Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conte

  • Le Pilote de Belvert qui s'était assoupi : "Ce qui m'a rendue lucide c'est l'ethnographie. Elle m'a rendue dès le départ respectueuse de la culture des autres" (Germaine Tillon)

    Michel Valière est né le 10.09.1941 à Paris, 13e, même si son accent bas-languedocien bien affadi semble indiquer toute autre chose : notamment un séjour de 16 années (avril 1943- septembre 1959) en Bitterrois, à Lespignan (Hérault) aux frontières de l'Aude et de l'Hérault...

    En novembre 1947, juste débarqué au C.P. il ressemblait, avec sa boina noire et déjà usée, aux autres enfants de la classe :

    369d7b30a5986b2f333d0daa1d903783.jpg

    , tandis que vers ses 9 ans, ça donnait à peu près ceci, avec sa frange "coupée à la chien"

    717196b66ccdaddc944587c2399c7529.jpg

     

    Le 9 juillet 1953, jour de la Distribution des prix au Lycée Henri IV de Béziers (Hérault), Jean Villemagne, photographe accrédité pour la circonstance, le voyait à peu près ainsi, avec son Prix de l'Assoc. des Parents d'élèves ("De la Terre à la Lune"), descendant les marches de l'estrade solennelle :

    MV 1953.JPG


    Et en fin d'adolescence alors, ça donnait... disons à peu près ceci :

    4ca881158ec0a0e3f75167f2a8886a28.jpg

    (...ça c'était en 1959, l'année du Bac Math élem., et de son arrivée à Poitiers !).
    Des années d'étudiant, il a glané quelques souvenirs, dont celui-ci, où il figure, faluche sur la tête, assis, jambes pendantes au premier plan sur le dolmen de la Pierre levée, à Poitiers, avec des amis anglais et pictaviens...

    58520558.jpg

    © Poitiers, 30 avril, 1960. Tous droits réservés.:

    Puis, il a été successivement :
    - enseignant dans le secondaire :

    mv 1963-64.JPG

    collèges, lycées, École normale : (Civray, Gençay, Niort, Brive, La Rochelle, Poitiers) ; université (Poitiers).
    - assistant de jeunesse et d’éducation populaire auprès du Ministère de la Jeunesse pour le département de la Vienne (DDJS, 1971-1975)) ;
    - ethnologue à la Région et à la DRAC de Poitou-Charentes (1983-2001) ;
    - chargé de mission au Musée national des arts et traditions populaires à Paris ;
    - chargé de cours à l’université Catholique de l’Ouest, à Angers ;
    - chargé de cours à l’université de Limoges ;
    - chargé de cours à l’École supérieure d’ingénieurs de Poitiers (ESIP) ;
    - Professeur associé (ethnologie) à l’université de Poitiers et membre du laboratoire LARESCO-ICOTEM, MSHS (Poitiers), ainsi que du MIMMOC :

    Il a participé (ou participe encore) à de nombreuses commissions spécialisées en qualité de membre titulaire dont :

    - le Conseil du patrimoine ethnologique (Ministère de la Culture, Paris) ; Office du Livre de Poitou-Charentes;
    - la CO.RE.PHAE puis à la CRPS : Commission Régionale du Patrimoine et des Sites (Direction régionale des affaires culturelles de Poitiers) ;
    - la Commission interrégionale pour l’acquisition des musées du Limousin et du Poitou-Charentes (Ministère de la Culture) ;
    - Comité des Travaux historiques et scientifiques (Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Paris : J.O du 29 mai 2004).

    Il a beaucoup œuvré (et s’investit toujours, à des degrés divers) dans le milieu associatif et les "sociétés savantes" :

    Association française des archives sonores (AFAS) ; AFCS (association française des chasseurs de son) ; AREAS : association de recherche et d’échange en anthropologie et sociologie (président d’honneur ) ; Association régionale pour la promotion de l’ethnologie en Poitou-Charentes (ARPE : membre fondateur) ; Centre culturel de Gençay (membre fondateur) ; Institut d’études occitanes (IEO) ; ORCI (président d'honneur) SAPC : Société des auteurs de Poitou-Charentes (ancien Vice-président ) ; Société des Antiquaires de l'Ouest ; Société d’ethnologie et de folklore du Centre-Ouest (SEFCO) ; Société d’ethnologie française (SEF) ; UPCP (membre fondateur et ancien président).

     

    ... mais il a passé le relais à plus jeunes et plus dynamiques.
    -
    3774a6ceec1745f11b6fe9945b2901e4.jpg

    Médaille de bronze du Ministère de la Jeunesse et des sports;


    -
    cea62f00c5bde1ff252b350c0379dcfb.jpg

    Médaille d’argent du Ministère de la Jeunesse et des sports (arrêté du 14 juillet 1987) ;

    -61a63d4e4a80d343ee7076dd5abfd7b1.jpg

    Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres du Ministère de la Culture ( arrêté du 16 septembre 1985).





    Ses travaux ethnographiques portent surtout sur les œuvres orales (contes) et les récits de vie (notamment en milieu poitevin et occitan) dont :


    Amours paysannes : récit d’une vie de galerne, Paris, Stock, 1980, (rééd. La Crèche, Geste édition, 1996 ; 2004, coll. poche)

    Approche ethnographique de la ville de Thouars (Deux-Sèvres) : Entre civitatula et cité cheminote : images et représentations, Rapport à Monsieur le Directeur de l’architecture et du patrimoine, (en collab. avec Aurélie Melin) ; Mission à l’ethnologie, Ministère de la Culture et de la Communication, Gençay, ARPE, 2004 (multicopié).

    Aréna, pâtissiers du Limousin au XXème siècle (en collab. avec Jean-Claude Aréna), Saint-Junien, ARPE, 2000.

    Camino : itinéraire d’un réfugié politique républicain espagnol (en collab. avec Marcelino Ferrer), Limoges, CIPA, 1994.

    Catherine : un prénom à découvrir, Paris, Christine Bonneton éd. 1986.

    Contes des grands-mères des Charentes et du Poitou, La Crèche, Geste éditions, 2006.

