Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cirief

  • Un nouvel ouvrage à prendre en compte : De « l’ancienne civilisation paysanne » à la globalisation

    L’ethnomusicologie de la France : De « l’ancienne civilisation paysanne » à la globalisation - Textes réunis par Luc CHARLES-DOMINIQUE et Yves DEFRANCE   (Paris, éd. L'Harmattan, ISBN : 978-2-296-06981-7 • 43  € • 496 page

    L’ethnomusicologie s’est en grande partie élaborée en Europe, notamment dans sa phase « pré-historique » romantique. Était alors prise en compte l’étude des « traditions nationales » portées par l’ « ancienne civilisation paysanne ». En France, au XXe siècle, des ethnomusicologues ont décidé de poursuivre l’étude des sociétés rurales de la France métropolitaine, assurant d’une certaine manière la transition avec le folk-revival, apparu il y a environ quarante ans, et qui a en grande partie contribué à faire des musiques et danses traditionnelles des régions de France un champ patrimonial, à partir d’une formidable action de recueil et de valorisation de la mémoire.

    Aujourd’hui, alors que nous sommes dans la seconde génération de ce revival ou peut-être déjà dans un ère post-revivaliste, le constat est celui d’un glissement des objets d’étude et des terrains de recherche en direction d’expressions musicales et chorégraphiques multiculturelles, communautaires ou non, dont les cadres sont plus largement urbains ou suburbains. La « France » s’est élargie à un large espace francophone totalement multiculturel, incluant les territoires d’outre mer et les anciennes colonies. Le concept de « musiques et danses traditionnelles », en l’espace de deux décennies tout au plus, a connu une évolution fulgurante.

    Un regard neuf, un point de vue diversifié, un ouvrage pionnier et fondateur pour un thème et un domaine en constante évolution.

    25 chercheurs en sciences humaines et sciences sociales posent un regard pluridisciplinaire pour dresser un bilan intellectuel et scientifique mais surtout repenser l’objet, les méthodes et les outils d’une ethnomusicologie en pleine évolution, celle d’un espace (la « France ») totalement reconsidéré et abordé dans sa dimension multiculturelle, ouvert sur les DOM et TOM et le vaste univers de la francophonie.

    Avec les contributions de : Luc Charles-Dominique, Yves Defrance (dir.),

    ...et  Antoine Hennion, Jean Molino, Denis Laborde, Marlène Belly, Marie-Barbara Le Gonidec, Monique Desroches, Michel de Lannoy, Jean-Yves Boursier, Jean-Christophe Maillard, Eric Montbel, Pierre Laurence, Cyril Isnart, Françoise Etay, Nathalie Gauthard, Jean-Jacques Casteret, Lothaire Mabru, Ursula Moser, Caterina Pasqualino, Carole Lemee, Hervé Roten, Guillaume Samson, Oxaï Roura, David Khatile.