafsa, l'« hydre » - Tadella : « Friponne » la féministe - Paroles d'hommes : les mythes de la création -
     3 / Des représentations aux pratiques - Pouvoirs ou contre-pouvoirs féminins : la place du sacré traditionnel magique - Les activités techniques féminines liées à la magie - Les femmes aux champs, aux côtés des hommes - Contre-pouvoirs féminins par manipulation de la parenté - Des contre-pouvoirs efficaces, admis par les hommes - 
    4 / Hommes et femmes dans l'histoire - Vaillance et servitude des mères kabyles - Le conservatisme de résistance des hommes - Des héroïnes berbères qui surpassent les hommes - Des femmes moins contraintes dans les montages du Sud et au Sahara - Un révélateur de fragilité conjoncturelle : l'exhérédation des femmes - 
    5. D'hier et d'aujourd'hui -  Une société crispée sur les femmes, jusqu'en situation coloniale - La scolarisation entraîne le départ des hommes kabyles en France - Après la guerre d'indépendance : plus de femmes que d'hommes - Des changements pour les femmes : autonomie de fait, héritage - Les femmes s'engagent vers une maternité choisie - D'autres aspirations féminines, aidées par la scolarisation, freinées par le conservatisme - Nouveaux rapports entre hommes et femmes... et nouvelles violences - Face à la crise : la vaillance des femmes - 
    Conclusion : vaillance des femmes et domination masculine - Références bibliographiques.
  • La revue Terrain a 25 ans et publie son Numéro 50

    930642886.jpg
    (Diable en majesté, fresque, atelier Georges Drobot '1987-2001', église orthodoxe, Cargèse.)

    "De la grande panique sataniste qui a touché les USA et la Grande-Bretagne dans les années 1990 à l’omniprésence du Diable dans le discours des très dynamiques églises évangéliques, en passant par le regain des exorcismes effectués par les prêtres catholiques, la figure du Diable est toujours bien présente aujourd’hui en Europe. Même si la publicité use et abuse d’une image d’un Diable plus comique que dangereux, dans d’autres contextes ses représentations jouent toujours un rôle maléfique."
    Dans toutes les bonnes librairies classiques.
    Site de la revue Terrain : http://terrain.revues.org:80/index.html

  • Nouveaux contextes ethnographiques. L'anthropologie face à ses objets.

    "L'anthropologie face à ses objets : Nouveaux contextes ethnographiques", un ouvrage d'Olivier Leservoisier et Laurent Vidal, publié par Archives Contemporaines.

    "L'histoire de l'anthropologie est scandée par des débats de nature épistémologique et méthodologique sur les conditions de déploiement de son regard : sont alors interrogés les pratiques du terrain, les dispositifs d'analyse, les procédures de restitution et les rapports aux Instances politiques. Ce qui apparaît aux auteurs de cet ouvrage comme relevant d'un nécessaire souci réflexif dans la démarche de l'anthropologue doit de nos jours être réévalué à l'aune d'une série de transformations su' lesquelles !'anthropologie porte son attention : la multiplication de situations conflictuelles ; les expressions multiformes de la " transnationalisation des religions, des codes culturels et des économies ; les références revisitées au passé... Face à ces nouveaux contextes, l'objectif de ce livre est précisément de s'interroger sur les conditions actuelles de l'exercice ethnologique et, au-delà, de contribuer à dresser un état des lieux de la discipline. Il vise ainsi à prolonger et enrichir la réflexion engagée dans des ouvrages parus récemment sur le sujet, en faisant porter la réflexion sur les changements en cours que connaît le métier d'ethnologue et en posant la réflexivité comme condition de la production de connaissances nouvelles, loin de toute idée d'enfermement introspectif. Sur des objets variés, dans des aires géographiques d'une grande diversité mais aussi au regard de références théoriques multiples, qui interdisent tout enfermement des analyses produites, les textes présentés dans cet ouvrage mettent en scène et en débat, la triple figure du savant, de l'expert et du militant. Ainsi, en réfléchissant sur leur rapport aux données collectées, à l'enquête et à l'enquêté, à la demande qui leur est formulée (des usages sociaux des savoirs à l'interdisciplinarité) - et en replaçant ces réflexions dans le temps du terrain (continu ou répété) et dans son espace (fragmenté et " mufti-situé ") - les auteurs explorent de façon renouvelée ces figures archétypales de l'anthropologue."