    Ethnographie de la France : histoire et enjeux contemporains des approches du patrimoine ethnologique, Paris, Armand Colin, 2002.

     

    703cc1bdcbb86f2d8c3d1288803da0db.jpg

    M.V et le conte : Ecole Alphonse Daudet, Poitiers, 3 juin 1985.© Tous droits réservés.

    Francine Poitevin ou l’ethnographie au musée : de la passion à la science (en collab. avec Marie-Christine Planchard), Musée de la ville de Poitiers, 1986. Épuisé


    Histoire de la vie rurale en Poitou : récits d’un étalonnier (en collab. avec Jean-Louis Fossat), Toulouse, univ. Le Mirail, 1977. Épuisé

    France. Mission à l'ethnologie
    Inventaire des actions patrimoniales à caractère ethnologique du Poitou-Charentes et confins du Limousin [Texte imprimé] : rapport à Madame le Chef de la Mission à l'ethnologie, Ministère de la culture, Direction de l'architecture et du patrimoine, Sous-direction de l'archéologie, ethnologie, inventaire et système d'information / [rédigé par] Aurélie Melin,... ; sous la direction de Michel Valière,... ; [publié par l'] Association régionale pour la promotion de l'ethnologie en Poitou-Charentes. - Gençay (10 rue du 8 mai, 86160 ) : ARPE, 2005. - 1 vol. (209 f.) ; 30 cm.
    Webliogr. f. 205. - ARPE = Association régionale pour la promotion de l'ethnologie en Poitou-Charentes. - DLE-20050512-22561. - 306.094 46 (21) + 353.770 9446 (21) (Br.).
    Patrimoine culturel -- France -- Poitou-Charentes (France) -- Répertoires
    Patrimoine culturel -- France -- Limousin (France) -- Répertoires
    BN 39968083 
    05-44393

    Laurent Gayraud, luthier : enquête ethnographique, (en collab. avec Virginie Kollmann), Musée de la ville de Poitiers, 1987. Épuisé

    Le Conte populaire : approche socio-anthropologique, Paris, Armand Colin, 2006.

    e402e038ce7e5b7f6ad9dffd57524756.jpg

    (M.V. dit un conte dans une "classe patrimoine, à l'Île d'Aix,1989).


    L’Ega blanca (T.1631 A) e autres racontes de maquinhons reculhits a Badalhac, Lespinhan e Beissenac, (en collab. avec Liliane Jagueneau), Poitiers, Institut d’Études occitanes (documents sonores), 1978. Épuisé

    Le Patrimoine industriel (en collab. avec Virginie Kollmann), Poitiers ABCD et ARPE, 1992.

    Les Jours d’Angles (en collab. avec Monique Leyssène), Paris, Christine Bonneton, 1984. Épuisé

    Les Meulières de Claix-Chaumes du Vignac : mémoire d’un site, Rapport à Monsieur le Président du Conservatoire d’espaces naturels et des sites de Poitou-Charentes, (en collab. avec Delphine Clochard), Gençay, ARPE, 2004 (multicopié).

    Les Parlers populaires au Nord-Portugal. Enregistrements réalisés par Michel et Pierre Valière, pour le compte de la Phonothèque nationale, commentaires et analyses de Pierre Valière, Nantes, avr. 1970, 54 p. (multicopié). Épuisé

    Lespignan : « Un biais de viure », (en collab. avec Catherine Robert), Lespignan, Association des Amis de Lespignan, 1978. Épuisé

    L’Occitan parlé à Lespignan (Hérault) : la langue des viticulteurs, (en collab. avec Liliane Jagueneau), Toulouse, univ. Le Mirail, 1976.


    Nous n’avons pas fini de marcher : migrance et partage : récit à deux voix, (en collab. avec Marie-Thérèse et Vincent Peltier), Limoges, CIPA et ARPE, 1998.

    Paroles d’Or et d’Argent : contes populaires recueillis... en Charente (en collab. avec Nicole Pintureau), La Couronne, CDDP, 1994.

    Quelques ethnotextes occitans et francitans recueillis à Lespignan (Hérault), (en collab. avec Catherine Robert), Gençay, Institut d’Études occitanes (documents sonores), 1977. Épuisé

    Récits et contes populaires du Berry, (en collab. avec Geneviève Debiais), Paris, Gallimard, 1980.

    482a558bef09a8fcb0bf212669dd03fd.jpg

    Récits et contes populaires du Poitou, (en collab. avec Catherine Robert), Paris, Gallimard, 1979.

    Religion populaire et expression de la foi à Saint-Junien, (en collab. avec Virginie Kollmann et Alain Mingaud), Ville de Saint-Junien, 1988.

    Un cahier d’oraisons populaires, de recettes médicales et de conjurations recueilli en Poitou, (en collab. avec Jean-Jacques Chevrier), Gençay, U.P.C.P. - Centre culturel-La Marchoise, [1977]. Épuisé

    Une conteuse populaire poitevine, Marie Prieur : étude ethnolinguistique d’un répertoire, univ. de Poitiers, 1974, multicopié, 278 p. Épuisé

    Un jour qui leur appartient : quelques coutumes de mariage en Limousin... (en collab. alii), Saint-Junien, AICARPA et Laurière AFRPA, 1995.

    Participation aux ouvrages et travaux collectifs :

    - Encyclopédies régionales, éditées par Christine Bonneton à Paris : Aunis-Saintonge (1987) ; Charente (1992) ; Charente-Maritime (2001) ; Corrèze (1990)

    COLLECTIF (2003), BRANQ Caroline (dir.) Les costumes régionaux autrefois, Paris, Archives & Culture.

    COLLECTIF (2006), CHAUVAUD Frédéric (dir.), La Société agricole des Deux-Sèvres au XIXe et XXe siècles, La Crèche, Geste.
    COLLECTIF (2001), CHAUVAUD Frédéric (dir.), La Société agricole de la Vienne au XIXe et XXe siècles, La Crèche, Geste.


    COLLECTIF (2003), FERRÉOL Gilles et JUCQUOIS Guy (dir.), Dictionnaire de l’altérité et des relations interculturelles, Paris, A. Colin (traduit en roumain et en portugais brésilien).

