Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ovins

  • Piqûre de rappel !... en faveur du Larzac.

     

    MAIN-LINER-BREBIS.jpg

    Le Pilote, qui aime tant le Larzac, ses luttes et le symbole qu'il véhicule pour toute une génération (renouvelable !) a omis de signaler la sortie de ce film l'an dernier, c'est vrai. Aussi, ne vous privez pas, les temps sont favorables à cette diffusion, certes trop confidentielle, mais nécessaire...

    J'ai mon roquefort sur la table à chaque repas et l'air des fleurines du Causse vivifie ce qu'il reste encore de ma pauvre carcasse...  un verre de vin des côteaux de la Clape, d'Ensérune ou de Saint-Chinian en sus.

     

  • Autour de la tonte d'une "oueille" en Haut-Poitou (Sud-Vienne)

    5ab4018def170b7976722deb03ba8bf5.jpg
    © Cl. Michel Valière, 1972.
    Sortie de nos cartons, à l'occasion du grand débarras, ces photos: d'abord le cadre basique de l'élevage ovin en Haut-Poitou, puis celle d'une" oueille" se séparant de sa toison, avec le concours d'une agricultrice... Sans cette opération annuelle, l'ovin crèverait sous le poids de la laine (envahie de parasites) ou de chaleur...
    .
    425beeebcb9027373c6c744f437099ca.jpg
    © Cl. Michel Valière, 1972.
    Les ciseaux, même à cet endroit, ne sont pas pas menaçants, n'ayez crainte, ami(e) visiteur(e). Ils servent juste à peaufiner le travail de la tondeuse électrique (ou des "forces" manuelles) utilisées pour le dos et le ventre... En effet, il reste sous le ventre et autour de la queue, ce que l'on nomme en Montmorillonnais, "les couails" que l'on doit enlever avec soin.
    15df3357afb81a6d4035a840c35566ed.jpg
    © Michel Valière, Sommières (Vienne), 1965.
    Puis, la laine est commercialisée dans de petites foires de proximité où, achetée en vrac, elle est mise lourds ballots à l'aide d'un cadre métallique, gabarit idoine (cf. photos, infra)
    21b0ff6917159d1e4cbf9e40366aa0c4.jpg
    b9e20b7869c5c85a68f987389f21f510.jpg
    3af237f01eefa1388492d42123861dd9.jpg
    © Photographies de Jean-Christophe Valière : Foire à la laine d'Usson-du-Poitou (Pays montmorillonnais), 1982.
    Et puis la laine, c'est bien agréable pour qui sait la laver, la carder, la filer, la tisser ou la tricoter...
    Le poète la chante (Jacques Douai), "File la laine, filent les jours...", ou encore, dans le Civraisien, Michèle Gardré-Valière (= madame la co-pilote de Belvert) :

    À la saison je m’y lougeais (bis)
    À la saison je m’y lougeais

    Le père Mathias fusiâs melés boutons dorés
    Pique pique ton bec cendille
    Du bois d’Alloue
    Du bois du Lurou

    - Ah je gagnais un écu tout rond

    - Je me suis-t-acheté trois beas moutons

    - À la saison je les ai tondus

    - Je les ai échaudés dans un poélon

    - Je les ai lavés dans un crujhon

    - Je les ai étendus sur un buisson

    - Y a trois fripons passent au chemin

    - Le m’ont emporté mes trois toisons

    Cette chanson témoigne à la fois d'activités du milieu agricole, mais aussi de lieux familiers : ici, Alloue, un village charentais proche de Charroux où la personne (Marie PRIEUR) qui la chantait (ca 1969) avait autrefois travaillé avec son époux.
    Elle figure dans la rubrique 63, « Maîtres et serviteurs » du "Répertoire des chansons françaises de tradition orale" de Patrice Coirault, est indicée sous le numéro 6311, avec pour titre générique : « Le cotillon volé par trois larrons ». Ici, le vol portera sur les trois toisons !
    Ce récit chanté narre les différentes étapes de l’apprêt d’une toison de mouton. Les noms des ustensiles, poélon et crujhon (qui en principe sont de petite taille et tout à fait inadaptés à l’usage évoqué) n’ont été choisis par le poète inconnu qui en composa les paroles, uniquement pour maintenir les assonances en « -on », qui sont caractéristiques de la forme canonique de cette chanson (Coirault, t. II, p. 306).
    (Elle figure sur le cd (collector) Michèle Gardré-Valière "Le Miroir aux chansons", ARPE, 2004).
    c81e233258fc2e9aae1e147ae99c731b.gif