    Editions : Archives Contemporaines; ISBN-10: 2914610580 ; ISBN-13: 978-2914610582

  • Homme des bois ? Socio-anthropologie d'un groupe professionnel

    Homme des bois ? Socio-anthropologie d'un groupe professionnel, Par Florent SCHEPENS,Paris, Ed. du CTHS
    Collection : LE REGARD DE L'ETHNOLOGUE.

    Les préjugés liés aux forestiers sont tenaces.
    Ainsi, puisque selon la culture occidentale on ne peut longtemps séjourner en forêt sans y perdre son humanité, les forestiers sont toujours soupçonnés de sauvagerie. Le bûcheron, figure emblématique de ce milieu, reste l'idiot moyen qu'a pas fini ses études, le gros ours du fond des bois " selon les termes de l'un d'entre eux. En plus de cette image sociale peu valorisante, l'activité des entrepreneurs de travaux forestiers (ETF) - des bûcherons, débardeurs et sylviculteurs indépendants - est aussi exceptionnellement dangereuse : un ETF sur cinq est victime d'un accident chaque année.
    Dès lors, choisir une telle profession n'est pas anodin. Comment devient-on entrepreneur de travaux forestiers ? Qu'est-ce qui motive ceux qui le deviennent et leur fait accepter ces difficiles conditions d'activité ? Comment trouvent-ils et surtout conservent-ils un successeur, eux qui interdisent à leurs enfants de s'inscrire à leur suite ? Ces questions trouvent ici une réponse à travers une approche socio-anthropologique de ce groupe professionnel.
    Au-delà du cas particulier des activités forestières, les analyses développées dans cet ouvrage apportent, entre autre, un éclairage sur l'apprentissage, la gestion des risques professionnels, la transmission d'entreprise et l'organisation du marché du travail.
    Chez votre libraire habituel...

  • Une étude sur les "Papiers de famille" par Sylvie Mouysset

    Sylvie Mouysset, "Papiers de famille : Introduction à l’étude des livres de raison (France, XVe-XIXe siècle)". Préface de François-Joseph Ruggiu.
    Sur un cahier de mauvais papier, le père de famille note les menus et hauts faits de l’existence des siens, de la naissance de ses enfants au revenu de ses récoltes, de la guerre qui gronde au passage d’une comète. Avec le livre de raison, nous pénétrons dans le vaste monde des écritures ordinaires, définies par les anthropologues comme l’ensemble des recours à l’écrit qu’imposent à la fois notre vie privée et notre existence sociale.

    Les écrits du for privé font aujourd’hui l’objet de recherches nouvelles. Cette étude fait le point sur l’historiographie européenne en ce domaine, en même temps qu’elle dessine un certain nombre de pistes à suivre sans tarder, comme la question de l’auteur, la voix ténue des femmes, l’objet livre ou encore l’écriture du temps. Grâce au dépouillement de quelques quatre cents livres de raison, elle offre la première synthèse française sur le sujet.

    Presses Universitaires de Rennes, coll. "Histoire", 2007, 347 pages, 22 euros.
    ISBN / 978-2-7535-0554-5

    Un ouvrage qui devrait intéresser autant ethnographes et ethnologues que les généalogistes et les historiens des familles et de la parenté.

  • Un nouvel ouvrage de Marc Abélès chez Payot-Rivages: Anthropologie de la globalisation

    La globalisation, ce n'est pas la mondialisation. La mondialisation, ce sont des flux, des mouvements. Elle existe au moins depuis la fin du XIXe siècle, où les échanges se sont intensifiés et l'économie s'est internationalisée. La globalisation, elle, est un phénomène récent et à l'origine d'une mutation radicale, certes économique et financière, mais aussi et surtout humaine : l'intégration et l'interconnexion sont devenues telles que chacun, aujourd'hui, doit vivre quotidiennement au niveau local, avec des attaches territoriales et une identité culturelle, tout en ayant le sentiment d'appartenir à la globalité du monde.

    Cette tension entre le local et le global caractérise la globalisation. Pour la comprendre dans toutes ses dimensions et ses implications (culturelles, économiques, politiques), l'approche anthropologique se révèle essentielle. Ce livre est le premier en France à donner les outils pour penser notre modernité et se repérer dans les multiples débats d'idées et théories qui, depuis une trentaine d'années, concernent les enjeux de la globalisation.