    COLLECTIF (2001), GUÉDEZ Annie, DUPUY Francis et VALIÈRE Michel (dir.), Mues traversières : ethnographie en Montmorillonnais, ARPE, 2001, 159 p.

    Articles, communications :

    « Animation rurale à ‘Chez Bernardeau’, commune de Champniers », (en collab. avec Jean-Jacques Chevrier), dans Aguiaine, t.X, sept-oct. 1976, p. 395-408 (1re éd. dans Informations de la Vienne, déc. 1975, n° 23, p.18-26.

    « Approche ethnographique d’une ville provinciale », in Poitiers : une histoire culturelle 1800-1950, Poitiers, Atlantique, 2004, pp. 17-57.

    « À propos des chansons populaires du Fonds Valière à l’université de Poitiers », ( en collab. avec Michèle Gardré-Valière), communication au colloque Bujeaud au Poiré-sur-Vie, 20-22 novembre 2003 (à paraître 2005).

    « ‘Au jardin des souvenirs’ de Michel Millet », in SEFCO, n° 241, mars-avr. 2004, pp. 25-37.

    « Chansons de colportage et chansons de circonstances recueillies en Poitou », in Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest, 4e série, t. XV, 2e trim.1977, pp. 103-142.


    Michèle Gardré-Valière et Michel Valière, « Chansons en regard », dans Brigitte Horiot (éd.) et Chiara Bignamini- Verhoeven (collab.), Canadiana Romanica : français du Canada-français de France. Actes du septième Colloque international de Lyon, 16-18 juin 2003. Tübingen, Niemeyer, 2008, p. 259-272.


    « Contes à choix multiples : problèmes d’édition », in : De l’écriture d’une tradition orale à la pratique orale d’une écriture, actes du colloque de Clamecy (58), les 26 et 27 octobre 2000, Parthenay, FAMDT, 2001, pp.197-214.

    « Contes et conteurs », in : Bulletin de la SEFCO, T.IX, 4 °liv. juil.-août, 1975, pp. 315-316.

    « Contes et littérature orale », in VARLET Jean (dir.), Corrèze, Paris, Bonneton, 1990, pp. 198-211.

    « Conteurs d’aujourd’hui... », (en collab. avec Patricia Heiniger), in : Le Conte, tradition orale et identité culturelle, actes des rencontres de Lyon (27-29 nov. 1986), Lyon, Agence régionale d’ethnologie, 1988, pp. 249-265.

    « Du folklore à l’œuvre orale », in : Aguiaine, n° 226 sept.- oct. 2001, pp. 3-14.

    « Édition de textes oraux occitans », (en collab. avec Liliane Jagueneau), in : Actes du colloque de linguistique occitane, organisé à Clermont-Ferrand les 5 et 6 mai 1978, Beaumont, IEO du Puy-de-Dôme, 1979, pp. 5-13.

    « Entre orthodoxie et hétérodoxie, la prière qui guérit (Poitou, Charentes et Limousin) », (en collab. avec Catherine Robert), in : Aguiaine, n° 212, mai-juin, 1999, pp. 26-47.

    « Elle lui donna un mouchoir... » in : Actes du colloque « Le Mouchoir dans tous ses états », Cholet, Assoc. des amis du Musée du textile choletais, 12-14 nov. 1997, pp. 233-239.

    « Ethnologie », PITIÉ Jean (dir.), Poitou : (Haut-Poitou), Paris, Bonneton, 1983 (rééd.1988), pp. 70-181.

    « Faire son voyage en Charente limousine. À propos de rituels de guérison dans L’Évolution psychiatrique, t. 61 - 3, juil.-sept. 1996, p.p. 613-620.

    « Initiation et société », dans Les Conférences-débats des Compagnons du Devoir : programme 2001, Paris, Association ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France, 2001, pp. 90-91 (résumé de l’intervention).

    « Introduction », dans Les Associations & le patrimoine en Charente : 2001, Angoulême, D.D.J.S et Pays d’Art et d’Histoire de l’Angoumois, 2001, p. 3.

    « Invariants culturels et sexuels des couples », dans Sexologos, n° 24, mars 2006, p. 16-18.

    La Conservation du patrimoine ethnographique : rapport au Directeur du Patrimoine, Mission du patrimoine ethnologique, (en collab. avec Anne-Chantal Bouly), Poitiers, ARPE, 1993, 101p.

    « La forêt contée : entre oral et écrit », dans NEVEU Jean-Louis (coord.), Forêts charentaises, Paris, Le Croît Vif, 2001, pp. 297 - 338.

    « La Forêt de Moulière, Maurice Fombeure et les arbres », à paraître, dans Aguiaine, 2005.

    « La fressine, le préservatif et l’ethnologue », in Aguiaine, n° 236, mai-juin 2003, pp. 15 – 22.

    « L’Aiguillée d’aphorismes des ajoureuses anglaises », Cahiers de littérature orale, N° 15, 1984, pp.49-54.

    « L’invention féminine à Angles-sur-l’Anglin (Vienne) : les « jours et leurs dénominations » dans Ethnologie française, n°1 janv.-mars 1989, pp. 26-37.

    « La maison dans la forêt des contes », dans ANTOINE Annie (textes réunis par), La Maison rurale en pays d’habitat dispersé de l’Antiquité au XXe siècle, actes du colloque « Maison rurale », organisé par le CRHISCO, univ. de Rennes, 29 - 30 –31 mai 2002, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2005, pp.43-50.

    « La mise en eau d’un étang dans le Sud-Vienne », in : Actes du colloque de langues et de littérature dialectale d’oïl de l’Ouest de la France, sur le thème de l’eau, Nantes 16-17-18 février 1984, Textes et langages XIII, Université de Nantes, 1986, pp.107-120.

    « La tradition orale du conte de mensonge », (en collab. avec Catherine Robert), Le Monde alpin et rhodanien, Grenoble, CARE, N°1 - 4, 1982, pp. 337-347.

