Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chèvre

medium_m006504_0001171_v.jpg

(Cette tête de bouc est une œuvre conservée au Musée des Beaux-arts de Bordeaux).
"Où est passée la chèvre à Basile ?D’une chanson populaire à une batterie de questions bien actuelle, par Aurélie Melin, Catherine Robert et Michel Valière. « Quand la chèvre est présente, point besoin de bêler à sa place !»
dit un proverbe africain, rapporté par l’écrivain Amadou Hampâté Bâ. Toutefois, cet article Chevre26.11.06_sefco.doca été publié dans AGUIAINE, Revue de la Société d'Ethnologie et de Folklore du Centre-Ouest, n° 257, nov-déc. 2006 (ISSN-0222-9536), pages 3 à 25.
  • Incroyable ! Même dans le Jardin de Gabriel...

    Un de nos plus fidèles Belvertiens, B.M. nous a adressé ces deux photos où il croit "LA" reconnaître... célèbre déjà en 1988, époque où elle a "choisi" sa terre électorale comme terre d'élection, un arpent de terre riche en chèvres, et en fromages éponymes... que le pilote vous conseille, avec insistance, de découvrir.
    Mieux le pilote du site Aphorythme http://aphorythme.hautetfort.com/ sollicité pour mettre les clichés au format, nous les renvoie carrément avec pour légendes: Ségo 1.jpg et Ségo 2.jpg, alors que rien dans ce sens ne lui avait été suggéré. Lui aussi l'a donc reconnue, même "pétrifiée" au milieu des mythes et grands de ce monde.
    Ça pose question. Gabriel Albert, pouvait-il en 1988, avoir anticipé sur le succès de la Dame du Poitou-Charentes, à peine "débarquée" (d'autres auraient écrit: "parachutée")? Au fond, chacun choisit son moyen de locomotion préféré. Il en est, dont le pilote, plutôt adeptes de Saint-Crépin.

  • medium_sego-2.jpg

    © Bruno Montpied, 1988.
    Et en gros plan, Bruno, ça donnerait quoi ?
    medium_sego-1.jpg
    © Bruno Montpied, 1988.
    YAPALÀ comme disent les Pictosphones (qu'il ne faut pas confondre avec les saintongeophones).
    Au jardin printanier de Belvert, le débat est tout vert pour voir la vie en rose...

  • Semaine du chevreau du 19 au 25 février 2007

    Le chevreau à l'ail vert de Pâques fait partie du patrimoine culinaire et gastronomique du Poitou-Charentes. Moins cuisiné depuis quelques années, les éleveurs caprins régionaux ont souhaité le remettre à l'honneur. Deux associations en font la promotion, dans deux circuits de commercialisation bien distincts :
    * la Route du Chabichou et des fromages de Chèvre, avec le « Chevreau comme on l'aime », chevreau lourd du Poitou Méridional ; et Qualichevreau avec le « Signé Poitou-Charentes ».
    S'unissant pour la deuxième année consécutive, elles lancent en commun la saison du chevreau avec une Semaine du chevreau du 19 au 25 février 2007, (avec la bénédiction de madame Chabichette, cela s'entend bien).
    C'est vrai que c'est excellent, il n'ya pas de doute à cela ; toutefois, si les cris déchirants des chevreaux que l'on sépare de leur mère avant de les égorger vous fendent le cœur (ah, si vous aviez connu les foires aux "bethions" de Queaux où le lait et les sang se mêlaient dans les caniveaux !) vous pouvez choisir tout autre chose, genre végétarien: du tofu de chez Elsa, par exemple (très peu pour moi ; mais la dame de Belvert, elle, le tofu lui chante...) ou une carpe silencieuse du Grand étang à l'oseille (là, prenez garde auxgrosses bordes, comme les appellent les Pictos-charentais autant saintongeais que poitevins).