    4b13b3c7d1cfec19d3f761e65593eb98.gif

    Marc Abélès, "Anthropologie de la globalisation", Paris, Editions Payot-Rivages, 2008 (21 €,50)
    ISBN-10: 2228902640
    ISBN-13: 978-2228902649
    Sommaire :
    Avant-propos
    De l'économie à l'anthropologie : la globalisation en perspective
    L'anthropologie face à la globalisation
    La globalisation et le politique
    Violence dans la globalisation
    Migrations, citoyenneté, société civile
    Conclusion
    Notes
    Bibliographie

  • Découvrez et suivez la progression d'ASDIWAL, REVUE GENEVOISE D'ANTHROPOLOGIE ET D'HISTOIRE DES RELIGIONS

    La revue ASDIWAL a été créée en juin 2006 par l'association ASDIWAL, forte d'une soixantaine d'étudiants en Histoire des religions à Genève, en Suisse romande... elle affiche dès sa création un dynamisme scientifique et culturel qu'il y a lieu de souligner.
    Elle vient de publier son second numéro dont on peut appréhender le contenu en suivant ce lien où vous découvrirez sur deux pages: un bulletin d'abonnement, puis avec l'ascenseur , le sommaire :
    ASDIWAL 2.pdf
    Asdiwal est le héros étonnant d'une geste dont Claude Lévi-Strauss fit en 1958 (texte repris dans Anthropologie Structurale Deux) le modèle de son analyse structurale des mythes amérindiens. Bien que l'analyse structurale telle qu'elle suscita l'engouement dans les années soixante semble s'être aujourd'hui quelque peu éloignée de la scène, c‚est bel et bien un hommage que le titre de cette revue souhaite rendre à celui qui sut inspirer un souffle nouveau à l'anthropologie et à l'histoire des religions.

    La revue entend d'ailleurs se revendiquer d'une approche anthropologique et historique du champ religieux. Une approche respectueuse des contextes historiques et culturels et sensible aux écarts comme aux ressemblances. Bref, une démarche comparatiste, évitant toute « phénoménologie du sacré ».

    Asdiwal est un héros qui voyage, qui passe d'un monde à l‚autre, sans jamais pouvoir dépasser ce qui fait de lui un Homme. Aujourd'hui, les cloisons qui séparent les différentes sciences humaines tendent elles aussi à s'effacer. Aussi cette revue se donne-t-elle pour ambition, comme son héros éponyme, de faire voyager le lecteur d'un monde à l'autre. Son projet est de proposer un journal éclectique où seront réunis des spécialistes de domaines très différents tout en donnant la parole aussi bien à des chercheurs confirmés qu'à ceux qui débutent.

    Asdiwal, revue genevoise d'anthropologie et d'histoire des religions est ainsi ouverte à toute proposition, sans considération de statut et sans limite quant aux champs d'études abordés, tout en privilégiant un « regard éloigné » et une perspective critique, ainsi qu'un esprit de liberté et d'humour ! Elle publie articles et essais, comptes-rendus d'ouvrages récents, voire d'œuvres cinématographiques ou de bandes-dessinées, résumés de thèses, de recherches en cours, de mémoires de fin d'études, annonces de colloques ou de conférences, etc. Toutes les contributions sont les bienvenues et seront attentivement prises en considération.

    N‚hésitez pas à prendre contact en écrivant à l'adresse électronique suivante : asdiwal.revue@gmail.com

  • "Les Médiathèques à l'heure du conte", un ouvrage de Cécile Benoist, aux Presses universitaires de Bordeaux

    Il sent encore l'odeur d'encre et voici déjà sur nos tables l'ouvrage de Cécile Benoist (passionnée des livres et de la littérature orale), réalisé à partir de sa récente thèse : Les Médiathèques à l'heure du conte: Enquête ethnographique et regard socio-anthropologique. Il est accompagné d'une préface de Marie Dinclaux, directrice de la Colletion:Lecteurs,bibliothèques, usages nouveaux. C'est dire si les professionnels des bibliothèques et des médiathèques, mais aussi les conteurs trouveront là de quoi replacer leurs pratiques dans un contexte à la fois historique et anthropologique.
    J'oubliais: Editeur: les Presses Universitaires de Bordeaux; l'ISBN: 978-2-86781-449-5
    et l'ISSN: 1275-0522.
    Le prix: 20€
    Votre libraire classique habituel pourra vous le procurer.