    « Le conte du curé de Marie Prieur : commentaires typologiques », (en collab. avec Catherine Robert), Langue et littérature orales dans l’ouest de la France, Angers, Presses de l’Université, 1983, pp. 353-367.

    « Le courtisan du pays », in : À la croisée des chemins, musiques savantes, musiques populaires : hommage à George Sand, actes du colloque de La Châtre (36), les 23-25 octobre1997, Parthenay, FAMDT, 1999, pp.76-84.


    « Le fait votif », in : Catalogue de l’exposition : Navires et tableaux votifs de Charente-Maritime, avr. - sept. 1994, Brouage, Syndicat mixte pour l’animation et la restauration du site de Brouage, 1994, pp.17-19.

    « Le patrimoine ethnologique de la Vienne », dans FLOHIC Jean-Luc (dir.) (2002), Le Patrimoine des communes de la Vienne, Paris, Flohic, t.1, pp. 27-29.

    « Les fabuleuses ajoureuses d’Angles-sur-l’Anglin », dans SIMMAT Gérard (dir.), (2003), La Vienne autrefois, La Crèche, Geste, pp. 89-110.

    « Les Jours d’Angles », Métiers d’art, N° 45-46, avril 1992, [ Broderies et dentelles ], pp.28-29.

    « L’esprit des choses », dans Patrimoine de pays non protégé, premières assises régionales, 9 nov.2001, Jaunay-Clan, Union Poitou - Charentes Patrimoine, 2001, pp. 98-100 (résumé de l’intervention), cahier multicopié.

    « Les traditions en mouvement », dans Le Mariage dans la Vienne, Centre Presse, supplément au n° du 24 janv. 1995, p. 2.

    « L’être sous influence au quotidien », in Le Discours psychanalytique, n° 20, oct. 1998 ( Possession d’hier, possession d’aujourd’hui), pp. 189-206.

    « Le vocabulaire de la chèvre dans le parler de Saint-Romain-en-Charroux (Vienne) », (en collab. avec Catherine Robert), in Dialectologie et littérature du domaine d’oïl occidental » actes du colloque à l’univ. De Caen, fév. 1881, Caen, univ. 1983, pp. 245-256.

    « Livre de brouillard d’un serrurier », (en collab. avec Michèle Gardré-Valière, dans Aguiaine, n° 230, mai-juin 2002, pp. 53 – 61.

    « “Lo martelet“ , un charivari occitan à Lespignan (Hérault) », (en collab. avec Catherine Robert), in Le Charivari, actes de la table ronde à Paris (25-27 avr. 1977) Jacques Le Goff et Jean-Claude Schmitt (dir.), Paris, EHESS et Mouton, 1981, pp. 55-63.

    "Marie Magnant en Haut-Poitou: approche d'un répertoire chanté", (en collab. avec Michèle Gardré-Valière),
    Québec, à paraître 2008.

    « Monsieur Jean, conteur du Bitterrois », dans Horizons Maghrebins : le droit à la mémoire, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, n° 49, 2003, pp. 135-145.

    Note pour la réhabilitation de l’entreprise « Auguste Experton et fils » (Retournac-43 ): à Monsieur le Chef de la Mission du Patrimoine ethnologique, Poitiers, 1993, multicopié, 4p.

    « Occitanalyse : itinéraire d’un occitaniste », in Estudis occitans, N°18, 1995, pp. 81 – 85.

    « On ne parle pas à sa voisine comme à son ethnologue : dialectique français /dialecte (?) dans le répertoire d’une conteuse charentaise», communication au 8e colloque de dialectologie et littérature du domaine d’oïl occidental, univ. d’Avignon 12 – 13 juin 2002, in BRASSEUR Patrice ( textes réunis par), Dialectologie et toponymie Avignon, CECAV, 2004, pp. 73 – 82.

    « Où est passée la chèvre à Basile ? D’une chanson populaire à une batterie de questions bien actuelles » (en collab. avec Aurélie Melin et Catherine Robert), Aguiaine, n° 227, nov.-déc. 2006, pp. 3-25.


    « Pantines, gâtinelles et caillons. Les coiffes et leurs noms : travail de dénomination », in Daniel Bourdu, Michel Valière et al. : Poupées d’en France : Coefis dau Poetou, Moncoutant, Kancel, 1999, pp. 57-63.

    « Pas de 27 sans foire ! » dans CHAUVET Pierre et al., Laissez-vous conter Rouillac (Charente), (collab. Fanny Guilloteau), Angoulême, Via Patrimoine, 2006, p. 7-16.

    « Préface », dans ROUYER Isabelle (1993), Dictionnaire de la cuisine de Poitou-Charentes et de Vendée, Paris, Bonneton, pp. 3 – 5.

    « Préface », dans SEREN François-Xavier (1999), Chalais, le village aux sept hameaux, s.l.,
    [ Chalais], Caisse régionale du Crédit agricole de la Touraine et du Poitou, pp. 4 – 5.

    « Préface », dans SEREN François-Xavier (2000), Angériens, Saint-Jean-d’Angély, Bernard Burgot, pp. 1 – 3.

    « Prier, c’est guérir », (en collab. avec Catherine Robert), in WALLON Philippe (dir.), Guérir l’âme et le corps. Au-delà des médecines habituelles, Paris, Albin Michel, 2000, pp. 113 – 125.

    Propositions pour un centre de culture scientifique technique et industriel à Saint-Junien : Espace patrimoine vivant, Saint-Junien, Ville de Saint-Junien, 1990, 14 p. (multicopié).

    Quelques remarques linguistiques sur l’opposition a/a : dans le français parlé à Magné (Vienne), (en collab. avec Catherine Robert), Office audio-visuel de l’univ. de Poitiers, (Séminaire de linguistique, Claude Hagège), 1976, multicopié, 10p.

    « Rends-me ma jharre! (Conte populaire poitevin) », (en collab. avec Catherine Robert) ,dans Bulletin de la Société d’études folkloriques du Centre-Ouest, nov.-déc. 1978, pp. 408-419.

    « Renouveau d’une fête : La Saint-Jean-Baptiste des tanneurs et des mégissiers », (en collab. avec Virginie Kollmann), in Délivrance, l’Abeille de Saint-Junien, n° 1, 16 juil. 1988, pp. 1-2.

    « Se je parle ung peu poictevin ... ou le parlange os écoles », in Cahiers de littérature orale, n° 21, 1987, pp. 131-150.

    "Une institutrice folkloriste Francine Poitevine", in Ethnologie française, n° 3 juil.-sept. 1988, 267-275.

    Un paysan face à sa langue : commentaire d'un phonogramme réalisé en

    Poitou méridional à Savigné (86) / Catherine Robert et Michel Valière. -

    Amiens : Université de Picardie, 1978. - P.97-103 ; 30 cm. - (Publications

    du Centre d'études picardes ; VI).Texte de la communication présentée au colloque "Archives sonores et

    dialectologie" organisé par le Centre d'études picardes les 18 et 19 mars 1977.


    WEBLIOGRAPHIE :

    - Rédaction d’articles pour le site Internet « Amérique Française » (Mireille Kermoyan et Marie Nadeau, co-productrices), 2004, en collaboration avec Aurélie Melin, sur six villes du Poitou-Charentes : Brouage, Cognac, Île de Ré, La Rochelle, Rochefort, Royan. http://www.telequebec.tv/ameriquefrancaise/ (Il faut aller sur le site "www.telequebec.tv/ameriquefrancaise/", puis cliquer sur le "site haute vitesse", puis cliquer sur "route des régions" et là choisir l'icône "France".
    Etc... Mais aussi des avant-propos et préfaces, une trentaine de disques, cassettes, CD, des collab. à des films, des vidéos...

     

     

    5a44857a2648e2d19f24f7274b7a6729.jpg

    ©M. V., à Combrenne, ßéthines (Vienne), chez l'ami René, 2007. Cl. E.B. Tous droits réservés.

     

     

    dscn0987.jpg

     

    © Les Galipeaux, Cne de Saint-Savinien (Charente-Maritime), août 2008. Cl. Jean-Claude Gardré.Tous droits réservés.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • A Toulouse et en région Midi-Pyrénées, Samedi 20 mars 2010 : Journée du Conte sur le thème : « Ombres et lumières » . Contez, contez, contez !

     

    PETIT HISTORIQUE DES JOURNEES MONDIALES DU CONTE

    www.fete.conteurs.net

    L'idée vient de « Tellbration » dans le Nebraska aux Etats-Unis par Mr Pinkerton qui voulait faire connaître et découvrir le conte à un large public dans son pays.

    Au début, cette journée était nationale, mais, devant son succès, elle est devenue internationale. La date du 20 mars a été choisie en Australie pour coïncider avec un festival international à la même date et la journée du conte nordique. Chaque année, un thème général est proposé à tous les pays : en 2009 c'était « Voisins », en 2010 « Ombres et Lumières ».

    C'est par les pays nordiques que la journée mondiale est arrivée en France en 2004 par l'intermédiaire de Caroline Castelli à Paris qui a reçu les informations par un site internet suédois. Puis Valéry Petroff séduit par l'évènement décide de créer le site internet et l'affiche 2007. Mary Myriam et Clotylde Mary sur Bordeaux ont pris le relai avec eux depuis 2008.

    Pour en savoir plus : http://jourmondialduconte.jimdo.com

    A Toulouse et en région Midi-Pyrénées

    Le samedi 20 mars 2010, Journée du Conte sur le

    thème : « Ombres et lumières »

    Il était une fois... une histoire, puis deux, puis trois...
    Une histoire, ça peut se raconter n'importe où : une chambre d'enfant, une maison, un jardin, une ballade, un bar, une librairie, une bibliothèque, une maison de quartier ou un centre culturel, un lieu associatif, une école, un musée, un théâtre...
    Il suffit d'une seule personne qui lui prête sa voix et de quelques oreilles pour l'entendre...

    Le 20 Mars 2010, c'est le jour mondial du conte. 
    Ce jour-là, des conteurs professionnels et amateurs de la région Midi-Pyrénées, se proposent de sortir de l'ombre pour faire découvrir leurs histoires à rêver et à dormir debout au public toulousain et de toute la région. 
    Ce jour-là, nous le voyons comme une fête, à l'image de la fête de la Musique, sauf que ce sera la Fête du Conte.

    Initiateurs du projet : Florence Bathellier et Jean-Claude Caussé de la Cie des Jours.

    Pour y participer :
    Chaque conteur de la région Midi-Pyrénées est librement invité à proposer une intervention dans le lieu qu'il souhaite, que ce soit à Toulouse ou dans son département respectif. 
    Et chaque lieu de la région Midi-Pyrénées qui désire accueillir un ou plusieurs conteurs est libre de se manifester lui aussi. 
    Il suffit de nous écrire sur l'adresse mail : fete@conteurs.net.
    Toutes les propositions seront répertoriées sur le site : www.fete.conteurs.net et transmises au site du jour mondial du conte : http://jourmondialduconte.jmdo.com .
    Vous pouvez également joindre soit Florence Bathellier au 06.76.06.39.57, soit Jean-Claude Caussé au 06.86.54.26.77. 
    François Vermel se charge de mettre à jour le site internet où toute la programmation sera recensée au fur et à mesure des propositions dûment confirmées.

    Alors n'hésitez pas, faites et fêtez le conte avec eux !

     

    emotionheader.jpg

     

     

  • Povestea populara. O perspectiva socio-antropologica

    Une info que j'ai plaisir à vous faire partager : la traduction en langue roumaine de mon ouvrage :
    Le conte populaire, une approche socio-anthropologique, publié chez Armand Colin, 2006 !"
    povestea-populara-perspectiva-132371.jpg
    Povestea populara. O perspectiva socio-antropologica


    Autor(i)
    Pret:
    29,00 LEI
    Editura:
    An apariţie:
    2009
    Numar de pagini:
    264 pagini
    Colecţia:
    ISBN:
    9789736116162
    Starea cartii:
    noua
    Disponibilitate:
    disponibila in aproximativ
    20 zile de la data comenzii

    Povestea populara urmareste

    antropologic si sociologic drumul

    parcurs de forma narativa

    primara care este povestea

    de la origini, cand aceasta

    punea bazele unei literaturi

    consistente in intreaga Europa,

    si pana in prezent, cand

    asistam la canonizarea unor

    capodopere devenite clasice.