    8a15005626be00baf28350774ab334ee.jpg
    9ff52ff3c1faeeb79e73abfc56528a3c.jpg

  • VIBRANT, une revue brésilienne d'anthropologie en ligne

    Virtual Brazilian Anthropology; Revista semestral publicada pela Associação Brasileira de Antropologia
    ISSN 1809-4341 ; E-mail da Vibrant: peterfry@uol.com.br ou carmensilviarial@gmail.com.

    b4476178ef03ba93fbd40305d0a9c971.jpg

    » Vibrant. Volume 4. Número 1.
    Janeiro a Junho de 2007
    » Vibrant. Volume 3. Número 2.
    Julho a Dezembro de 2006
    » Vibrant. Volume 3. Número 1.
    Janeiro a Junho de 2006
    » Vibrant. Volume 2. Número 1/2.
    Janeiro a Dezembro de 2005
    » Vibrant. Volume 1. Número 1/2.
    Janeiro a Dezembro de 2004
    La revue accepte des aricles dans les langues ibériques et en français... Visitez-la si vous avez un peu de temps :http://www.vibrant.org.br/index.html

  • Lieux et sociétés « ethnologisés », à l'Université Victor Segalen de Bordeaux II, Bordeaux

    Un colloque est en préparation sur le thème : Lieux et sociétés « ethnologisés » à l'Université Victor Segalen de Bordeaux II, Bordeaux:

    Lieux et sociétés « ethnologisés »

    Organisé par Anne Doquet, anthropologue à l'IRD et au CEAf (EHESS) et Bernard Traimond, directeur du département d'ethnologie de l'Université de Bordeaux II, le colloque se déroulera dans les locaux de l'université de Bordeaux II les 05 et 06 février 2008.

    Le peu de place concédé en France à l’anthropologie réflexive, conjugué au manque de réflexion sur les incidences possibles du travail anthropologique dans les sociétés qui sont ses objets, amène à interroger les impacts de la discipline, question que la littérature anthropologique ignore souvent, ou se contente d’effleurer.

    Terrains de prédilection des anthropologues, certains lieux ou certains « échantillons de sociétés » ont été étudiés par les chercheurs de façon acharnée. Un lieu ethnologisé peut ainsi se définir par la focalisation d’enquêtes et la succession de chercheurs et d’équipes sur un même terrain, qui vit, et finalement évolue, avec et à travers la discipline. Dans ces lieux, souvent considérées dans l’imagerie occidentale comme des nids d’authenticité, se posent des problèmes tant méthodologiques qu’éthiques, qui s’ils sont inhérents à toute enquête, se voient ici grossis à la loupe.

    Les relations que l’anthropologue y entretient avec ses interlocuteurs constituent un des premiers axes de réflexion. Qui est le statut de l’informateur dans un lieu ethnologisé ? Quelles en sont les incidences dans ses rapports, tant symboliques qu’effectifs, avec l’ethnologue ? Comment le chercheur reçoit-il des données stratégiques et à quelle forme d’analyse peut-il les soumettre ? L’éclairage des conditions d’enquêtes et de leurs évolutions dans les lieux ethnologisés permet d’enrichir la réflexion sur conditions contemporaines de recueil et de production de données anthropologiques.

    Si la présence physique des chercheurs constitue l’un des cadres d’observation des effets des « situations ethnologiques », celles-ci sont également à l’œuvre dans la circulation d’ « images culturelles » incitées par la production anthropologique. Leur circulation implique manipulations et recyclages, puis une certaine stabilisation dans différents points d’ancrage, notamment au niveau des politiques gouvernementales. Les usages locaux de ces images sont ainsi repérables dans les politiques territoriales, patrimoniales ou touristiques des sociétés étudiées. L’impact anthropologique se discerne par conséquent dans les remaniements successifs de ces images.

    Images culturelles et concepts anthropologiques peuvent ainsi se décliner à l’infini, du fait de leur caractère abstrait qui permet tous les bricolages. A l’inverse, la forme figée des écrits anthropologiques n’autorise pas les mêmes remaniements et ceux-ci peuvent constituer des bases stables au service de différents usages. Quel est le devenir in situ des écrits anthropologiques ?