    Autorul studiului militeaza

    pentru o reintegrare a

    povestilor in sanul societatii

    urbane, pentru un nou tip

    de hermeneutica asociat lor,

    punandu-le in valoare gratie

    dialecticii moderne identitate

    vs. diferenta. Cartea se

    adreseaza studentilor,

    profesorilor, publicului avizat,

    si chiar povestitorilor

    preocupati sa-si inscrie

    opera intr-o perspectiva

    istorica si antropologica.

    Lucrarea va retine cu

    siguranta atentia tuturor

    celor care doresc sa

    conjuge pasiunea fata

    de patrimoniu cu gustul

    pentru vorbirea "frumoasa".


  • "Contes , terre et pots", à Roumazières (Charente), le 14 Mars 2008, conférence de Michel Valière.

    815200025.jpg

  • Des contes et du cinéma

    Comme suite au premier commentaire de la note "le cunte des troés petites poulétes", je vous propose cette brève filmographie" que j'avais dressée pour mon ouvrage "Le conte populaire" (Armand Colin, 2006).

    Dès les débuts du cinéma, Georges Méliès, le premier, avec « la grâce naïve et la libre fantaisie d’un primitif » eut à cœur de créer de 1896 à 1913 les premières fictions, notamment en mettant en scène la féérie des contes. Ainsi, il tournera une première version de Cendrillon, en 1899 et en 1900 il réalisera Le Petit chaperon rouge. En 1905, il éclairera de ses feux Le Palais des Mille et Une nuits, puis Barbe bleue, en 1906. Il donnera encore cette même-là année : La Fée Carabosse ou le poignard fatal. En 1908, il portera à l’écran La Fée Libellule ou le lac enchanté, et en 1911, Les Hallucinations du Baron de Münchausen, célèbre recueil de contes de mensonges. Il tournera enfin une seconde version de Cendrillon ou la pantoufle merveilleuse en 1912.

    On imagine bien, à l’examen de la centaine de titres de films, comptant de quelques mètres de pellicule à quelques centaines, la jubilation du découvreur de cette nouvelle technique pour laquelle il devait inventer tous les rôles et toutes les fonctions : acteur, costumier, maquilleur, reporter, scénariste, truquiste quasiment magicien. Il ouvrira ainsi la voie à de nombreux créateurs tels que Jean Cocteau (La Belle et la Bête, 1946), ou encore Jacques Demy (Peau d’Âne, 1970), Pier Paolo Pasolini (Le Décaméron, Les Contes de Canterbury, Les Mille et Une nuits).

    Retenons que pour les seules Mille et Une nuits, il a été recensé près de trois cents films plus ou moins inspirés par ce thème, et rappelons aussi que l’entreprise cinématographique industrielle de Walt Disney se taillera une renommée inégalée, avec la réalisation des contes les plus célèbres : Blanche Neige et les sept nains ; Cendrillon...), avec pour corollaire la captation d’une part importante du marché du cinéma et plus généralement de l’audiovisuel.

    Les quelques titres que nous rapportons ci-après ne sont en rien représentatifs de la production mondiale, mais permettent d’ illustrer la diversité des productions :

    - « Angano ... angano, nouvelles de Madagascar » (1989), film Beta SP (63 mn.) de Marie-Clémence et Cesar Paes, Laterit-Productions.
    - Histoires d’Autrefois racontées par Anne-Marie Gauthier en « patois » du Civraisien (s.d., ca 1999), vidéo, Les Amis du Pays Civraisien.
    - Keïta ! l’héritage du griot (1995), film 35 mm couleur (94 mn.) de Dani Kouyaté, Les Producteurs de la Lanterne – Sahélis productions (v.o. bambara et français).
    - Kirikou et la sorcière (1999), dessin-animé couleurs, de Michel Ocelot, produit par Didier Brunner puis édité en DVD par France Télévivions, en 2004.
    - Le Magicien d’Oz (1939), film en noir et blanc et couleur (1h.41) de Victor Fleming (d’après l’ouvrage de Franck Baum, The Wizard of Oz), Metro-Goldwyn-Mayer, (trad. fr., Warner Bros).
    - Peau d’âne (1970), film couleurs (89 mn.), de Jacques Demy, produit par Parc Films, Marianne Productions.
    - etc.

    Michel Valière

  • "Les Médiathèques à l'heure du conte", un ouvrage de Cécile Benoist, aux Presses universitaires de Bordeaux

    Il sent encore l'odeur d'encre et voici déjà sur nos tables l'ouvrage de Cécile Benoist (passionnée des livres et de la littérature orale), réalisé à partir de sa récente thèse : Les Médiathèques à l'heure du conte: Enquête ethnographique et regard socio-anthropologique. Il est accompagné d'une préface de Marie Dinclaux, directrice de la Colletion:Lecteurs,bibliothèques, usages nouveaux. C'est dire si les professionnels des bibliothèques et des médiathèques, mais aussi les conteurs trouveront là de quoi replacer leurs pratiques dans un contexte à la fois historique et anthropologique.
    J'oubliais: Editeur: les Presses Universitaires de Bordeaux; l'ISBN: 978-2-86781-449-5
    et l'ISSN: 1275-0522.
    Le prix: 20€
    Votre libraire classique habituel pourra vous le procurer.

    8a15005626be00baf28350774ab334ee.jpg
    9ff52ff3c1faeeb79e73abfc56528a3c.jpg

  • Vous aimez les contes ? tous ? même ceux de W.D.? alors vous aimerez

    ... cette manifestation culturelle aussi étonnante qu'inattendue : http://www.blanche-neige.fr/

    A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine le samedi 15 et le dimanche 16 septembre, de 12h à 19h, le Musée d'art contemporain du Val-de-Marne est gratuit pour tous : http://www.macval.fr/

    Dimanche 16 septembre 2007, à partir de 14h
    Carte blanche à Blanche-Neige de Catherine Baÿ

    Les Blanche-Neiges de Catherine Baÿ s’emparent du musée. Jouant les agentes de sécurité, les télé-opératrices de bureau, un peu voyantes, d’un musée d’art contemporain, les conservatrices du patrimoine, apparaissant sur nos écrans vidéos ou surgissant dans le jardin, elles colonisent littéralement le lieu et ses 13000 m2. Catherine Baÿ, par sa mise en espace, déplace l’imaginaire collectif imposé pour redonner, à travers une petite armée de Blanche-Neiges toutes identiques, de nouvelles images à rêver. Miroir déformant de notre société contemporaine, les Blanche-Neiges s’emparent avec une apparente désinvolture des manies propres à nos organisations sociales en faisant pénétrer le quotidien dans l’espace même du musée.

    6145b8d708f16db5dc1448cc131bb0e5.jpg
    (Photo Marc Domage-Fondation Brownstone / Paris 2003 © Association du 41 / Marc Domage)
    Les performances de Catherine Baÿ décloisonnent les limites classiques scène-spectateur et proposent au public un autre rapport aux œuvre en le confrontant via la performance à une expérience où le vivant et le temporel agissent comme une empreinte de la mémoire populaire.

  • Contes du Poitou

    9b26f477b9a9d655e9ea99e3d945de43.jpg

    Illustration d'Henri Galeron, pour le conte T. 450, LIttle Brother, Little Sister. En français: L'agnelet. Elle constitue le verso de la couverture de l'ouvrage (épuisé): Récits et contes populaires du Poitou 1/ Catherine Robert et Michel Valière, Paris, Gallimard, 1979.
    © Ed. Gallimard, 1979.

  • Le Conte en Lauragais : Ce sera la grande fête !

    LE CONTE EN FETE
    EN PAYS LAURAGAIS
    SAINT JULIA (Haute Garonne)
    L'association « Le Fil d'Or », porteur du présent projet, mène depuis trois ans une action pour contribuer à la diffusion du conte dans la Haute Garonne et les départements voisins. Son présent projet, « Le Conte en Fête en Pays Lauragais », a pour objectif de contribuer à l'affirmation de l'identité lauragaise au travers d'une action culturelle soutenue, où le conte est le vecteur principal. La voix des conteurs est le moyen choisi pour créer les moments privilégiés de rencontre dans les villages, les écoles les bibliothèques et les ateliers artistiques de notre association, où la mémoire du pays pourra trouver son chemin d'expression avec la participation active du public : les anciens, les parents, les jeunes et les enfants de nos communautés rurales et villageoises.
    Cette année l'objectif est d'amener le conte aux villages toute l'année.
    Dans les médiathèques et bibliothèques avec l'aide et le soutien moral et matériel de la Bibliothèque Départementale de Prêt de la Haute Garonne (Baziège, Villefranche, Revel, Caraman)
    Dans les villages, la réalisation de veillées-spectacles tout public en partenariat avec les municipalités et la Communauté de Communes Lauragais Revel et Sorèzois (Blan, Roumens, et Couffinal)
    À Saint Julia : « LE CONTE EN FETE AU PAYS LAURAGAIS » , manifestation de clôture qui se tiendra du mercredi 30 mai au dimanche 3 juin sous le parrainage du conteur, écrivain Henri Gougaud.
    Outre les prestations de conteurs nationaux et régionaux : Henri Gougaud, Anne Marie Lopez del Rio, Hugues Liborel, Amid Beriouni, François Vermel, Véronique Girard, Manfeï Obin, Koldo Amestoy, ces rencontres seront l'occasion de sensibiliser la population à l'oralité au moyen d'un programme pédagogique réalisé tout au long de l'année dans deux écoles primaires : Maurémont et Revel, en concertation avec l'Inspection académique et la participation du personnel enseignant des établissements concernés.

    L'organisation de conférences autour de l'art du récit et de la littérature orale, s'adressant à un public adulte avec l'intervention de conférenciers, universitaires et écrivains.

    Les ateliers artistiques « Le Croq'Conte »
    Mis en place depuis le mois de septembre 2006 dans le village de Saint Julia, pour enfants et adultes autour de la musique, du conte et de la cuisine, ils présenteront leurs créations au travers de spectacles ou de gourmandises. Ces activités constituent un micro projet de l'association « Le Fil d'Or » et ont obtenu l'agrément de l'état, un financement de l'Europe et sont depuis quelques mois générateurs de deux emplois dans une démarche de développement de l'économie solidaire et de la promotion et du maintien des femmes dans la vie active.
    Soirées organisées
    par l'association
    «Le Fil d'Or» Contacts, renseignements et Réservations au
    05 61 20 07 96
    lefildor@conteurs.net

  • Deux récents ouvrages d'Alain Foix

    Notre amical correspondant Alain Foix a tenu à nous signaler deux de ses plus ouvrages destinés à faire connaître ce que fut l'esclavage et l'œuvre de Toussaint Louverture.
    "Chers amis
    Comme certains d'entre vous le savent déjà, je viens de publier deux ouvrages chez Gallimard.L'un, intitulé Toussaint Louverture est une biographie sous la forme d'un "roman vrai" du héros de la révolution haïtienne publié dans la collection Folio-biographies.