    Si ces différentes questions apparaissent de façon éparse dans la littérature anthropologique française, elles n’ont pas fait l’objet d’une étude approfondie et n’ont jamais été appréciées par une approche comparative. L’objectif de ces journées serait de confronter ces situations dans des aires géographiques et des thématiques de recherche variées, en vue d’en dégager les caractéristiques communes.
    Renseignements : annedoquet@yahoo.fr
    Date limite d'envoi d'un projet: : 1er décembre (envoyer 1/2 page de proposition de communication)

  • Découvrez le site de l'AFA

    L'Association française des anthropologues permet d'accéder à son site dont voici le lien. Bonne découverte :
    http://www.afa.msh-paris.fr

  • Les Cahiers d'Anthropologie catalane

    On peut directement consulter en ligne les cahiers d'Anthropologie catalane,en castillan ou en catalan, bien sûr, mais avec des résumés en anglais :
    http://www.icantropologia.org/quaderns-e/menu.htm

  • Dans la Vallée de la Boutonne, Le Musée des Cordeliers à Saint-Jean-d'Angély présente l'unique collection publique en France....

    ...consacrée aux expéditions Citroën en Afrique 1922-1925, avec l'évocation de la Première traversée du sahara en voiture automobile, ainsi qu'une présentation du matériel utilisé...
    musee.saint.jean.d.angely@alienor.org
    OU
    musee@angely.net

    ff7f94ab27820976b27d181f135c34ef.jpg
    e140a3791b357cc8411411c9e2494531.jpg

  • Txoke ! Une association européenne pour la recherche, la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel va s'épanouir.

    L’association Txoke! qui s’est constituée fin 2006 tiendra sa première assemblée générale internationale le 2 juin 2007. Elle réunit en son sein des spécialistes (anthropologues, ethnologues, ethnomusicologues, historiens, conservateurs du patrimoine) de plusieurs pays européens (France, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni pour l’instant) souhaitant unir leurs efforts pour mener à bien des projets originaux en privilégiant la transversalité et l’aspect international. Ses membres souhaitent promouvoir une vision appliquée et éthique de l’anthropologie et des disciplines affines qui sont les leurs.
    Cette association professionnelle internationale s’est dotée du statut d’Association Européenne (AE) qui, bien que non encore voté officiellement par la Communauté Européenne est en cours de validation.
    Txoke ! se propose de promouvoir au niveau européen des activités liées au patrimoine culturel tangible et intangible, à partir d’une approche anthropologique. Elle d’aider la recherche et les chercheurs à différents niveaux (technique, matériel, formation, etc...), d’apporter un appui scientifique et technique à des personnes individuelles comme à des entités patrimoniales et/ou culturelles comme des musées, phonothèques et archives.
    Il est également prévu de promouvoir la diffusion des résultats des recherches tant au niveau scientifique qu’à un niveau plus général (diffusion culturelle). Ces activités se réaliseront au travers d’actions de formation et de conseil et d’appui technique et scientifique. Elle prévoit également l’acquisition et le prêt de matériel aux chercheurs membres de l’association ou participant aux projets conçus et appuyés par l’association. Lesdites activités se réaliseront à partir d’une vision « appliquée », c’est-à-dire avec l’intention de restituer les résultats obtenus de l’activité scientifique aux intéressés et à la population en général, le tout dans des délais brefs. L’association se dotera prochainement d’un site Internet qui mettre à disposition du public intéressé de nombreuses ressources et mettra en ligne nouvelles et résultats des recherches et actions menées par Txoke ! et ses membres, articles et matériels divers.

    Pour l’association :

    Ingrid KUSCHICK, Anthropologue
    Raphaël PAREJO-COUDERT,
    Ethnomusicologue & sociologue
    Ikuschick.txoke@gmail.com
    rparejo.txoke@gmail.com
    Contact :Association Européenne (AE) pour
    la Recherche, la Sauvegarde et la Mise en Valeur du Patrimoine Culturel
    Association sans but lucratif • Asociación sin ánimo de lucro • Gemeinnütziger Verein • Non-profit organization
    CIF: G 95449641
    Número nacional de asociación: 588052
    Txoke ! Gobelalde, 7
    48640 Berango
    Vizcaya España
    Tel. fixe : +34 94 668 22 84
    E-mail : txoke.anthropo@gmail.com

    __________________________________________