    81d3ce3ea4986d695155675662d48e27.jpg

    L'autre, intitulé Histoires de l'esclavage racontées à Marianne, est un conte citoyen destiné à raconter aux enfants (à partir de 10 ans) cette période (qui persiste dans des mémoires douloureuses) de manière à la fois amusante, imagée et précise, avec des repères historiques. Cet ouvrage, publié chez Gallimard-jeunesse (collection Giboulées) est accompagné d'un disque codirigé par moi même et Mariann Mathéus qui en assure la réalisation.
    531fdb790cbd77fa0fb0c931f0de2683.jpg

    Cette fable parlant du réel y est mise en ondes sous la forme d'une fiction radiophonique et musicale où interviennent des comédiens tels Bruno Raffaëlli (de la Comédie Française), Jenny Alpha, Mariann Matheus, Cyrille Bosc, Sonia Floire, Christian Julien, Caroline Appere, Marius Yelolo, et des musiciens tels Mav Mavoula et Paul Herman Lagier.
    Disque produit par "Quai des arts" avec la participation d'élèves de collèges de la Seine Saint Denis et le soutien du Ministère de la Cohésion Sociale, de l'Académie de Créteil et du Conseil Général de la Seine Saint Denis.
    Pour de plus amples informations, vous trouverez, en suivant les liens ci-dessous, des émissions dans lesquels j'en parle.
    Le premier, est celui de l'émission télévisée Le bateau livre de Frédéric Fernet sur la 5 en date du 27 mai où, en compagnie de l'excellent Gary Victor, nous parlons de Haïti et de Toussaint Louverture, notamment.
    Le second est celui de l'émission radiophonique Cosmopolitaine sur France inter, en date du 20 mai, où je suis invité par Paula Jacques à parler de Toussaint Louverture:

    http://www.france5.fr/bateau-livre/index-fr.php?page=accueil

    http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/cosmopolitaine/index.php?id=54388

    Bien amicalement"
    Alain Foix
    Quai des arts
    23, avenue de Nancy 93140-Bondy
    Tel: 0148486576
    Port: 0622693540

  • De bouches en livres... de manuscrits en pages Web !

    Me Cécile Benoist , auteur d'une thèse (Université de Toulouse II le Mirail) pour le doctorat de sociologie sur le Conte en 2004 :" La Parole et le livre dans le contexte des médiathèques : étude de pratiques autour du conte" nous a adressé depuis Toulouse ce compte rendu de l'ouvrage : Michel VALIÈRE, "Le conte populaire : approche socio-anthropologique, Armand Colin, coll. Cursus, 2006".

    Enfin un ouvrage de synthèse sur le conte !

    Michel Valière, ethnologue, chercheur et enseignant, nous décrit l’aventure du conte avec verve et passion. Abordant ce domaine sous son angle traditionnel et populaire, il s’attache néanmoins à montrer sa dimension intemporelle tout en mettant en exergue son inscription sociale et contemporaine. En cela, cet ouvrage proposant une vue générale sur les arts de la parole, est original et inédit.
    C’est l’aspect protéiforme du conte qui est développé ici, car celui-ci semble rétif à toute tentative de définition.
    Récit oral versus texte écrit ? C’est oublier l’action réciproque des cultures savante et populaire…
    Un récit local ? Les collectes de littérature orale par les érudits et les savants (frères Grimm, Afanassiev…) ou les folkloristes regroupent les contes et les différents genres de « littérature orale » ou d’« ethnotextes » sans distinction formelle ou scientifique. La confrontation de ces moissons régionales de récits souligne au contraire la diffusion internationale des contes…
    Une construction scientifique ? L’observation des terrains et des pratiques de l’oralité (Canada, Québec et régions de France) montrent la réalité sociologique du conte…
    Un texte populaire ? La réflexion sur les conditions de recueil des contes met en évidence l’importance de la dimension orale des contes, et a débouché sur la mise en place de méthodologies dans le domaine du collectage et de la retranscription des textes…
    Des textes épars et foisonnants ? L’élaboration de catalogues et le regroupement des textes en familles de contes mettent en exergue des logiques sous-jacentes au genre…
    Des textes révolus et inadaptés au monde actuel ? Le conte apparaît au contraire profondément contemporain : il est utilisé comme médiateur interculturel, les bibliothèques/médiathèques lui consacrent un espace spécifique, la lecture psychanalytique de Bettelheim dans les années 70 a débouché sur un usage thérapeutique des contes largement mis en pratique aujourd’hui…

    À travers ce fil rouge concernant la définition du conte, Michel Valière aborde ses différentes facettes pour conclure sur son renouveau : la multiplication des initiatives, des festivals et des manifestations, l’intérêt scientifique et éditorial accordé aux contes, le développement associatif, la professionnalisation des conteurs autour des arts de la parole montrent la dimension actuelle du conte et son inscription dans l’avenir culturel, littéraire et artistique.

    Finalement, la volonté politique de sauvegarder le conte apparaît parfois artificielle : la diffusion des récits et de l’imaginaire peuvent-ils réellement se décréter ? Finalement, les contes ne se débrouillent-t-ils pas très bien tout seuls pour parcourir les continents, pour aller de bouche en livre, pour passer des manuscrits aux pages web, pour voyager entre contrées reculées et cités urbaines ?

    Cécile Benoist

    medium_img-5.jpg

  • A Angers, le Cinéma fait bon ménage avec les contes, les mythes et les légendes...

    A la suite de la programmation du26 avril 2007 : conférence de Michel Valière, ethnologue: "De la parole vive à l'enchantement du monde", à 17h30, à l'Espace Welcome, à Angers (Maine-et-Loire) et la projection de Big Fish, à 20h15, au Cinéma des 400 Coups dans la même ville, il est bon de signaler signaler la mise en service du blog http://cinelegende.zeblog.com/, accessible d'ailleurs à partir du site: http://www.cinelegende.fr . Vous pourrez notamment suggérer à cette dynamique association des films et/ou des thématiques pour l'avenir, sachant que le prochain programme, en octobre, à l'occasion de la Fête de la Science" est :"Bienvenue à Gattaca", avec la présence de Jacques Testart et de Bernard Sergent.

    medium_affiche_bigfish05.jpg

  • Quand Belvert se bisontine !

    medium_cheval.gif


    Le passage des grues en migration m'a remis en mémoire que Belvert's Circus, une annexe de Belvert's Garden doit se rendre à tire d'aile dans une université bisontine pour y conférencer (Vendredi 09 mars 2007, à 16h., à l'UFR STAPS) sur les contes, et notamment sur le traitement des corps...Quoi de mieux que Pégase, ou du moins une effigie qui en tienne lieu, à la fois pour voyager allègrement (pas de ligne directe Belvert-Bisontin !) et pour inspirer le "chargé de conf."